• Participez au sixMic Crowfunding !

Un cycle d’activités culturelles a été lancé par la ville-oasis Al Aïn, deuxième plus grande ville d’Abu Dhabi

Al Ain Oasis Events

Le lancement des « Al Ain Oasis Events » marque le début d’un tout nouveau calendrier d’activités à destination des familles. Il a pour objectif de permettre aux visiteurs de découvrir l’histoire de l’émirat.

Partez à la découverte de l’oasis d’Al Aïn avec ses allées ombragées et fraîches, son système d’irrigation – le falaj – vieux de 3 000 ans, et son marché aux chameaux – l’un des rares encore en activité. Cette oasis de palmiers dattiers a été reconnue par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture pour l’importance de son réservoir de ressources génétiques, de biodiversité et de patrimoine culturel.

Un vaste cycle d’activités culturelles vient dans la cité d’être lancé dans la cité d’Al Aïn, cette  ville-oasis est la deuxième plus grande ville de l’émirat d’Abu Dhabi. Ce cycle s’inscrit dans un nouveau programme à l’initiative d’Abu dhabi Tourism & Culture Authority (TCA Abu Dhabi) à destination des familles et orienté autour du patrimoine culturel.

Conçu dans la lignée du thème de l’UNESCO « Protéger notre patrimoine et favoriser la créativité », ce programme a pour but de permettre aux visiteurs de découvrir l’histoire de l’émirat. Il prendra place tout au long de l’année 2017 au sein de divers lieux emblématiques de la ville-oasis, en proposant des événements autant pour les visiteurs que pour les résidents.

L’Oasis d’Al Aïn a servi de toile de fond aux « Soirées à l’Oasis », la première série d’animations du programme lancée le 26 janvier dernier. Ces soirées ont pour objectif de ré-évoquer une certaine époque de l’histoire de l’émirat à travers des projections de films, séries et dessins animées issus de la culture populaire des années 70 et 80, des représentations de pratiques culturelles traditionnelles comme l’Ayyala ou « danse du bâton », des food-trucks et des contes inspirés de la vie de l’Oasis, ainsi que des témoignages et des récits d’habitants d’Al Aïn. Les « Soirées à l’Oasis » se poursuivront en février, mars et avril.

En contrepoint, les « Après-midis à l’Oasis » verront l’esplanade principale du site se couvrir d’étals pour former un marché traditionnel, proposant des objets et produits émiratis, artisanaux ou modernes. Toute une partie des produits seront fabriqués sur place et inspirés par l’Oasis et les matériaux qu’il fournit. Ces après-midis seront aussi le théâtre d’ateliers pour les enfants, avec un éventail d’activités artistiques et manuelles pour plaire aux enfants de tous âges.

A cela s’ajoutera le cycle « Célébrons les saisons » qui se déroulera en continu jusqu’au 15 mars. Les visiteurs pourront y découvrir l’Oasis au fil des saisons et la vie de ses cultivateurs à travers des activités organisées sur le thème de la « germination ». En mars, ces activités mettront l’accent sur le jardin de l’Oasis, et en octobre elles se focaliseront sur sa préservation.

Ce riche calendrier d’événements a été conçu pour mettre en avant la ville d’Al Aïn, cœur culturel de l’émirat abritant l’unique site du pays classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Al Aïn est l’une des villes qui a connu la plus longue période d’occupation en continu au monde et dans laquelle fusionnent aujourd’hui l’esprit du passé et une vision dynamique du futur. À une heure et demi de route de la ville d’Abu Dhabi, Al Aïn est l’une des plus anciennes colonies au monde à avoir été habitée de manière permanente.

Pour plus de détails, le programme détaillé et les horaires des évènements : www.visitalain.ae

Al Ain Oasis

A noter aussi cette année, l'ouverture du Louvre Abu Dhabi

L’ouverture du Louvre Abu Dhabi que le grand public pourra découvrir fin 2017, sur l’île de Saadiyat. Le bâtiment abritant le futur musée, en forme de rose des sables et surmonté d’un immense dôme son dôme ajouré de 180 mètres de diamètre s’inspire de l’architecture traditionnelle arabe, a été imaginé par Jean Nouvel. Le site comprend en tout 55 bâtiments individuels. Installé sur 24.000 m2 dont 6.000 pour la galerie permanente et 2.000 pour les expositions temporaires. Le bâtiment pour faciliter sa visite, utilisera l’eau  qui est à l’ombre pour créer un phénomène de microclimat grâce au vent qui entre sous la coupole. Le Louvre Abu Dhabi proposera des oeuvres de toutes civilisations et de toutes époques, y compris contemporaine, contrairement à son homologue français. Il s’est déjà constitué une collection de plus de 600 pièces, dont 300 prêtées par des musées français partenaires pour l’ouverture. L’accord sur 30 ans prévoit que la France apporte son expertise et ses œuvres d’art contre un milliard d’euros. Sur ce total, la seule concession du nom du Louvre jusqu’en 2037 rapporte au musée parisien 400 millions d’euros.

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité