Christophe Delessart joue Valjean à la Folie Théâtre

0
1068
valjean
valjean

Valjean un miroir aux multiples visages ? Valjean incarne l’Humanisme Hugolien. Christophe Delessart est Valjean !

Christophe Delessart, c’est l’histoire d’un passionné d’écriture et de comédie qui créa en 1982 la troupe l’Araignée Morgane, où il joua ses premières pièces puis, au fil du temps, multiplia ses prestations sur scène, passant des cabarets lillois à Paris au pied de la butte, au Pénitencier mais surtout au Tintamarre, les fameux samedis libres.

Toujours dans la capitale, il créa à Paris la Cave du Cloître, le Bec Fin où il produisit six monologues dont C’est chiant une vieille la nuit, Le cercle des Paulettes disparues et La force de l’âge avant de s’adonner à un duo romantique, Autopsie des contes de Fées, il y a quatre ans. Deux ans plus tard, il crée Médecine d’ours, comédie gorgée d’humanité à Paris et Avignon, puis décide de franchir le pas et d’adapter ses textes solos dont celui adapté des Misérables, qu’il a écrit il y a trente ans et dédié à celui qu’il surnomme le héros de son enfance : Jean Valjean. A travers ce texte, Christophe Delessart vit, non seulement le bagne de Valjean, mais également ses propres souffrances, celles qui résument les vingt premières années de sa vie. Puis, il reprend son manuscrit trente ans plus tard pour n’en garder que les qualités de cœur de Valjean, « la capacité d’admettre sans forcément comprendre, de protéger, de transmettre, de pardonner et surtout d’aimer. Plus que jamais ce Valjean est mon héros », explique-t-il.

Roman puissant de Victor Hugo qui devint, selon les époques, un film, une pièce de théâtre et même une comédie musicale, Christophe Delessart en livre aujourd’hui une adaptation unique et originale « une version intimiste, où l’homme, seul au seuil de sa vie, fort de ses expériences mais parfois submergé de doutes doit affronter dignement son destin ». L’artiste se fait ici à la fois écrivain et acteur, interprétant seul sur scène ce monologue dans lequel, au terme de sa vie, Valjean livre ses secrets au mari de Cosette, Marius, baron de Pontmercy, faisant défiler les souvenirs de toute une vie.

Ce monologue, qui représente une nouvelle approche de l’œuvre de Victor Hugo, nécessitait une mise en scène de qualité, et la comédienne et metteur en scène Elsa Saladin, élève de Natacha Gerritsen et Daniel Mesguich et et professeur à l’Ecole Claude Mathieu , laisse libre cours ici à tout son talent, expliquant sa démarche en ces termes : « Valjean un miroir aux multiples visages ? V comme Victor ? C’est en exil qu’Hugo écrira les Misérables, écho d’un autre exil, celui de Jean Valjean, auquel nous donnons corps ici. L’un comme l’autre sont porteurs de valeurs républicaines. Une même passion les anime : lutte contre les injustices, aide au plus démunis… Valjean incarne alors l’Humanisme Hugolien. Mais ce sont les blessures de l’auteur qui vont insuffler au héros sa véritable humanité.

V comme…Vidocq ? Mort en 1857 sans se douter que Victor Hugo le remercierait en l’immortalisant cinq ans plus tard, sous les traits de Jean Valjean.

V comme Voyage intérieur ? Tout est symbole chez Hugo jusqu’aux noms propres. Jean Valjean, est celui qui vaut autant que Jean autant que n’importe lequel d’entre nous, quelle que soit sa condition ou sa naissance. Hugo parsème ainsi son oeuvre de symboles qui sont autant de signes sur lesquels s’ancre le travail du comédien.

V… Comme vide Quand l’exil est là on est dans l’essentiel. Partir c’est constater ce qui reste. Aussi, le plateau sera-t-il dépouillé à l’épure.

V… comme vous et moi… Parce que Valjean est simplement humain, ses doutes, ses peurs, ses espoirs et ses peines sont aussi les nôtres. Je vous invite à contempler dans ce miroir, ce qu’il reste en vous de Jean Valjean…»

A l’interprétation et à l’écriture magistrale de Christophe Delessart qui, amoureux des mots, donne à l’œuvre de Victor Hugo un nouveau souffle empli d’intimité et de profonde réflexion quant au dépassement de soi-même et de recherche du bonheur, Elsa Saladin allie une mise en scène qui conjugue simplicité et esthétisme et qui souligne à merveille la force de ce texte

V…comme Vraiment à VOIR !

Photo : Laetitia Piccarreta

Nouvelle date : Du 14 septembre 2017 au 18 janvier 2018 – Tous les Jeudis à 19h à la Folie Théatre. Valjean qui obtient Deux nominations aux P’tits Molières: Meilleur comédien dans un 1er rôle et meilleur seul en scène!
[vc_text_titles title=”Christophe Delessart joue Valjean – Interview ” title_type=”h2″]
[vc_text_titles title=”Valjean” title_type=”h2″]
[vc_text_titles title=”Informations pratiques :” title_type=”h4″][vc_contact_info icon=”light-up”]

Christophe Delessart/Valjean : Un seul en scène, une adaptation pure et intimiste des Misérables de Victor Hugo – 1862

Représentations : Tous les jeudis à 19H du 15 septembre 2016 au 19 janvier 2017. Durée : 1H15.
A la Folie Théâtre, 6 rue de la Folie Méricourt – 75011 Paris, 01 43 55 14 80.
Rencontre/ Partage avec Christophe Delessart une fois par mois à l’issue du spectacle.

 www.valjean.eu

[/vc_contact_info]