• Participez au sixMic Crowfunding !

Sixième édition de Drogues, les Chiffres clés !

Drogues,Chiffres clés

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogue qui a eu lieu le 26 juin dernier, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies  (OFDT) a publié la sixième édition de Drogues, les Chiffres clés.

Les jeunes du Sud de la France fument-ils plus de cannabis que ceux du Nord? C’est en tout cas ce que laisse penser la récente étude de l’OFDT. Menée régulièrement depuis quinze ans, l’enquête permet de décrire les comportements de consommation de produits psychoactifs des jeunes Français de 17 ans. Menée auprès de 23.201 adolescents en métropole et dans les DOM, elle a révélé que près de 10% d‘entre eux ont une consommation de cannabis régulière, soit au moins 10 fois par mois.

En métropole, la distribution régionale des consommations régulières de cannabis met en relief deux groupes de régions dont les niveaux de consommation s’écartent du niveau moyen. Le premier comprend les régions Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie, Picardie et Île-de-France, avec des niveaux compris entre 6 % et 8 %, suivant en cela les tendances retrouvées pour l’usage régulier d’alcool.

Le second, situé dans le sud du pays, regroupe les régions PACA (12 %), Languedoc-Roussillon (13 %) et Midi-Pyrénées (12 %), qui présentent un usage régulier de cannabis supérieur à la moyenne nationale. Ce sont les jeunes du Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et PACA qui présentent une consommation supérieure de trois à quatre points de pourcentage.

François Beck, directeur de l’OFDT, estime qu’avec le développement de l’autoculture, le produit est aussi devenu plus facile à se procurer: « Quand on interroge les lycéens, pour 50 % d’entre eux, c’est facile, voire très facile de se procurer du cannabis. Seuls 25 % disent que pour eux ce serait impossible. » «On observe une tendance à la hausse de cette pratique. Or, il est plus facile de faire pousser cette plante sur son balcon quand on est dans le Sud.»

Par ailleurs, il ne faut pas négliger la dimension socio-économique: «En ce qui concerne les usages problématiques ou à risque, on observe surtout ce comportement dans les milieux défavorisés. Dans le Sud de la France, et notamment dans le Languedoc-Roussillon, il y a un très fort taux de chômage des jeunes. Cela peut également jouer un rôle». La France fait partie des trois pays qui en consomme le plus en Europe. Elle a vu la consommation des jeunes augmenter en 2014, et principalement chez les filles.

Enfin, la région PACA affiche des usages au cours de la vie plus élevés que la moyenne pour la cocaïne, la MDMA/ecstasy, les amphétamines et les poppers. Les régions Bourgogne, Languedoc/Roussillonet Poitou-Charentes présentent des expérimentations supérieures à la moyenne pour ces substances. L’Île-de-France se singularise par des niveaux d’expérimentations inférieurs pour la cocaïne, les amphétamines et les poppers.

Drogues, Chiffres clés :

Les chiffres clés du cannabis :

42 % des adultes de 18 à 64 ans ont expérimenté le cannabis et 3 % sont des fumeurs réguliers
48 % des jeunes de 17 ans ont expérimenté le cannabis et 9 % sont des fumeurs réguliers
Usage problématique ou dépendance pour 2 % des 18-64 ans et 8 % des 17 ans
Au moins 38 000 personnes prises en charge en raison de leur consommation de cannabis dans les structures spécialisées en addictologie
46,9 tonnes de cannabis saisies
158 000 plants saisis
6,5 € pour un gramme de résine
Conduire sous l’influence du cannabis multiplie par 1,8 le risque d’être responsable d’un accident mortel de la route

Tabac et cigarette électronique

55 415 tonnes de tabac vendues dans le réseau buraliste
29 % des adultes de 18 à 75 ans et 32 % des adolescents de 17 ans sont des fumeurs quotidiens
3 % des adultes de 18 à 75 ans et 2 % des jeunes de 17 ans sont des vapoteurs quotidiens
1,6 million de fumeurs ont recours à des traitements d’aide à l’arrêt du tabac 78 000 décès annuels attribuables au tabac

L’usage régulier d’alcool

L’usage régulier d’alcool en France

Alcool

11,6 litres d’alcool pur par habitant âgé de 15 ans ou plus
10 % de consommateurs quotidiens parmi les 18-75 ans
-12 % de consommateurs réguliers parmi les jeunes de 17 ans API dans le mois pour 17 % des 18-75 ans
49 % des jeunes de 17 ans, soit un sur deux, déclarent une API dans le mois
-Consommations à risques pour 8 % des 18-75 ans, soit 3,4 millions de personnes concernées
133 000 consommateurs vus dans les centres spécialisés
49 000 décès par an attribuables à l’alcool
111 600 condamnations et 25 800 compositions pénales pour conduite en état alcoolique
4,1 milliards d’euros de droits indirects sur les boissons alcoolisées

Médicaments psychotropes

2,9 boîtes de médicaments psychotropes remboursées par habitant âgé de 20 ans ou plus
18 % des 18-75 ans ont consommé des médicaments psychotropes dans l’année
31 % des usagers des CAARUD ont pris un anxiolytique ou un somnifère dans le mois

Cocaïne

5,6 % des adultes ont expérimenté la cocaïne et 1,1 % sont des usagers actuels
3,2 % des jeunes de 17 ans ont expérimenté la cocaïne
6,8 tonnes de cocaïne saisies
75 € le gramme de cocaïne

Tous produits illicites confondus

176 700 personnes mises en cause pour usage de stupéfiants
56 700 condamnations pour une infraction à la législation sur les stupéfiants, dont 82 % pour usage illicite et détention et 8 800 compositions pénales
18 800 condamnations et 3 000 compositions pénales pour conduite sous l’influence de stupéfiants

MDMA/ecstasy

4,3 % des adultes ont expérimenté la MDMA/ ecstasy et 0,9 % sont des usagers actuels
3,8 % des jeunes de 17 ans ont expérimenté la MDMA/ecstasy
940 000 comprimés d’ecstasy saisis
8,5 € le comprimé d’ecstasy
55 € le gramme de MDMA

Héroïne et autres opiacés

1,5 % des adultes ont expérimenté l’héroïne et 0,2 % sont des usagers actuels
1,0 % des jeunes de 17 ans l’ont expérimentée
990 kg d’héroïne saisis
45 € le gramme d’héroïne brune
280 000 « usagers problématiques de drogues »
70 000 personnes vues dans les structures de réduction des risques pour usagers de drogues
54 000 personnes prises en charge en raison de leur consommation d’opiacés au cours de l’année dans les CSAPA
170 000 personnes bénéficiant de prescriptions de traitement de substitution aux opiacés en ville et en CSAPA Parmi les usagers de drogues injecteurs (au moins une fois dans la vie), prévalence biologique du VHC : 64 % du VIH : 13 %
66 découvertes de séropositivité VIH chez les UDI en 2013
249 décès par surdose parmi les 15-49 ans

Informations pratiques

(Source et documents : Observatoire français des drogues et des toxicomanies)
Le site de l ‘Observatoire français des drogues et des toxicomanies  (OFDT):

http://www.ofdt.fr/

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

nourrir le monde

nourrir le monde, Solidarnosc 2.0, le dab, etc… sont dans la revue de presse

Bons pour la santé et pour l'environnement: lentilles, fèves, pois chiches et haricots, que ...

agriculteur en colere

Agriculture : Quand Yves Pietrasanta dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas….

L'agriculture française va mal. Le président de Génération Ecologie vient ouvertement de dénoncer ces ...