0

Yvelyne Wood « Le Coeur de la Guerre, Une Histoire de Femme »

Territoire Conquis

Très tôt immergée dans le ferment de l’Histoire, à travers les récits de guerre qui ont peuplé son enfance, Yvelyne Wood fait de son parcours artistique un engagement, un témoignage qui nous donne à voir l’actualité à travers le filtre de l’Histoire et de son regard d’artiste. Après des études d’histoire de l’art à l’Ecole du Louvre, Yvelyne Wood quitte l’Europe avec détermination, répondant à une nécessité de mise à distance avec sa propre culture. Elle demeure pendant 8 ans au Japon, où elle s’initie à la sculpture et au modelage. En 1995, elle retrouve l’Europe et s’installe à Genève, au coeur de la vieille ville. Depuis, ses oeuvres ont été exposées en France, aux Etats-Unis et à Genève, notamment aux Nations Unies en 2002, sous le patronage du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme.

Dans l’installation « Territoire Conquis », le corps de la femme violée est vécu par ses bourreaux comme un trophée de guerre, comme un territoire conquis. Cette installation s’inscrit dans une campagne menée contre le viol systématique des femmes en temps de guerre, une campagne notamment menée par l’organisation Unwatchable et moi-même, artiste engagée.  J’ai recueilli à cette fin les témoignages de ces survivantes plongées dans l’horreur pour le reste de leur vie.

Découvrez la vidéo, « Territoire conquis » qui dénonce les violences sexuelles subies par les femmes. N’hésitez pas à partager ce lien sur votre site pour sensibiliser votre entourage et contribuer ainsi à cette campagne menée contre le viol systématique en temps de guerre. Sa prochaine exposition « Le Cœur de la Guerre » aura lieu à Montauban du 03 décembre au 31 janvier 2013. Cette exposition dit Yvelyne Wood , je la dédie à toutes les femmes victimes de la guerre et à leurs enfants.

En effet, 80% des victimes sont des civils, et la majorité d’entre elles sont des femmes et des enfants. Dans ce contexte, le viol devient une arme de guerre et de purification ethnique, dépassant largement le cadre sexuel. Il s’agit là d’un problème qui ne se cantonne pas à l’Afrique, mais qui concerne toutes les régions exposées aux conflits armés.

L’histoire de ces femmes passe, pour les plus chanceuses d’entre elles, par un camp de réfugiés du HCR, implanté sur le terrain de la guerre, ou par un pays d’accueil tel que la France. Marquées par les séquelles des tortures psychologiques et physiques qu’elles ont subies, ces femmes, irrémédiablement mutilées dans leur chair, devront parcourir un long cheminement avant de pouvoir éventuellement reprendre une vie normale, sociale et familiale.

C’est aujourd’hui le Conseil Général de Tarn-et-Garonne qui a souhaité mettre en place « Le Coeur de la Guerre, Une Histoire de Femme », une exposition qui est le prolongement de « La Chair de la Guerre, Une Histoire de Femmes », présentée à la Sorbonne.

C’est fort de cet attachement au corpus des valeurs que sous-tend cette déclaration, qu’à l’occasion de la journée internationale des Droits de l’Homme, le 10 décembre, le Conseil Général de Tarn-et-Garonne en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés en France (HCR) et l’Université de Toulouse 1 Capitole, présente à Montauban une exposition d’Yvelyne Wood, artiste plasticienne engagée, ainsi qu’un colloque universitaire sur les violences faites aux femmes par les hommes pendant les guerres. Les oeuvres de cet artiste, véritables évocations des dures réalités vécues par les femmes victimes de la guerre, rencontreront le monde universitaire dans un dialogue incessant, témoignant de ce que les faits de guerre bouleversent considérablement les siècles et les civilisations.

Sur la diversité de ces aspects marqués par une actualité souvent dramatique, ce colloque réunira les lundi 10 et mardi 11 décembre 2012 au Centre Universitaire de Tarn-et-Garonne des personnalités du HCR, des universitaires, des chercheurs venus de différentes disciplines et des personnalités issues de la société civile. (Frédéric Jean-Avallone, ancien étudiant en DEA d’histoire du droit et des institutions de l’Université de Toulouse 1 Capitole, collaborateur de cabinet du Président du Conseil Général de Tarn-et-Garonne)

Territoire Conquis

 

PROGRAMME DES JOURNEES DU COLLOQUE
« Le Coeur de la Guerre, une Histoire de Femmes »

Lundi 10 décembre 2012

14h30 – 16h00 : « Des battements à travers les âges »
− Intervention 1 : Le rôle du HCR
− Intervention 2 : Yvelyne Wood, une artiste engagée
− Intervention 3 : Le droit d’asile

16h30 – 17h30 : « Voix des armes, voix des femmes ! »
− Intervention 1 : Le viol comme arme de guerre
− Intervention 2 : Édith Stein

18h00 – 19h30 : Séance solennelle dans l’hémicycle du Conseil Général sous la présidence de Jean-Michel BAYLET, président du Conseil Général et sénateur

19h30 – 21h00 : Vernissage de l’exposition « Le Coeur de la Guerre, une Histoire de Femmes

Mardi 11 décembre 2012

09h00 – 10h30 : « Victimes d’ici et d’ailleurs »
− Intervention 1 : « Olympe de Gouges ou l’éternel féminin»
− Intervention 2 : « Le destin des femmes dans l’exil républicain espagnol »
− Intervention 3 : « Les femmes dans la guerre au Liban »

11h00 – 12h30 : « Du droit de résister ! »
− Intervention 1 : Laskarina Bouboulina
− Intervention 2 : Les violences faites aux femmes protestantes dans les guerres de religion

  • Le colloque se tiendra à l’Université de Montauban.

Conseil Général de Tarn-et-Garonne

  • 100 Boulevard Hubert Gouze
  • 82013 Montauban

Interview, Rencontre avec Yvelyne Wood

Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : admin

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !