• Soutenez artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

Susan Meiselas : Médiations au Jeu de Paume

Membre de Magnum Photos, Susan Meiselas s’est fait connaître par ses images sur les zones de conflit en Amérique centrale dans les années 1970 et 1980, notamment grâce à la force de ses photographies couleurs.  

La rétrospective consacrée à la photographe américaine Susan Meiselas réunit une sélection d’œuvres des années 1970 à nos jours. Membre de Magnum Photos depuis 1976, Susan Meiselas questionne la pratique documentaire. Elle s’est fait connaître par ses images sur les zones de conflit en Amérique centrale dans les années 1970 et 1980, notamment grâce à la force de ses photographies couleurs. Couvrant de nombreux sujets et pays, de la guerre aux questions des droits de l’homme, de l’identité culturelle à l’industrie du sexe, elle utilise la photographie, le film, la vidéo et parfois des matériaux d’archives dans une volonté constante de construire des récits auxquels elle associe ses sujets. L’exposition met en évidence la démarche, tant personnelle que géopolitique, spécifique à Susan Meiselas en montrant comment celle-ci évolue au fil du temps et des conflits et comment elle interroge en permanence le processus photographique et son propre rôle de témoin.

Trois séries importantes constituent l’axe central de l’exposition : Nicaragua, El Salvador et Kurdistan. Réalisées entre la fin des années 1970 et les années 2000, elles montrent la manière dont l’artiste interroge la pratique de la photographie. À l’occasion de ses nombreux voyages au fil des décennies, en temps de guerre comme en temps de paix, Meiselas revient sur les lieux de ses premières photographies et se sert de ces images pour retrouver les personnes qu’elle avait rencontrées et continuer ainsi à enregistrer leurs témoignages.

Pour la rétrospective au Jeu de Paume, Susan Meiselas a créé une nouvelle œuvre, commencée en 2015 et inspirée par son engagement auprès de Multistory, association basée au Royaume-Uni. Cette dernière série réalisée dans un foyer pour femmes, A Room of Their Own (2015-2017) porte à nouveau sur le thème de la violence domestique, cette fois en Angleterre. L’installation comprend cinq récits en vidéo qui présentent les photographies de l’artiste, des témoignages de première main, des collages et des dessins. L’exposition du Jeu de Paume est la plus complète qui lui ait jamais été consacrée en France. Elle retrace sa trajectoire d’artiste visuelle qui, depuis les années 1970, associe ses sujets à sa démarche et questionne le statut des images par rapport au contexte dans lequel elles sont perçues.

Susan Meiselas est née en 1948 à Baltimore. Elle a obtenu une licence de lettres en 1970 et une maîtrise en arts plastiques à Harvard University en 1971. Elle travaille et vit à New York. Elle a fait l’objet d’expositions personnelles à Paris, Madrid, Amsterdam, Francfort, Londres, Los Angeles, Chicago et New York, et ses œuvres figurent dans des collections américaines et internationales.

Photo : Susan Meiselas – Dee et Lisa, Mott Street, Little Italy, New York, 1976. Série Prince Street Girls, 1975-1990 © Susan Meiselas/Magnum Photos

Autour de l’exposition

Masterclass

Samedi 14 avril, de 15 h à 18 h
Susan Meiselas accompagnée par Shelley Rice, historienne et critique d’art

Les images à l’épreuve du terrain
  • Mardi 20 février, 18 h 30
  • Mardi 6 mars, 18 h 30
  • Jeudi 8 mars, 12 h 30
  • Mardi 20 mars, 18 h 30
  • Jeudi 22 mars, 12 h 30
  • Jeudi 29 mars, 12 h 30

Des Associations et ONGs partagent leurs expériences sur le terrain. Comment les images s’insèrent-t-elles dans leurs réflexions et leurs démarches ?

Cinéma

Jeudi, 15 h 30-17 h
Dimanche, 15 h 30-17 h

Pictures from a Revolution, 1991 VOSF, 1 h 31

Film réalisé par Susan Meiselas avec Richard P. Rogers

Portrait de Susan Meiselas, Monimbo, Nicaragua, septembre 1978 © Alain Dejean Sygma
Portrait de Susan Meiselas, Monimbo, Nicaragua, septembre 1978 © Alain Dejean Sygma

Susan Meiselas : Médiations
Exposition du 6 février au 20 mai 2018

Jeu de Paume
1 place de la Concorde
75008 Paris

http://www.jeudepaume.org/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Stromae

Planète People : Stromae, Michel Delpech et Louane

Dans un communiqué de presse, les producteurs du chanteur Stromae ont annoncé l’annulation de ...

Francis Bacon

Une Fondation Francis Bacon à Monaco pour l’automne 2014

Majid Boustany, grand collectionneur de l’oeuvre de Francis Bacon depuis plus de 20 ans, ...

Van Gogh - Artaud

Van Gogh / Artaud : Le suicidé de la société

L’exposition Van Gogh/Artaud, Le suicidé de la société centrée sur l’analyse de l’œuvre de ...