• Participez au sixMic Crowfunding !

Toyoki Kunitake, Michel Mayor, John Neumeier, Prix de Kyoto 2015

Prix de Kyoto

Aujourd’hui vendredi 19 juin 2015, la Fondation Inamori, pour sa 31ème édition, vient de révéler le nom des trois lauréats du Prix de Kyoto 2015 pour leurs contributions respectives dans les domaines des technologies avancées, des sciences fondamentales et des arts et philosophie.

Les lauréats sont :

Toyoki Kunitake, chimiste et président de la Fondation Kitakyushu pour le progrès industriel, scientifique et technique. Pionnier dans le domaine des sciences des matériaux, il est reconnu comme le premier scientifique ayant découvert les membranes synthétiques bicouches et comme créateur d’un nouveau secteur de la chimie basé sur l’auto-assemblage moléculaire. Né dans la région de Fukuoka, le docteur Toyoki Kunitake (79 ans) s’est déjà vu décerner nombre de récompenses et de titres honorifiques, notamment le Prix de la Société de Chimie du Japon, le Prix de l’Académie du Japon et la médaille du mérite culturel.

Michel Mayor, astrophysicien et professeur émérite de l’Université de Genève. Il a apporté une contribution remarquable à une nouvelle vision de l’univers en découvrant une planète extrasolaire en orbite autour d’une étoile similaire au Soleil. Il a également développé la technique connue sous le nom de méthode des vitesses radiales, qui fait appel à des spectrographes pour mesurer la vitesse des exoplanètes. La découverte de Michel Mayor nourrit l’espoir de découvrir une exoplanète semblable à la Terre dans un futur relativement proche. Natif de Lausanne (Suisse), Michel Mayor (73 ans), a reçu de nombreux prix, dont la Médaille Albert Einstein, le Prix Shaw dans la catégorie Astronomie et la Médaille d’Or de la Société royale d’astronomie. Il est par ailleurs membre de l’Académie américaine des arts et des sciences, de l’Académie européenne des sciences et de l’Académie nationale des sciences.

John Neumeier, chorégraphe américain et directeur du Ballet de Hambourg, reconnu dans le monde entier pour avoir appliqué avec succès les techniques et le vocabulaire du ballet traditionnel, augmentant ainsi le potentiel d’expression corporelle en capturant les détails de la psychologie humaine. En combinant l’essence de deux genres, le ballet dramatique et le ballet abstrait, il a élevé son art à un nouveau niveau. Natif de Milwaukee, dans le Wisconsin, John Neumeier a étudié la littérature anglaise et le théâtre avant de s’installer en Allemagne, où est rapidement née sa réputation de chorégraphe de haut niveau. Ses chefs d’œuvre, telle la troisième symphonie de Gustav Mahler, sont représentés en Allemagne et dans le monde entier. Il est également à l’origine d’œuvres liées au Japon, comme les « Seven Haiku of the Moon ». John Neumeier, 73 ans, est le directeur artistique et chorégraphe en chef du Ballet de Hambourg depuis plus de 40 ans. De nombreux prix lui ont été décernés, dont le Prix musical Herbert von Karajan et le Prix de la danse allemand.

Les trois lauréats se voient chacun décerner un diplôme, la médaille d’or de 20 carats du Prix de Kyoto et la somme de 50 millions de yens. La cérémonie de remise des prix et une conférence de presse se tiendront le 10 novembre au Centre international de conférences de Kyoto. Les lauréats tiendront une conférence commémorative le 11 novembre et leurs ateliers respectifs auront lieu le 12 novembre.

En savoir ++++ sur Kyocera : http://www.kyocera.fr

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?