Serge Gainsbourg, poète majeur

Serge-Gainsbourg-poete-majeur

Quand on prononce le nom de Serge Gainsbourg, celui de Jane Birkin n’est pas bien loin, et, en effet, après une tournée à travers toute la France, nous la retrouvons sur scène le 7 décembre prochain au théâtre parisien du Rond-point où, en compagnie de Michel Piccoli et Hervé Pierre de la Comédie Française, seront lus à trois voix soixante textes choisis dans l’intégralité de l’œuvre de Gainsbourg poète majeur.

« Gainsbourg, poète majeur », c’est une idée dont je suis fière dit la muse du chanteur qui tout à la fois actrice, chanteuse, auteure et metteur en scène, se réjouit d’ouvrir à nouveau son livre de souvenirs et de restaurer la mémoire du poète chanteur. Pour une fois, elle se dit pleinement satisfaite du résultat :

« c’est un spectacle où les gens sortent tellement charmés, Michel Piccoli et Hervé Pierre sont irrésistibles » assure-t-elle.

Serge Gainsbourg disait :

« Je pratique un art mineur destiné aux mineures ». Ce n’était en fait que de la provoc’ conjuguée d’ironie, ses maîtres étant, en réalité, Huysmans, Picabia ou encore Rimbaud qu’il disait « vouloir approcher… »

Et ses compositions portaient en elles la marque des plus grands créateurs tel Brahms, Beethoven ou encore Chopin. D’ailleurs dans sa dernière interview ne concédait-il pas que certaines de ses œuvres « n’étaient pas dégueu… ».

La petite troupe termine donc la tournée du spectacle au théâtre du Rond-point pour une soirée unique le lundi 7 décembre 2015 et les bénéfices iront à l’association « La Maison de Kate« . Sensible et aimante, à l’écoute des autres, Jane Birkin a été très touchée par les attentats qui ont endeuillé Paris le 13 novembre dernier, et en évoquant les 89 victimes de la salle mythique parisienne du Bataclan, elle évoque son passage sur cette scène en 1987, « j’avais 40 ans, c’était ma première vraie scène sans play back, le public était tellement chou ».

La chanteuse rend hommage aux parents et aux proches :

« il faut être solidaire et derrière eux », dit-elle émue.

Les bénéfices de « Gainsbourg poète majeur » soutiendront « la Maison de Kate« , fondée par Kate Barry, la fille de Jane Birkin. Géré par l’association Aurore, le centre accueille des personnes dépendantes aux produits psychoactifs, substances qui avaient mis la vie de Kate en danger durant sa jeunesse.

Infos pratiques

tarif unique : 30 euros
tarif soutien : 50 euros
réservation obligatoire au 01 44 95 98 21

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Amélie Cornu - Le Cri des Anges

Amélie Cornu : Le Cri des Anges

Parler de l’amour et de la mort en mots et en musique, tel est ...

One Night of Elvis

One Night of Elvis au Grand Rex à Paris

C’est très tôt dans son enfance que Lee devient fan d’Elvis, puisqu'il est âgé ...

cirque infernal

Le Cirque Infernal en avant-première à Toulouse

Le Cirque Infernal sera à l’affiche du vendredi 31 mars au dimanche 9 avril ...