Travaux photographiques inédits de Ana Kraš, Lele Saveri, Alessandro Simonetti & Peter Sutherland

galerie derouillon

Vivre passionnément et faire de sa passion son mode de vie, pour éviter une routine destructrice, une vie fade dénuée de folie et de vibration et surtout pour apprivoiser le bonheur; quand cette idée tourne à l’obsession, la photo devient remède, et la pratique passionnée liée à l’expérience transforme le remède en Art. Les photographes sont des artistes, par les visions uniques qu’eux seuls ont le secret de savoir saisir, par cette interprétation de ce qui nous entoure, de notre monde qu’ils observent et capturent pour nous le livrer, tel qu’ils l’ont perçu, avec la sensibilité, l’esthétisme et l’âme que recèlent leurs yeux.

Ils ont voyagé, observé le monde. Ana Kraš est née en Serbie, à Belgrade, Lele Saveri et Alessandro Simonetti sont italiens, Rome est la ville natale du premier, Bassano Del Grappa celle d’Alessandro, et Peter Sutherland, quant à lui, est américain de Colorado Springs. Ils vivent à New York, artistes parmi les artistes qui ont fait de cette ville la capitale de l’Art, la capitale de l’internationale artistique.

On les retrouve tous les quatre pour le mois de juillet à la Galerie Dérouillon. Plus qu’une rencontre, une approche, un regard bienveillant, les connaître, les comprendre et les encourager à conjuguer leurs vies pour toujours à tous les temps de leur passion.

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Lyes Hammadouche

« Tout est parti d’une colonne » carte blanche à l’artiste Lyes Hammadouche

Ouvert depuis 2008 au public, le Collège des Bernardins propose une programmation culturelle riche ...

Nicolas Lefebvre - Déesses Mère

Nicolas Lefebvre : Déesses Mère au Trianon Palace Versailles

Du 20 avril au 30 juin 2017, le Trianon Palace Versailles accueille l’exposition « ...

Rieko KOGA ichi go ichi é à la galerie NIivet-Cazon

Malgré la grande distance entre Tokyo et Paris, environ 9730 kilomètres, j’ai pu vous rencontrer ...