• Participez au sixMic Crowfunding !

Succession Jules Cavaillès par la Maison Million et associés

Succession Jules Cavaillès

Jules Cavaillès ou Jean Jules Louis Cavaillès est un peintre français, originaire de Carmaux où il naquit le 20 juin 1901 au sein d’une famille de commerçants. Il appartient au mouvement des peintres de la réalité poétique. À l’âge de 21 ans, Jules Cavaillès quitte sa province natale pour s’installer à Paris afin de se consacrer à la peinture. Il y rencontre et se lie d’amitié avec le peintre Roger Limouse (1894-1990) dont il partage l’atelier. En 1925, il rejoint l’académie Julian, encouragé par Albert-Émile Artigue.

Pendant ces années où il cherche à dégager son propre style, Cavaillès visite régulièrement le Louvre pour s’inspirer du travail des maîtres. Il fréquente aussi les galeries et les salons d’Automne et des Indépendants où il découvre les démarches les plus contemporaines. Son intérêt se porte alors particulièrement sur les recherches de Braque et Matisse qui lui révèlent l’intensité chromatique du fauvisme, mais aussi de Bonnard et de Renoir, ceux-ci lui léguant leur leçon de tendresse envers les êtres et les choses.

En 1936, l’obtention du Prix de la Fondation Blumenthalparticipe à attirer l’attention du grand public sur l’œuvre du jeune artiste. Dès 1937, il sera ainsi sollicité pour réaliser une grande décoration pour le pavillon du Languedoc à l’Exposition Internationale. En 1938, il est nommé professeur à l’École Nationale des Arts Décoratifs. Moment où il fait la connaissance deRaymond Legueult (1898-1971), Roland Oudot (1897-1981) et Maurice Brianchon (1899-1979), ses amis et peintres du mouvement de la Réalité Poétique.

Homme de valeurs, lors de la Seconde Guerre mondiale, il revient dans le Tarn, prend part à la Résistance et devient, avec son ami Jean Cassou, un des chefs du maquis languedocien. À la Libération, nommé conservateur du musée de Toulouse, il réintègre, l’année suivante, son poste de professeur à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Jules Cavaillès expose dans les Salons et réalise des décors muraux (mairie de Poissy) et des pièces de mobilier, collabore à la décoration de paquebots (Ferdinand-de-Lesseps, Jean-Laborde). De 1946 à sa mort en 1977, Cavaillès poursuit son œuvre personnelle dans son atelier parisien, dans sa propriété de Tonnerre ou son appartement à Cagnes. Peintre d’atmosphère et des temps heureux, Cavaillès peint essentiellement des paysages, des natures mortes et des scènes d’intérieures avec les fenêtres ouvertes sur mer ou jardin.

Henri Bureau, président des amis de Jules Cavaillès, a le plaisir de vous inviter à venir découvrir, autour d’un cocktail, l’exposition “Succession Jules Cavaillès”, qui rassemblera les œuvres de cette figure éminente du mouvement “les 8 de la Réalité poétique” ainsi que celles de ses amis : Chagall, Braque, Dufy… en prélude à la vente aux enchères de son atelier par la Maison Million et associés les 8 et 11 mars 2016.

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?