SOLAIRES : Parapeintures par Ryszard KIWERSKI pour la Nuit Blanche 2017

Ryszard Kiwerski : Solaires à l'église Saint-Sulpice

 « SOLAIRES » est une exposition de plus de 500 tableaux de Parapeintures de Ryszard KIWERSKI mis en scène dans une forme d’installation monumentale.

Le projet « Solaires », proposé sous la direction artistique et le commissariat d’Olga Kiwerski, est une création originale pour la Nuit Blanche 2017Installation monumentale, insolite et immersive de 500 Parapeintures de l’artiste Ryszard Kiwerski. « Solaires » est une oeuvre chatoyante et polychrome qui procure une joie indicible, inexplicable, naturelle. Une nuit blanche et  solaire, à la fois pétillante, apaisante et participative !

La Parapeinture est un concept artistique inventé par Ryszard Kiwerski, peintre du Soleil (1930 – 2015). Compositions abstraites inspirées par les effets fugaces des avancées du soleil. Les Parapeintures, tableaux tempographiques, sont le résultat de l’observation de la lumière puis du calque de ses contours sur toiles et Canson. Enregistrement conceptuel du passage du temps. Un signe tangible de la circulation de la Terre autour du Soleil.

« Solaires », c’est plusieurs centaines de Canson de Parapeinture exposés de manière monumentale et conceptuelle sous la nef de l’église Saint-Sulpice. Une installation immersive et dynamique qui mêle design, graphisme, architecture, couleurs vives, voyage sonore participatif et mise en lumière intimiste pour plonger le spectateur dans l’univers artistique et scientifique de Ryszard Kiwerski ; affichiste renommé de l’école polonaise. Invitation à la découverte du concept artistique dont il est l’inventeur. Ce projet est issu d’une des nombreuses scénographies originales imaginée par l’artiste de son vivant. Ici, susciter l’illusion d’optique d’un vitrail surdimensionné et illustrer l’imperceptible passage du temps : en habillant de Parapeintures les colonnes de la nef et transformant en chevalets les quelques milliers de chaises de l’édifice, empilées, emboîtées, assemblées, combinées en labyrinthe dont le public devra trouver le chemin !

À Saint-Sulpice, la plus grande église de Paris après Notre-Dame, commence une danse nocturne avec le Soleil : la peinture tapisse les volumes, les panaches de couleurs transfigurent la pierre, le grand nombre d’œuvres redessine l’architecture. L’impression est magistrale.

Faire de la musique le complément sensoriel et vibratoire de l’image : Les visiteurs pourront participer et produire des sons en pédalant sur des vélos équipés de génératrices. Performance musicale interactive alimentée en géo-énergie solaire et humano-cinétique par Solar Sound System, qui retransmettra les fréquences du soleil et les « Monochromes » du compositeur DEF sur des sonogramophones. Sublimation lumineuse scénographiée par Airstar Light, leader mondial dans la conception et la fabrication de technologies gonflables éclairantes, aérospatiales et d’architecture : Ajouter l’intime au spectaculaire pour faire place au mystère qui peu à peu se lève tel le jour.

Solaires se tiendra le samedi 7 octobre à l’église Saint-Sulpice dans le cadre de la Nuit Blanche 2017, avec une amplitude horaire exceptionnelle de 12h, du coucher au lever du soleil : de 19h16 à 7h59 le lendemain matin.

À la galerie 1831, une exposition hommage à Ryszard Kiwerski

Rétrospective de 3 cycles de créations de l’artiste : Parapeintures, affiches et photomontages des années 70. Du 4 au 9 octobre 2017 au cœur du Carré Rive Gauche à la Galerie 1831.

Toutes les informations sur Ryszard Kiwerski : https://www.ryszardkiwerski.com

Le vernissage de l’exposition du même nom (Rétrospective de 3 cycles de créations de Ryszard Kiwerski : affiches de cinéma, photomontages des années 70 et Parapeintures) aura lieu le jeudi 5 octobre à 18h : « SOLAIRES » à la 1831 Art Gallery du Carré Rive Gauche. Sur invitation.

Exposition du 4 au 9 octobre de 11h à 19h, dimanche inclus de 14h à 19h au 6, rue de Lille, 75007 Paris.  http://www.1831artgallery.com

Ryszard Kiwerski
Ryszard Kiwerski

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Isabelle Bonhomme

Isabelle Bonhomme : La danse des souffles

Diplômée de l’ESAG Penninghen en 1979, Isabelle Bonhomme a toujours voué une passion aux ...

Daniel François Cayo

Daniel François Cayo expose au 34 Bonaparte

Peintre français, Daniel Cayotin, alias Cayo, expose ses dernières œuvres en plein cœur de ...