• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Win the Yes needs the No to win against the No et bien le No a gagné

No - Boris Johnson

Win the yes needs the no to win against the no

Les Britanniques ont choisi à 51,9% l’option du « Leave« , lors du référendum sur le Brexit organisé hier ! No !

« Win the yes needs the no to win against the no » avait dit Jean Pierre Raffarin en 2006… Et bien No, no, no….. le Non l’a emporté sur le Yes, ou le Oui l’a emporté sur le Non. Oui à quoi, Non à quoi ? That is the question ! Quoi qu’il en soit,  les Britanniques ont choisi à 51,9% l’option du « Leave », lors du référendum sur le Brexit organisé hier, jeudi.

Dans cette histoire sans fin et sans fond, tout le monde va y perdre encore un peu plus. Un peu plus de temps de vie, un peu plus, beaucoup plus, d’argent, un peu plus de un peu moins de surement quelque chose. Une histoire sans fin à dormir debout. Une histoire sans fin de l’histoire de la construction européenne qui, depuis très longtemps, joue avec la vie des autres et des populations. Une Europe de l’argent construite et emportée par les lobbys de tous bords qui ont fait en sorte, hier, que le peuple anglais ait envie de quitter cette Europe comme c’est le cas pour beaucoup d’autres européens !

L’Europe des peuples, oubliée année après année, et qui, de rencontre et partage, s’est transformée en une construction machiavélique qui n’apporte que désenchantement et contestation. L’Europe aujourd’hui est la juste image d’un monde qui va mal, un monde qui ne repose que sur l’appât du gain, oubliant la vie avec un grand V. Une Europe avec 25, 26, 27 points de vue politique différents, provoquant l’assassinat des pays les plus faibles au nom de rien du tout.

La population anglaise à dit NO en opposition à la vie que la politique anglaise leur fait vivre et qui les mène chaque jour à plus de misère. Le libéralisme anglais est un attentat à la vie des autres qui, chaque jour, tue sans aucun remord des personnes qui n’ont jamais eu la chance de vivre décemment. La City règne informatiquement sur le présent et le futur de millions de vies prises en otage de ce monopoly géant qui ne pousse que vers la haine. L’Europe a fait ce qu’il ne fallait pas faire, elle a entretenu des conflits nationaux et réveillé les nationalismes. La France et l’Allemagne, les pays soit disant forts de l’Europe, ont tout fait au cours de ces dernières années pour renforcer les clivages entre les différents partenaires de l’union européenne.

L’Europe va mal, mais les élus du parlement européen en profite, étant loin, très loin de la misère que subisse nombre alors d’européens au quotidien. Le bla bla bla est devenue la langue officielle de tous les pays.

L’Angleterre perd aujourd’hui son premier ministre pour de mauvaises raisons et va en avoir un nouveau pour d’aussi mauvaises raisons. Les anglais vont quitter l’Europe pour, et en partie d’abord, pour des raisons politiques internes à l’Angleterre, Boris Johnson ayant, en quelque sorte, utilisé les anglais pour devenir premier ministre. Jo Cox a été assassinée à cause de la haine et de la bêtise de l’être humain. Quoi qu’il en soit, nous avons tous perdu hier et aujourd’hui quelque chose qui ne ressemblait à rien, une Europe irresponsable dans son fonctionnement, et nous n’avons rien de plus sinon de moins, c’est à dire une perte de temps, de vie, d’espoir que l’Europe, à sa création avait insufflé.

A voir : « Je vais bien », le clip de Christian Olivier le chanteur des Têtes Raides

Christian Olivier - Je vais bien

Boris Johnson se fait huer en sortant aujourd'hui, de chez lui

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Fleur Pellerin et Luc Besson - Dîner au Fouquet's lors de la 40e cérémonie des César à Paris le 20 février 2015.

Crédit d’impôt cinéma Fleur Pellerin sur tous les fronts

Grosse semaine pour la ministre de la Culture qui, va présenter en conseil des ...

oi El Khomri

la loi El Khomri qui en veut encore ?

Les députés avaient jusqu'à 17 heures hier pour déposer leurs amendements au projet de ...