• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Nico Finke – Achim Seifert : le Jazz… ou l’art of groove

art of groove

Existant depuis maintenant plus d’un siècle, le jazz s’est développé, a évolué, créant ses propres codes et usages ; mais, malgré ses innombrables ramifications, son esthétisme et sa richesse musicale demeurent nichées dans ses racines, ses origines et son histoire.  Mais même si les nouveaux jazzmen s’inscrivent dans le prolongement des grands joueurs de jazz, alliant la modernité à la tradition, leur esprit inventif et imaginatif engage le jazz dans des voies rythmées de nouvelles mélodies instrumentales alliant une talentueuse musicalité à un indéniable esthétisme.

Achim Seifert

Achim Seifert – Project

ACHIM SEIFERT

Bassiste et compositeur né en Allemagne en 1985, Achim Seifert a grandi dans une famille multiculturelle de musiciens, et a quitté le rock de son adolescence pour se consacrer au jazz après avoir écouté le CD du bassiste de jazz amérincain Jaco Pastorius. « Avec ce CD, tout a commencé» confie-t-il à l’époque. Après un premier concert à l’université de musique d’Hannovre, il travaille et suit les ételiers de Jean-Michel Pilc, Jochen Rückert et Nils Wogram.

Une bourse à l’âge de 22 ans lui offre l’opportunité de partir étudier à Boston où il rencontre, suit les cours et compose avec Oscar Stagnaro (Paquito D’rivera), Lincoln Goines (Mike Stern), Hal Crook, David Fiuczynski, Andy McGhee, Dave Samuels, Sarah Brindell and Eguie Castrillo (Jennifer Lopez).

Son premier opus, « Plans to wake up on a beach », a été salué à l’unanimité par la critique . En 2010, « The Project » d’ Achim Seifert a remporté le « Future Sounds Award», un prestigieux concours géré par la Leverkusener Jazztage et l’année suivante il a joué sur leur scène principale, concert qui a été enregistré et diffusé par WDR. Le groupe a accueilli de grandes stars du jazz tels que Randy Crawford et Christian McBride et a reçu les éloges de la presse lors de leur tournée de 2014, saluant « Un mélange passionnant et réussi de la fusion, jazz, jazz nouveau, drum n ‘bass aux influences orientales et africaines ». En dehors de sa vie de jazzman, Achim anime des conférences sur la basse de jazz électrique à l’Institut de musique de l’Université des Sciences Appliquées d’Osnabrück.

Janvier 2015 est la date de sortie de son nouvel album, « Noticed my heart », un album où non seulement les notes sont bonnes mais où la ligne musicale révèle un style bien à lui, son style, celui qui provoque une nouvelle prise de conscience de jazz.  « Nous devons nous éloigner des clichés poussiéreux, la musique de jazz a tellement plus à offrir… Je vais prendre fait et cause pour le jazz moderne. » C’est chose faite, pari réussi, Seifert a atteint sa musique.

NICO FINKE

Nico Finke et le saxophone, c’est une histoire d’amour commencée il y a plus de vingt ans, alors qu’il avait à peine 10 ans. Ses études le mènent de l’école de musique de Hanovre, où il étudie avec Mathias Schubert et Jonas Schoen, au conservatoire de Groningue aux Pays-Bas où il participe à de nombreux ateliers et master classes pour saxophone et composition.

Nico a accompagné de nombreux artistes en Europe et aux États-Unis, la légendaire James Brown Band, et des grands noms du jazz telle Ann Sexton, Barry Guy, Jiggs Wigham, Hazel Leach, Wolf Kerschek, Alex Sipiagin, et Ralph Peterson. Professeur de saxophone à l’école de musique de Wolfsburg, Nico Finke nous propose une « mauvaise surprise »……qui n’est en fait que le titre de son dernier album et qui va enthousiasmer les passionnés de Jazz groovy.

Il est accompagné par des pointures en musique, le trompettiste très convoité GARY WINTERS, joueur de trompette soul et funk, le pianiste ROMAN Rofalski, considéré comme l’un des hommes les plus populaires dans les touches noires et blanches tout autant en classique qu’en jazz, le bassiste MICHAEL Gudenkauf, le batteur slovène Kristijan KRAJNCAN et le guitariste KLAUS SPENKER nominés et récompensés aux Music Awards et au Prix European Young Investigator, enfin le percussionniste vénézuélien NENE VASQUEZ véritable superstar dans son pays natal qui a déjà accompagné Shakira, Celia Cruz et Roger Cicero. « Mauvaise surprise » est donc un album tout aussi coloré que cosmopolite, à la composition dynamique et fraîche, et à la ligne musicale jeune et variée.

Nico Finke

Nico Finke – Bad Surprise

Achim Seifert

Nico Finke

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Amalia Casado, nouveau talent de la chanson française ?

Amalia Casado est une artiste avec tous les doutes, les hésitations, les errances et ...

Biga Ranx 1988

Biga*Ranx 1988 : retour dans les années 80 !

Gabriel Piotrowski, ce nom ne vous dit probablement pas grand-chose ; par contre, si ...