• Participez au sixMic Crowfunding !

Yilian Canizares « Invocacion » au Centre Culturel Suisse

Yilian Cañizares

C’était impossible de passer sous silence la venue de Yilian Canizares à Paris car c’est une artiste non seulement unique mais surtout beaucoup plus que talentueuse car elle a reçu ce dont peu d’artistes peuvent se prévaloir : le vrai don de la musique, celui que personne n’a suscité mais qui émane tout naturellement de vous au moment de l’enfance. Née à La Havane au sein d’une famille de sportifs professionnels qui s’attend à ce qu’elle fasse du sport sa passion, Yilian, dès l’âge de trois ans, se tourne vers la musique et commence à chanter dans un groupe d’enfants avant d’étudier le violon et le piano à 7 ans où le don qui est en elle surgit aussitôt.

Jeune virtuose, musicienne surdouée éduquée dans la discipline de sa professeure russe mais avec des rythmes cubains plein la tête, Yilian remporte à plusieurs reprises le concours national de violon et pour ses 14 ans se voit offrir la possibilité de parfaire ses études au Vénézuela, et d’intégrer le fameux programme d’orchestres vénézuélien « El Sistema ». Débarquer seule à Caracas, ville des plus dangereuses, avec pour simple bagage un violon et 7 dollars en poche n’est pas chose facile, mais après deux ans d’études, son talent est remarqué par un professeur européen qui lui donne la possibilité de venir étudier en Suisse et de réaliser son rêve : devenir une violoniste classique.

Diplôme en poche, jouer au sein d’un orchestre ne la tente guère ; ses racines cubaines après tant d’années d’exil la poussent à fonder le quartet « Ochumare » pour renouer avec ses racines et avec lequel elle gagne le concours du Montreux Jazz Festival en 2008.

Yilian est unique ; elle seule a cette capacité de chanter et d’improviser au violon en même temps. Repérée par Claude Nobs, directeur du Festival de jazz de Montreux, elle devient une artiste soutenue par le Montreux jazz Artist Fondation, ce qui lui ouvre de nouvelles portes. En 2013 elle signe son 1er album solo sous le reconnu label Naive. Cet opus lui ouvre les portes de la scène jazz et world en Europe et Amérique latine. La presse française la catalogue alors en 2013 comme la révélation latin jazz de l’année.

C’est avec un sublime album que Yilian revient aujourd’hui, un album aux couleurs de jazz, de musique afrocubaine, de tradition et de modernité, et de plein d’autres choses, un album qui nous transporte dans un univers musical aussi passionnant qu’éclectique, aussi passionné qu’envoutant.

« Invocacion » est à l’image de Yilian Canizares : de la passion à l’état pur, un événement exceptionnel et incontournable de la sphère musicale contemporaine.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

GLAZART logo

La vie musicale parisienne est à Glazart

Salle de concert et club parisien ouvert plus de 200 jours par an, Le ...

Cabra Casay

Cabra Casay sur la scène des Bouffes du Nord

Personnalité attachante dotée d’une voix aussi douce qu’entrainante, Cabra Casay, israélienne d’origine éthiopienne, est ...

Lâcher d'Artistes - Festival Lâcher d'Artistes 2017

4ème édition du festival Lâcher d’Artistes 2017

Du 19 au 22 juin se tiendra la 4ème édition du festival Lâcher d'Artistes, ...