Trisomie 21 : Stop discriminating down

trisomie 21

La Journée mondiale de la trisomie 21, tous les 21 mars, est un évènement international officiellement reconnu par une résolution de l’ONU. L’édition 2017 a lieu mardi prochain.

La Journée mondiale de la trisomie 21, tous les 21 mars, est un évènement international officiellement reconnu par une résolution de l’ONU. L’édition 2017 a lieu mardi prochain. Cette journée a pour objectif de transformer l’approche collective de ce handicap ; elle est l’occasion de valoriser les personnes porteuses de trisomie 21, faire connaître leur potentiel, préciser ce dont elles ont besoin, et dédramatiser la trisomie, souvent mal connue, trop souvent caricaturée. Dans cette perspective, la Fondation Jérôme Lejeune propose trois initiatives : une vidéo, décalée, sur les réseaux sociaux, une conférence scientifique à Bruxelles (Parlement européen), une interpellation politique à Genève (ONU).

Une vidéo décalée « Not special needs, just human needs »

La Fondation Jérôme Lejeune lance en France la vidéo internationale « Not special needs, just human needs » /« Pas de besoins spéciaux, juste des besoins humains ». Cette vidéo est le fruit d’une collaboration de la Fédération italienne CoorDown avec l’agence Publicis (Amérique du Nord) avec la participation de plusieurs associations européennes, parmi lesquelles la Fondation Jérôme Lejeune pour la France. Recevoir une bonne éducation, obtenir un emploi, sortir avec des amis, faire du sport, exercer pleinement ses droits en tant que citoyen sont des aspects importants de la vie de chacun et des besoins que personne ne songerait à définir de « spéciaux ». Pourtant, ce sont les termes employés pour étiqueter les besoins des personnes trisomiques.

Le terme «besoins spéciaux» est un euphémisme, une manière considérée comme politiquement correct de parler des personnes handicapées. Or les personnes trisomiques ont les mêmes besoins que tout le monde : étudier, travailler, avoir l’occasion de parler et d’être entendu. Les aider et les soutenir pour ces actions ne change pas la nature de ces besoins, cela ne les rend pas « spéciaux ».

Une pétition internationale. L’enjeu de la pétition Stop discriminating down est la lutte contre la discrimination prénatale sur la base du profil génétique des enfants ciblés. Elle soutient l’interpellation de Stop Discriminating Down auprès des instances internationales. Aujourd’hui, jeudi 16 mars 2017, elle réunit déjà plus de 50 000 signataires. Signez  la pétition internationale Stop Discriminating Down :

https://www.fondationlejeune.org/en/petition-stop-discriminating-down/

Not special needs, just human needs

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Le Studio Harcourt au Mois de la Photo-OFF

Dans le cadre du Mois de la Photo-OFF, Studio Harcourt Paris présente les oeuvres ...

Michèle Gignoux - le célèbre cube-photo

Michèle Gignoux disperse ses œuvres chez Ader

Michèle Gignoux, tout le monde en a déjà entendu parler : le célèbre cube-photo, ...