Yom « Le silence de l’exode »

Certains rêves d’enfant deviennent réalité, ce fut le cas pour Yom qui, après avoir entendu à l’âge de 5 ans « Pierre et le Loup » de Prokoviev, décida de jouer de la clarinette et obtint douze ans plus tard le premier prix dans cette catégorie au Conservatoire de Paris. Il s’adonna alors au klezmer, sa seconde passion pour cette musique rythmant les joies et les souffrances du peuple ashkénaze.

Il intègre alors l’Orient Express Moving Shnorers qui devient Klezmer Nova en 2001. Il tournera avec les groupes jusqu’en 2007, puis se consacrera à sa carrière personnelle. Inspiré par le gangster Naftule Brandwein, il sort son premier album « New Kind of Clarinet » en 2008 puis innove l’année suivante avec un second, composé de duos réunissant des musiciens d’horizons musicaux aussi talentueux qu’hétéroclites, tel Denis Cuniot, Wang Li, Ibrahim Maalouf……..

2010-2011 marquent le départ d’une nouvelle aventure avec la naissance de son groupe les Wonder Rabbis ; Yom s’y veut comme un leader investit de la mission de propager à travers le monde sa passion musicale pour toutes les musiques, qu’elles viennent d’Europe de l’Est ,qu’elles soient d’ailleurs ou contemporaines. Touché par le mal que l’homme fait à la nature et voulant sensibiliser la planète, il sort en 2012 « Green Apocalypse », sorte de bombe musicale dans laquelle il déverse toutes ses inquiétudes, puis, toujours innovant, il livre l’année suivante un cinquième opus électro, « The Empire of Love ».

Yom est un touche à tout, un passionné, un artiste qui se sert des sons comme d’autres des mots pour raconter des histoires, la notre mais aussi la sienne ; « Le Silence de l’Exode » est sans aucun doute l’album dans lequel il nous livre ses plus profondes pensées, ses sentiments, ses états d’âme ; il se confie à nous en nous emmenant avec lui suivre la diaspora de ce peuple juif sorti d’Egypte sur les pas de Moïse, avant d’errer de longues années dans le désert du Sinaï.

Yom nous interroge sur l’exode des hommes en général, les maux et la solitude qui les accompagne, d’où partons-nous, vers où allons-nous ? Inspiré, talentueux, unique, Yom est un virtuose doublé d’un poète.

Yom
Silence de lexode

Silence de l’exode – Quartet – 01 © ArnoWeil

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Swing Is Swag

Swing Is Swag at Le Cabaret Sauvage

Vendredi 26 septembre 2014 CONTRAST, COLORSWING & WAGRAM MUSIC assiègent le CABARET SAUVAGE pour ...

Laure Brisa - leaving room

Laure Brisa « Leaving Room » le 23 mars dans les bacs

C’est dès l’âge de 5 ans que Laure Brisa commence l’apprentissage de la harpe ...

worldstock

le Festival WorldStock 2ème édition aux Bouffes du Nord

Faisant suite au succès de se première édition, le Festival WorldStock #2 se tiendra ...