• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

500 000 personnes attendues à Paris pour le feu d’artifice et les concerts du 14 juillet 2015

La Tour Eiffel

500 000 personnes s’étaient réunies l’an dernier sur le Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel, pour fêter le 14 juillet. Cette année et comme il n’y a pas de record à battre, ce sont surement encore au moins 500 000 personnes qui assisteront à la fois au feu d’artifice et au  programme de musique classique de toute beauté, de quoi avoir des rêves plein les yeux et les oreilles!

Placés sous la direction de Daniele Gatti, ce sont, l’Orchestre national de France, le Chœur de Radio France et la Maîtrise de Radio France qui seront les grands accompagnateurs des plus grands artistes lyriques internationaux. Le traditionnel feu d’artifice aura pour thème  » Paris accueille le monde », l’occasion rêvée de rendre hommage aux plus belles valeurs de la capitale.

Stéphane Bern  officiant pour France 2, il prendra  l’antenne dès la fin du journal télévisé aux alentours de 20h55. Ce ne sont pas moins de 22 caméras et 1 hélicoptère qui seront chargés de mettre en image l’événement, avec des prises de vues réalisées notamment depuis le toit de l’Ecole Militaire et du haut de la tour Montparnasse. Le concert sera diffusé en direct sur France 2 et sur France Inter. Cette retransmission qui touche chaque année des millions de téléspectateurs à travers le monde sera diffusée dans une vingtaine de pays. C’est la société Electron libre qui est à l’origine de ce show haut en couleur et en musique, et qui avait pris le pari dès 2013 d’organiser un concert classique accessible au plus grand nombre.

Le spectacle pyrotechnique bénéficiera de 251 postes de tir sur la Tour Eiffel, assortis de 7500 effets et de 150 projecteurs asservis à haute puissance. Au sol ce ne sont pas moins de 4500 bombes de diamètres différents cqui partiront de 13 points de tir. Le feu d’artifice durera  35 minutes, et débutera à 9 heures précises. C’est le groupe F qui est en charge de la réalisation du divertissement pyrotechnique.

Conférence de presse sur le programme des festivités du 14 juillet 2015

Le programme

HECTOR BERLIOZ
La Damnation de Faust (Marche de Rákóczy)

LEONARD BERNSTEIN
West Side Story (Mambo)

LEONARD BERNSTEIN
Candide (Ouverture)

SERGUEÏ RACHMANINOV
Vocalise avec Julie Fuchs

CARL ORFF
Carmina Burana (Tempus est iocundum – Finale) avec le Chœur et la Maîtrise de Radio France

GIUSEPPE VERDI
Aida (Gloria all’Egitto) avec le Chœur de Radio France

GIACOMO PUCCINI
Madame Butterfly (Un bel dì, vedremo) avec Sonya Yoncheva

CHARLES LECOCQ
Les cent vierges (O Paris, gai séjour de plaisir – Grande valse) avec Sonya Yoncheva

GIACOMO PUCCINI
Turandot (Nessun dorma) avec Fabio Sartori et le Chœur de Radio France

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Don Giovanni (La ci darem la mano) avec Joyce DiDonato et Bryn Terfel

GIACOMO PUCCINI
Tosca (Te Deum) Avec Bryn Terfel, le Chœur et la Maîtrise de Radio France

GEORGE GERSHWIN
Rhapsody in Blue (extrait) avec Lang Lang

HAROLD ARLEN
Somewhere over the rainbow (arrangement Chris Hazell) avec Joyce DiDonato Danse du Sabre

GIUSEPPE VERDI
Nabucco (Va pensiero)

ENNIO MORRICONE
The Mission (Gabriel’s oboe – The Falls) avec Gautier Capuçon

FRITZ KREISLER
Le tambourin Chinois avec Ray Chen

JACQUES OFFENBACH
Les Contes d’Hoffmann (Barcarolle) avec Joyce DiDonato et Julie Fuchs

HECTOR BERLIOZ
La Marseillaise, avec tous les chanteurs solistes, le Chœur et la Maîtrise de Radio France
ordre du programme à déterminer

Les artistes :

Le violoncelliste Gautier Capuçon, est l’un des violoncellistes français les plus recherchés de la jeune génération, ce dont témoignent ses collaborations avec certains des plus grands interprètes de notre temps et en particulier avec son frère ainé Renaud Capuçon. Il se produira en concert avec l’Orchestre National de France le 7 janvier 2016.

La mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato s’illustre particulièrement dans le répertoire du Bel Canto italien qu’elle chante sur toutes les scènes internationales : La Donna del lago, La Cenerentola, et Il barbiere di Siviglia de Rossini, Romeo dans I Capuleti e i Montecchi de Bellini, Maria Stuarda de Donizetti… On la retrouvera avec l’Orchestre National de France et la Maîtrise de Radio France pour une soirée unique, le 9 avril prochain au Théâtre des Champs-Elysées, dans Werther de Massenet aux côtés de Juan Diego Florez

Le violoniste australien d’origine taïwanaise Ray Chen est lauréat des concours Reine Elisabeth et Yehudi Menuhin. Il a fait ses débuts avec l’Orchestre National de France en janvier dernier dans le Concerto de Mozart n°3 sous la direction de Daniele Gatti.

La soprano française Julie Fuchs commence sa carrière en 2010. Artiste lyrique de l’année aux Victoires de la Musique 2014, elle se produit très régulièrement à l’Opéra de Zurich (Marzelline dans Fidelio, Morgana dans Alcina, Melanto dans Il ritorno di Ulisse in patria, Susanna dans Le Nozze di Figaro, La Contessa di Foleville dans Il viaggio a Reims). A la rentrée, elle sera à l’affiche de l’Opéra Garnier dans Platée donnée sous la direction de Marc Minkowski.

Le pianiste chinois Lang Lang se produit pour la première fois au Carnegie Hall de New York en 2001, point de départ de sa carrière internationale. Il joue dès lors avec les plus grands orchestres américains et européens. Insolite pour un pianiste, il apparaît lors des grands événements planétaires : Coupe du monde de football en 2006, cérémonie des Grammy Awards, Jeux olympiques de Pékin en 2008, ouverture de l’exposition universelle de Shanghai (2010) et de Milan (2015). Il a participé à la première édition du Concert de Paris en 2013.

Le baryton-basse gallois Bryn Terfel se produira à l’Opéra de Paris en décembre prochain comme Méphistophélès dans la Damnation de Faust. C’est principalement avec des rôles de Mozart, notamment celui de Leporello, que Bryn Terfel s’est initialement fait connaître. Il a ensuite étoffé son répertoire pour y inclure des rôles plus ardus, tels ceux des opéras de Wagner.

Habitué des grandes scènes internationales, le ténor italien Fabio Sartori vient de terminer une production de Tosca à la Scala de Milan. Il se produira dans le rôle de Radamès de l’Aida de Verdi en juin 2016 à l’Opéra de Paris. D’ici là, il sera possible de l’entendre dans Turandot à New York et Berlin, Simon Boccanegra à Barcelone et Norma à Berlin.

La soprano bulgare Sonya Yoncheva est lauréate d’Opéralia, célèbre compétition de chant parrainée par Placido Domingo. Elle a fait ses débuts à l’Opéra de Paris en septembre 2013 dans Lucia di Lammermoor. On l’y retrouvera au printemps prochain dans La Traviata et Iolanta. En septembre, elle abordera le rôle de Desdemona dans Otello de Verdi au Met de New York. Elle a participé à la première édition du Concert de Paris en 2013.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Les Correspondances de Manosque

En septembre vivez les Correspondances de Manosque

Les Correspondances de Manosque sont uniques. Elles ont vu le jour, investies d’une mission, ...