• Soutenez artsixMic
  • Cannes en Direct :
Revolution : Talking About A Revolution

« Talking About A Revolution  » : Parler de la révolution, donc, à défaut de la faire ! Cinquante ans exactement après Mai 68, Les artistes conviés à exposer au 22 Visconti ne sont pas tant des révolutionnaires, des activistes, que des « irréconciliés ».

« Talking About A Revolution« , l’exposition emprunte son titre à une chanson de Tracy Chapman. Parler de la révolution, donc, à défaut de la faire ! Conçue par Paul Ardenne, qui fut historien, avant de se consacrer à l’art contemporain, cette exposition propose à travers le regard d’une vingtaine d’artistes, une réflexion lucide sur «les scories de la Story 68» et le constat qu’en 2018, «le Grand Soir ne sera plus possible. Requiem pour la Révolution !» déclare-t-il. Pourtant, il nous met en garde :« Ne rejetons pas l’événement. Abstenons-nous, notamment, d’aller dans le sens des opposants à la « Pensée 68 », nombreux encore aujourd’hui, la plupart fossilisés déjà mais toujours prompts à voir dans les événements du printemps 1968, pour le meilleur des cas, la poussée d’acné de citoyens frustrés, et dans le pire, le début du commencement de l’abaissement moral de la France éternelle… » « S’il s’agit bien de rendre grâce, aujourd’hui, aux derniers héros de la vraie révolution libertaire – les lanceurs d’alerte, les wikileakers, des ONG telles que Human Rights Watch ou Greenpeace, certains engagés recrutés dans l’activisme altermondialiste –, reste qu’il convient aussi de prendre la mesure d’une réalité où Cristiano Ronaldo, un footballeur, a remplacé Che Guevara, ancienne icône de la révolution permanente.»

Les artistes conviés à exposer au 22 Visconti en ce mois de mai 2018, cinquante ans exactement après Mai 68, ne sont pas tant des révolutionnaires, des activistes, que des « irréconciliés ». N’ayant pour la plupart aucune illusion, quant à la durabilité du capitalisme et de son système d’exploitation planétaire, ils expriment cependant l’espérance d’un mieux-disant politique et social tout en restant des témoins vigilants. Ayant connu Mai 68 ou pas, ils ont soin d’éviter les postures« ancien combattant » ou « héros de la liberté chérie » et privilégient en lieu et place un comportement , ainsi qu’une création qui révèlent leurs inquiétudes.

Les artistes :

ADEL ABDESSEMED / ANDREI MOLODKIN ARNAUD COHEN / BRUNO SERRALONGUE BURAK ARIKAN / DIANA RIGHINI / ELENA KOVYLINA FILIP MARKIEWICZ / FRANK PERRIN GERARD FROMANGER / GIANNI MOTTI JEAN-CLAUDE JOLET / JIMMIE DURHAM JOSEPH BEUYS / MICHAELA SPIEGEL MICHEL JOURNIAC / O’MAURICE MBOA OKSANA SHACHKO / PETR PAVLENSKI SHADI ALZAQZOUQ / VÉRONIQUE BOURGOIN

Photo : © ADELABDESSEMED,GIANNI MOTTI, BRUNO SERRALONGUE,ARNAUD COHEN,ANDREI MOLODKIN,OKSANA SHACHKO

Talking About A Revolution
Exposition du 17 mai au 17 juin 2018

22Visconti
22 rue Visconti
75006 Paris

www.22Visconti.com

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Kurt Cobain

Youri Lenquette « Kurt Cobain – The Last Shooting »

Disons le carrément, ce fut longtemps un douteux privilège que d’avoir eut Kurt Cobain ...

 Sean Hart

Sean Hart descend dans le métro lyonnais

Après avoir investi les allées du métropolitain à Paris en 2014, Sean Hart descend ...

Thomas Rimoux

Thomas Rimoux, Exposition personnelle

La recherche artistique de Thomas Rimoux s’inscrit dans la contemporanéité. Les hommes qu’il peint, ...