• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Un Village Français : la Saison 5 arrive sur France 3

village français saison 5

La saison 5 de « Un Village Français » sera de retour sur France 3, le 1 octobre. A cette occasion artsixMic est allé à la rencontre de toute l’équipe du film. 

La saison 5 de « Un Village Français » sera de retour sur France 3, le 1 octobre. A cette occasion artsixMic est allé à la rencontre de toute l’équipe du film pour en savoir plus sur cette nouvelle saison qui s’annonce palpitante et pleine de rebondissements. Cette saison 5 s’arrête sur 1943, l’année du STO. Frédéric Krivine s’est intéressé à ces jeunes réfractaires qui ont pris le maquis pour échapper au travail obligatoire en Allemagne. Tandis qu’à Villeneuve, la vie des villageois est régie par la poigne du maire Philippe Chassagne (Philippe Résimont), véritable méchant de la saison.

Parmi les nouveaux personnages, les fidèles découvriront Antoine (Martin Loizillon), le beau-frère de Raymond Schwartz (Thierry Godard) et jeune maquisard entrant en résistance malgré lui. Et Marguerite (Amandine Dewasmes), une mystérieuse professeure de chant, qui vient bouleversée le quotidien de Jules (François Loriquet) et Lucienne Bériot (Marie Kremer).

L’histoire : En juin 40, Villeneuve, petite ville du centre de la France, est bouleversée par l’arrivée de l’armée allemande. L’Occupation vient de commencer et va durer cinq ans. Hortense, Jean, Raymond, Marie étaient des Françaises et des Français ordinaires, maris, femmes, notables ou paysans…

FRÉDÉRIC KRIVINE
Cocréateur de la série et directeur d’écriture

En 1943, les maquisards forment une immense cohorte désarmée et presque désoeuvrée ; des milliers de jeunes hommes qui vont devoir passer des mois à ne presque rien faire. Ils rêvent de coups de main, d’attaques de convois ou de garnisons ; ils doivent récolter des châtaignes, construire des cabanes de fortune et apprendre à s’enterrer pour lutter contre le froid. De ce décalage va naître un projet, projet de la saison et projet de deux des personnages : lorsque les moyens matériels manquent, lorsqu’on n’a pas d’armes pour mener à bien le combat, que faire ? Représenter le combat, répondent plusieurs personnages de la série. Par le théâtre, que Claude va mettre en scène et faire vivre parmi nos maquisards désoeuvrés, sans armes et en mal d’action, dans un projet de spectacle sans spectateurs et sans date de représentation, mais qui fait son chemin ; et qu’Antoine va convoquer en décidant d’organiser un défilé du 11 novembre, véritable mise en scène de propagande.

La représentation du combat a parfois plus de force que le combat lui-même, et il est intéressant que le défilé d’Oyonnax du 11 novembre 1943, qui fit parler de lui jusqu’à Londres et New York, se soit réalisé sans tirer un seul coup de feu.La question de la représentation, artistique ou politique, est essentielle pour la France libre et la Résistance, deux enjeux de mémoire de la France d’aujourd’hui. Dans une série qui ambitionne d’offrir une représentation forte, sinon définitive, de la période, une telle mise en abyme recèle de multiples possibilités artistiques. Frédéric Krivine

DANIEL LARCHER
Robin Renucci

Médecin et ancien maire de Villeneuve, Daniel est un homme très respecté qui a tenté de protéger au mieux la ville et ses habitants en collaborant avec les allemands. Pourtant, les affres de la guerre et les désaveux successifs de sa femme Hortense ont fini par ébranler ses certitudes et l’ont poussé à s’opposer chaque jour un peu plus à l’occupant comme à Vichy.

1943 – Daniel tente vainement de sauver sa famille recomposée avec Sarah (son ancienne domestique), Tequiero (son fils « adoptif ») et Gustave (son neveu). Il accepte également de cacher Ezechiel, un juif auteur d’un attentat commis contre le nouveau maire, et la petite communauté semble fonctionner de façon heureuse, jusqu’à ce que Daniel soit réquisitionné de force dans le maquis…

LUCIENNE BÉRIOT
Marie Kremer

Lucienne est l’institutrice de Villeneuve. Lorsque l’Occupation a commencé elle était encore jeune, douce et insouciante. Mais une histoire d’amour a changé sa vie ; une relation cachée avec un officier allemand, muté en Russie après dénonciation et dont elle a eu un enfant. Seule et affligée, elle a accepté d’épouser Jules Bériot, le directeur de l’école, en qui elle a trouvé réconfort et dévouement.

1943 – Lucienne partage sa vie entre ses élèves, sa fille Françoise et son mari Jules dont elle connaît l’engagement dans la Résistance, sans pour autant y être mêlée. La vie suit son cours à l’école jusqu’au jour où débarque Marguerite, une nouvelle maîtresse de chant. Celle-ci avoue rapidement qu’elle est résistante et qu’elle veut continuer ses activités aux côtés de Bériot. Lucienne la jalouse, sentant qu’elle cache quelque chose, mais finit par lâcher prise et se rapprocher d’elle.

JEAN MARCHETTI
Nicolas Gob

Simple flic devenu chef de la police de Villeneuve, assuré et pugnace, Jean Marchetti a accepté sans sourciller toutes les missions qui lui ont été confiées par le sous-préfet Servier, même celle d’organiser une rafle de 28 juifs étrangers dans la ville. C’est lors d’un des ces arrestations qu’il a rencontré Rita, une juive belge dont il s’est follement épris et pour laquelle il était prêt à tout.

1943 – Rongé par le départ de Rita, Jean s’oppose de plus en plus à Chassagne, le nouveau maire de Villeneuve, qui s’enfonce dans la collaboration. Pour autant, il n’hésite pas à faire exécuter des résistants. Le meurtre du garde-frontière, dont il est l’auteur, refait surface et Servier lui demande instamment de collaborer avec les allemands pour trouver les coupables du meurtre de cinq soldats allemands tués lors de l’attaque d’un camion. Mais Jean s’en moque… A cela s’ajoute le chantage de Chassagne, qui a retrouvé la trace de Rita de Witte et d’un certain David de Witte, né l’année précédente…

JEAN-MARC BRONDOLO
RÉALISATEUR DES ÉPISODES 37 À 42 – « J’ai l’impression qu’avec le temps cette série ne fait que se bonifier. »

JEAN-PHILIPPE AMAR
RÉALISATEUR DES ÉPISODES 43 À 48  – « C’est une série où les personnages sont extrêmement bien écrits. J’avais envie d’être très proche, de vivre avec eux. »

CHIFFRES CLÉS * DE LA SAISON 4

  • 3,8 M de téléspectateurs en moyenne
  • 13,5 % de PDA 8 M de téléspectateurs ont vu au moins un épisode
  • 8,5/10 : note moyenne au baromètre qualitatif **

* source : médiamétrie
** baromètre qualitv (harris interactive)

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Cuba, l'histoire secrète

Cuba, l’histoire secrète mercredi soir sur France Ô

Suite au décès de Fidel Castro, France Ô diffuse dans le cadre d'Investigatiôns, présenté ...

Justified

JUSTIFIED l’intégrale de la Saison 3

La justice parallèle est de retour avec JUSTIFIED : L’INTÉGRALE DE LA SAISON 3, ...