Balade en pays d’Aube pour le 900e anniversaire de l’abbaye cistercienne de Clairvaux

Abbaye de Clairvaux

L’Aube, son histoire gravée dans le temps, l’incroyable destin de son abbaye cistercienne et la réussite de son champagne qui vient de prendre place dans le patrimoine mondial de l’Unesco. L’Aube a tout pour attirer, y faire une balade, une découverte ou une redécouverte de cette région, de ce département qui, de par ses paysages et de par ses multiples propositions, ne vous laisserons nullement indifférents.

Pour commencer la visite, la ville de Troyes vous propose jusqu’au 15 novembre prochain une exposition inédite : « Clairvaux. L’aventure cistercienne » qui vous invite à découvrir, à travers des documents originaux, manuscrits et objets rares, l’évolution de l’abbaye, de sa fondation à sa transformation en prison, sa filiation et son rayonnement européen. Un voyage au coeur de la vie monastique, politique, économique, artistique et intellectuelle de l’abbaye de Clairvaux du XIIe au XVIIIe siècle comme vous ne l’avez jamais vue auparavant. Plus de 150 pièces d’archives dispersées à la Révolution ont été regroupées par un comité scientifique composé de spécialistes de l’histoire cistercienne. Trois livrets d’enquêtes, à l’image d’un jeu de piste, sont mis à la disposition des familles afin de parcourir l’exposition de manière ludique. Ces livrets se font autour de 3 niveaux de difficultés selon l’âge : 5-8 ans, 9-14 ans, 15 ans et plus.

Puis, sur la route menant à l’abbaye de Clairvaux, vous traverserez l’Aube du Champagne avec la très belle diversité de ses côteaux couverts de multiples ceps de vigne. Pour les amoureux de cette belle boisson qui pétille, à consommer bien sûr avec modération, de nombreuses Maisons de Champagne vous proposerons de visiter leurs caves. Pour continuer dans l’univers cistercien, une découverte des caves cisterciennes de la maison Drappier vous permettra de réaliser une pause gourmande et d’apprendre que c’est Saint Bernard, fondateur de l’Abbaye de Clairvaux qui fit construire en 1152 ces caves. C’est en 1808, que fut créé le domaine familial dirigé aujourd’hui par Michel Drappier. Terre d’accueil du Pinot Noir, c’est à Urville que fut planté le vignoble, un vignoble cultivé selon les principes du bio et du naturel. C’est dans ce lieu chargé d’histoire médiévale que dorment des cuvées d’exception, que vous aurez plaisir à goûter.

Photo : Abbaye de Clairvaux – Réfectoire du bâtiment des convers –  © Drac Champage – Ardenne

Ballade en Pays d'Aube

Les flacons de la Maison Drappier

la Maison Drappier

1115-1792 : reconstitution de l'abbaye de Clairvaux

Plus de deux siècles après le départ des moines, les bâtiments historiques de l’abbaye de Clairvaux ont bénéficié d’importants travaux de restauration pour permettre de redonner vie à ce site protégé depuis 1981 au titre des monuments historiques.

Historique de restauration, les dates à retenir :

1792 : vente de l’abbaye de Clairvaux à l’industriel Pierre Cauzon, qui développe dans les lieux une activité industrielle (papeterie et verrerie)
1808 : rachat de l’abbaye de Clairvaux par l’État français et transformation d’une partie des bâtiments en prison
1966 : début de travaux de restauration du bâtiment des convers sous la direction de Jacques Laurent, architecte en chef des monuments historiques (1966-1978)
1971 : transfert des prisonniers du grand cloître vers la nouvelle maison centrale, qui signe la fin de l’entretien des bâtiments historiques de l’abbaye et le début d’importantes dégradations
1979 : création de l’association Renaissance de l’abbaye de Clairvaux
1981 : protection au titre des monuments historiques
1984 : début des travaux de restauration du grand cloître sous la direction de Jean-François Musso, architecte en chef des bâtiments historiques (1978- 1997)
1er juillet 1985 : première visite publique de l’abbaye de Clairvaux
2002 : transfert des bâtiments historiques inutilisés par l’administration pénitentiaire du ministère de la Justice vers le ministère de la Culture et de la communication
depuis 2003 : début du programme de travaux mené par la Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne et ses partenaires territoriaux et associatifs
2003-2013 : restauration du bâtiment des convers
2007 : restauration de l’Hostellerie des Dames
2013-2015 : restauration du réfectoire des moines – chapelle des prisonniers
2014-2015 : aménagement des espaces extérieurs de l’abbaye
2015 : création d’une salle d’exposition au rez-de-chaussée de la prison des enfants
Juin-décembre 2015 : 9e centenaire de la fondation de l’abbaye de Clairvaux par Bernard

Après quelques années d’abandon, l’abbaye de Clairvaux démarre une nouvelle vie sous l’impulsion de l’association Renaissance de l’abbaye de Clairvaux, qui œuvre dès 1979 pour la préservation des lieux. En 2002, les bâtiments inutilisés par l’administration pénitentiaire sont placés sous la tutelle du ministère de la Culture et de la communication. C’est le début d’un vaste programme de restauration et d’animation du site (visites, manifestations…) mené par l’État avec le soutien des collectivités territoriales et de l’association, pour faire de Clairvaux un centre culturel régional.

Depuis  la mi-juin, les visiteurs peuvent de nouveau visiter le grand cloître (cellules et cages à poules), le bâtiment des convers restauré en 2013 (cellier, réfectoire et dortoir) ainsi que le réfectoire des moines devenu la chapelle de la prison. «  On connaît Clairvaux pour sa prison, mais il faut que les gens sachent qu’il y a aussi une abbaye  », lance Jean-François Leroux  président de l’association Renaissance de l’abbaye de Clairvaux.

Informations Pratiques

Association Renaissance de l’abbaye de Clairvaux
Hostellerie des Dames
10310 CLAIRVAUX
abbaye.clairvaux@orange.fr
http://www.abbayedeclairvaux.com

« Clairvaux. L’aventure cistercienne »
Hotel-dieu – Place du Préau, 10010 Troyes
http://www.clairvaux-2015.fr

Champagne DRAPPIER
Rue des Vignes
10200 URVILLE
http://www.champagne-drappier.com

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

identité usurpation

L’usurpation d’identité : un risque plus élevé pendant les vacances ?

Une étude réalisée par Toluna pour Affinion International révèle ainsi que 34% des Français ...

Museomix

Museomix pour réinventer les musées

le Centre des monuments nationaux (CMN) accueillera du 11 au 13 novembre 2016, avec ...