Didier Lockwood : Hommage à l’homme et à l’artiste

Didier Lockwood

Didier Lockwood :  Une vie consacrée à la musique, à l’apprentissage et à sa transmission, à l’enseignement de l’improvisation.

Didier Lockwood est mort d’une crise cardiaque hier à Paris à l’âge de 62 ans. La veille, il avait participé à un concert au Bal Blomet, une salle de jazz dans le XVe arrondissement parisien. “Son épouse, ses trois filles, sa famille, son agent, ses collaborateurs et sa maison de disque ont la douleur de faire part de la disparition brutale de Didier Lockwood dans sa 63e année“, indique le communiqué transmis par son agent Christophe Deghelt à l’AFP. Né à Calais en 1956 dans une famille franco-écossaise, il avait été remarqué par un autre grand jazzman français, le violoniste Stéphane Grappelli. Didier Lockwood a joué tout au long de sa carrière, aux côtés d’autres grands musiciens, comme les pianistes Martial Solal ou Michel Petrucciani, mais aussi avec le trompettiste américain Miles Davis ou encore le pianiste Herbie Hancock. À 17 ans, il avait fait ses débuts au sein de Magma, alors le groupe phare du rock progressif en France. Très impliqué dans l’éducation à la musique, il avait créé en 2001 le Centre des musiques Didier Lockwood à Dammarie-les-Lys, une école d’enseignement de l’improvisation. En 2016, il avait rendu un rapport au ministère de la Culture  sur le développement de la pratique orchestrale dans les écoles et sur l’apprentissage de la musique. Il prônait davantage d’oralité et moins de solfège. Didier Lockwood et Serge Malik, étaient aussi les  fondateurs du Festival Jazz Musette des Puces avec  la volonté commune de ne pas laisser lʼoubli vaincre la mémoire, de rendre hommage à Django Reinhardt, Jo Privat, Charles Trenet…Il devait d’ailleurs rendre hommage à Django Reinhardt lors d’un concert prévu en mars de cette année. Didier Lockwood venait d’entamer une tournée pour présenter son dernier album, Open doors, publié en novembre 2017 et enregistré avec André Ceccarelli, Romain Antonio Farao et Darryl Hall. L’artiste était marié à Patricia Petibon.

Profondément généreux et communicatif, il va manquer à ses amis, à la musique, à tous les enfants qu’il avait envie d’éclairer avec sa passion“, a déclaré la ministre de la Culture Françoise Nyssen à l’AFP

Photo : Jean Marc Lebeaupin pour artsixMic

Didier Lockwood : Hommage à l'homme et à l'artiste

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Fausto Melotti

Exposition Fausto Melotti au Nouveau Musée National de Monaco

Sculpteur et peintre italien, Fausto Melotti fut l’ un des principaux représentants du mouvement ...

Schiele et Basquiat à la Fondation Louis Vuitton

Schiele et Basquiat à la Fondation Louis Vuitton

Egon Schiele (1890-1918) et Jean-Michel Basquiat (1960-1988) meurent tous les deux, à l'âge de ...