• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Violences faites aux femmes : Emmanuel Macron déclare que la France ne doit plus être un de ces pays où les femmes ont peur !

violences faites aux femmes

A l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, Emmanuel Macron a présenté des mesures pour l’égalité homme-femme. »Je m’engagé à ce que la grande cause du quinquennat soit celle de l’égalité entre les femmes et les hommes », a-t-il déclaré.

Près de 123 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire en 2016, soit une tous les trois jours. Près de 225 000 femmes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles de leur conjoint, dont moins d’une sur cinq a déposé plainte. Après la vague inédite de témoignages sur les réseaux sociaux déclenchée par le scandale Weinstein, la hausse des plaintes pour violences sexuelles observée en octobre a été de + 30 % en gendarmerie et + 23 % chez la police. Aujourd’hui, devant 200 personnes représentant les associations, les institutions et la classe politique, Emmanuel Macron lance officiellement la grande cause nationale consacrée à l’égalité entre les femmes et les hommes par un discours prononcé à l’Elysée, et la mise en place d’un plan « sécurité sexuelle ». Parmi les mesures annoncées par Emmanuel Macron figurera le signalement en ligne pour les victimes de violence, harcèlement ou discrimination, qui pourront de chez elles joindre les personnels des commissariats ou des gendarmeries pour prendre connaissance le plus rapidement possible des démarches à entreprendre. Une application numérique pour les victimes de cyber-harcèlement et des arrêts de bus « à la demande » en soirée, afin que les femmes ou les personnes s’estimant vulnérables soient déposées plus près de chez elles. Autre mesure annoncée, allonger les délais de prescription pour les victimes mineures de violences sexuelles, qui pourraient passer de vingt à trente ans, et instaurer un seuil au-dessous duquel un mineur ne peut être considéré comme ayant consenti à un acte sexuel avec un majeur. La pornographie va aussi être ciblée avec une campagne de sensibilisation lancée par l’Éducation nationale et des actions menées auprès des parents des collégiens. Des mesures pour lutter contre le harcèlement au travail sont également attendues.

Dans son discours le Président  de la république annonce que « Le budget alloué à la lutte contre les violences faites aux femmes sera augmenté en 2018 et sera a son plus haut niveau. Il va atteindre 480 millions d’euros. Il sera sanctuarisé sur toute la durée du quinquennat. »

Les autres points importants :

    • Emmanuel Macron fait de l’égalité hommes-femmes la « cause du quinquennat » mais ne veut pas « un quotidien de la délation »
    • Harcèlement de rue : le président a confirmé la création d’un « délit d’outrage sexiste » avec amende « dissuasive ».
    • 2018, un module d’enseignement dans toutes les écoles du service public consacré à la prévention et à la lutte contre le sexisme, le harcèlement et les violences faites aux femmes.
    • Le chef de l’Etat plaide pour un âge de consentement minimum à un acte sexuel fixé à 15 ans.
    • L’allongement du délai de prescription des violences sexuelles sur mineurs passe de 20 à 30 ans.
    • Le président confirme la création prochaine d’un « délit d’outrage sexiste » avec amende « dissuasive ».
    • Dans le cadre du travail le chef de l’Etat « souhaite que des opérations de testing sur la discrimination femmes-hommes soient mises en place. »
    • Une campagne de prévention contre le cyber-harcèlement va être lancée. Le président de la République a également annoncé la mise en place d’un système de signalement en ligne pour les victimes de harcèlement et de discriminations.
    • Le président annonce qu’une opération de sensibilisation auprès des parents sera lancée à la rentrée pour les aider à mieux décrypter les signes chez leurs enfants.Un contrôle du CSA élargit aux vidéos sur internet et aux jeux vidéo

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, a fait de son côté appel à 5 animateurs télé engagés pour participer à une campagne télévisuelle visant à  dénoncer toutes les formes de violences sexistes et sexuelles subies par les femmes.

« Elle n’avait qu’à dire non ! »
« Elle l’a un peu cherché non ? »
« Elle n’avait qu’à pas s’habiller comme ça ! »

Telles sont les petites phrases anodines qu’on entend encore trop souvent et qui font porter insidieusement la faute aux femmes victimes de violence. Le spot sera diffusé  gracieusement jusqu’ au 3 décembre sur les chaînes TF1, France 2, France 3, C8, France 5, M6, TMC, NT1, France 4, Cstar, France O, HD1, RMC Découverte, 23, BFM Business, BFM Paris, BFM, CNews, LCI, Paris Première, Planète+, Planète+ A&E, Téva, TV Breizh et circulera également sur les réseaux sociaux.

Voir aussi sur le web :

http://www.un.org/fr/events/endviolenceday/
http://www.unwomen.org/fr/what-we-do/ending-violence-against-women/take-action
Contre les violences faites aux femmes, Monsieur le Président, #SoyezauRDV

Violences sexistes chiffres secrétairiat d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes

Kaotik 747 dédie ce clip à sa mère décédée en 2009 ainsi qu’à toutes les Femmes du monde.

Femme Forte Kaotik747 Violences Conjugales

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

le trafic d'antiquités

Stopper le trafic d’antiquités, source de financement pour Daech

Outre la destruction de la célèbre cité antique de Palmyre, les jihadistes de l'Etat ...

49.3

Le 49.3 ! à gauche en sortant de l’ascenseur

Le 49. 3 a, de nouveau, fermé la voie du débat, les voix de ...

Le Pape François

Le Pape François dénonce l’économie qui tue

Son « Laudato si », texte de l’église de loin le plus important depuis Vatican II, ...