• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Versailles et l’Indépendance Américaine

Indépendance américaine

 l’Indépendance américaine, les destins croisés des Etats Unis, de la Grande Bretagne et de la France

A l’occasion des 240 ans de la déclaration de l’Indépendance américaine, le château de Versailles met à l’honneur, à travers une exposition mémorable,  les destins croisés des Etats Unis, de la Grande Bretagne et de la France. Ainsi, jusqu’au 2 octobre 2016, du mardi au dimanche de 9h à 18h30, il est possible de venir admirer  tableaux et sculptures dans la célèbre galerie des Batailles.

Les Etats-Unis d’Amérique ont été reconnus comme étant une nouvelle nation pour la première fois par la France, à Versailles. Le château a été le théâtre d’événements majeurs du XVIIIème siècle, comme le soutien de l’indépendance américaine ou la signature du Traité de Paix avec l’Angleterre en 1783. C’est donc tout naturellement qu’il a ouvert ses portes à ce témoignage historique et artistique qui rappelle les faits, les circonstances et les conséquences de l’engagement français. L’exposition met en lumière la rivalité franco-anglaise après la guerre de sept ans, illustre le traitement infligé aux colons, retrace le processus de prise de décision à Versailles, explique la mondialisation du conflit grâce à des représentations cultes des protagonistes.

Chacun des trois pays a vu fructifier des artistes, donnant naissance à des œuvres emblématiques, dont certaines sortent même pour la première fois des Etats-Unis. L’aspect mémorable de cette collection peut être illustré par la présence de l’Aigle Diamants de George Washington de la prestigieuse collection des Cincinnati, la plus ancienne société patriotique américaine. Chercheurs des musées, des universités, du Congrès et de la société des Cincinnati, historiens anglais, espagnols et français, ont travaillé ensemble dans cette exposition pour mettre en lumière différents points de vue historiques.

C’est dans la galerie des Batailles, que l’on trouve le célèbre tableau de  la bataille de Yorktown, qui représente l’affrontement décisif de 1781 entre les Américains et les anglais et où Lafayette y joue un rôle important. C’est en 1835, un an après la mort de Lafayette, que Louis-Philippe en commanda l’image commémorative, montrant ainsi que le souvenir de cette guerre et de ses sacrifices était encore bien présent. Ce souvenir entretenu outre-Atlantique comme une dette de sang explique la ferveur du mot célèbre prononcé en 1917 : Lafayette, nous voilà !

Après un an et demi de préparation, cette exposition est à présent accessible en visite libre ou visite guidée dans ce lieu inhabituel et débordant d’histoire.

Voir aussi sur artsixMic :
Indépendance américaine
Lafayette, l’intime et la légende d’un enfant du pays

Versailles et l'Indépendance Américaine - Reportage

Information pratiques

Tags:

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Marathon des mots toulousain

Le Marathon des mots à Toulouse du 22 au 26 novembre 2017

Après que l’Allemagne ait récemment célébré la littérature française dans le cadre de la ...

Ali Rashid

Ali Rashid lauréat de l’édition 2014 du Symposium International de Peinture Paul Ricard

Après délibération du jury, composé d’artistes professionnels, de membres organisateurs du concours, du lauréat ...

En novembre 2012, le Mois de la Photo-OFF

En novembre 2012, le Mois de la Photo-OFF entamera sa nouvelle édition qui se ...