0

Vincent Mauger « Prix MAIF pour la sculpture 2012 »

Le Prix MAIF pour la sculpture 2012 (5e édition) a été remis à Vincent Mauger pour son oeuvre « L’ordre et la forme ». Cette première sculpture en bronze offerte à Vincent Mauger sera coulée en deux exemplaires, l’un pour l’artiste lauréat, l’autre pour la MAIF.

Outre cette dotation, l’originalité du Prix réside dans l’accompagnement de l’artiste par une fonderie d’art. Il s’agit d’offrir un vrai suivi pédagogique et technique qui correspond bien à l’esprit que la MAIF souhaite donner à ce concours. Pour mémoire, la vocation du Prix est de récompenser et de faire connaître le talent d’un artiste émergent, qui propose un projet contemporain pour le bronze, matériau noble mais d’un accès difficile, de par sa complexité technique et son coût.

Ce prix incarne les valeurs mutualistes et témoigne de l’engagement de la MAIF envers les arts et la culture. Depuis plusieurs années, la MAIF manifeste en effet son intérêt pour le monde de la culture en développant des actions de mécénat visant à faire partager sa passion pour l’art et à le rendre accessible au plus grand nombre, et en particulier à ses proches collaborateurs.

Les six artistes nominés (dont un duo) pour la 5e édition du Prix MAIF pour la Sculpture étaient l’autre soir, à la Ménagerie de Verre à Paris, pour être départagés. Cette 5ème édition a souhaité distinguer la démarche originale de l’artiste Vincent Mauger, laquelle « s’articule autour d’une problématique centrée sur la recherche de matérialisation de ce que serait un espace mental ».

Les nominés (Sandra Aubry & Sébastien Bourg, Maxime Chanson, Dimitri Mallet, Vincent Mauger, Nicolas Momein, Simon Rulquin) avaient un peu plus de deux mois réaliser un modèle à l’échelle 1 de leur projet présenté en juin dernier au jury.

L’artiste nous parle de son œuvre :

« Ma proposition est composée d’un volume évoquant par sa forme, l’univers des minéraux aussi bien qu’un univers organique Si dans ce projet, le bronze reste identifiable, la façon de l’exploiter crée un décalage par rapport à son utilisation ordinaire, explique Vincent Mauger. En effet, il est ici utilisé comme une masse, une quantité de matière. Cette sculpture constitue ainsi une sorte d’ébauche, de croquis posé dans l’espace. Ainsi à l’intérieur d’une cour, d’un bâtiment ou d’un parc on découvre cet objet, ce fragment de paysage, en quelque sorte un prolongement de l’espace, concrétisant à la fois des images mentales et un objet support pour la réflexion. »

Né en 1976, Vincent Mauger vit et travaille à Nantes. Diplômé des Beaux-Arts de Paris (2000) et de l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Nantes (2005), il appartient aux Réseaux d’artistes en Pays de la Loire. Après avoir participé au Parcours Hors Les Murs (Jardin des tuileries) en 2011, Vincent Mauger est actuellement l’invité de la Maréchalerie, centre d’art contemporain (Versailles) où il expose Super Asymmetry, œuvre créée in situ et visible jusqu’au 15 décembre prochain, à travers laquelle l’artiste aborde la sculpture par les vides sculptés ! Il est représenté par la galerie Bertrand Grimont (Paris) laquelle a proposé sa candidature au Prix MAIF pour la Sculpture.

Pour cette 5ème édition, le jury était composé de :

  • Roger Belot, Président directeur-général de la MAIF et Président du jury
  • Marie-Anne Ben Maïz, administratrice MAIF
  • Jean-Christophe Castelain, directeur de la rédaction du Journal des Arts
  • Stéphane Corréard, critique d’art et collectionneur, commissaire artistique du Salon de Montrouge
  • Béatrice Josse, directrice du Frac Lorraine.
  • Françoise Petrovitch, artiste plasticienne. Lauréate du Prix MAIF en 2010
  • Bénédicte Ramade, historienne d’art et critique

Photo by Jean Marc Lebeaupin

Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : admin

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !