Sixième édition du Jour de la Nuit

du Jour de la Nuit

 

Les points lumineux en France sont au nombre de 9 millions ! Durant la dernière décennie, ils ont connu un accroissement de plus de 30%, et ils représentent 38% de la facture d’électricité des collectivités !

Si cette lumière artificielle engendre inévitablement un important gaspillage énergétique, elle est aussi à l’origine de troubles conséquents, telle la déstabilisation des écosystèmes de la nuit, et la dissolution de la voute céleste sous un halo lumineux qui prive les astronomes et tous les amoureux du ciel étoilé d’en étudier planètes et étoiles.

Et pourtant, nous sommes nombreux à apprécier la poésie et la magie de l’obscurité de la nuit sans oublier le romantisme d’une nuit passée à admirer le ciel étoilé. Mais l’éclairage artificiel n’est pas seulement néfaste pour nous, humains, il provoque la mort de nombreux insectes qui se « grillent » à son contact, il désoriente les oiseaux migrateurs qui se heurtent bien souvent à ces point lumineux, et les villes sont entièrement désertées par les chauves-souris.

C’est pour sensibiliser chacun d’entre nous à cette pollution lumineuse, que « le Jour de la Nuit » a été organisé, en partenariat avec un collectif de 19 structures et un grand nombre d’acteurs, afin de protéger la biodiversité nocturne et le ciel étoilé. A cette occasion, balades nocturnes avec observation des étoiles, conférences, sorties et extinction de nos monuments auront lieu.

Lancé en 2009 à l’initiative d’Agir pour l’Environnement, le Jour de la Nuit est désormais une opération annuelle pleinement reconnue qui mobilise plusieurs centaines de collectivités et associations locales, qui peuvent désormais s’inscrire à cette sixième édition qui aura lieu le samedi 20 septembre 2014, ce qui correspond à l’équinoxe d’automne. Chaque année, le Jour de la Nuit suscite un engouement croissant et son succès grandit d’année en année.

Ainsi, l’un des premiers succès a été l’entrée en vigueur de l’arrêté du 25 janvier 2013 qui a entraîné :

– L’extinction des éclairages intérieurs des locaux professionnels une heure après que ceux –ci ne soient plus occupés.

– L’extinction des façades, vitrines de commerce ou d’exposition au plus tard à 1h du matin, leur allumage ne devant pas avoir lieu avant 7h ou 1h avant le début de l’activité et le soir l’allumage devant attendre le coucher du soleil.

– Les publicités et enseignes-lumineuses doivent être éteintes la nuit entre 1h et 6h dans les agglomérations de moins de 800 000 habitants.

Cette sixième édition correspond à la présentation de la loi sur la transition énergétique au parlement prévu à l’automne 2014.

De nombreuses mesures peuvent être prises et elles sont indispensables pour lutter et freiner les sources de gaspillage énergétique ; Ceci est d’autant plus d’actualité que la France doit présider la COP 21 sur les changements climatiques de 2015,« Paris Climat 2015 » devant se tenir sur le site de Paris-Le Bourget début décembre prochain.

C’est donc le moment de tous nous placer sous le signe de l’exemplarité environnementale. Nous devons réduire notre consommation d’énergie et cela doit se faire non seulement à titre collectif mais également individuel.

Aussi, impliquons- nous tous dans cette grande marche pour la protection de la biodiversité, du climat et de l’environnement que représente ce Jour de la Nuit pour que nos nuits demeurent peuplées d’étoiles.

Sixième édition du Jour de la Nuit

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?