• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil « Pour de faux pour de vrai »

« Pour de faux pour de vrai« , tel sera le thème du prochain et 31e Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil qui sera, comme toujours, organisé autour de diverses thématiques qui sont des « pôles » : bande-dessinée, art, cinéma, ados, petite-enfance, numérique, presse et voix. La fiction sera au cœur de cet incontournable salon puisqu’il invite ses visiteurs à passer de l’autre côté du miroir, en questionnant le rapport qu’entretiennent réalité et fiction. Elle sera mise à l’honneur dans la programmation des quatre nouvelles scènes du Salon et l’exposition Wonderland, la logique du rêve. Le vrai et le faux, le songe et le mensonge, l’imaginaire ou le virtuel, la relation que la fiction entretient avec le réel est un moteur pour l’écriture et la création. La fascination que cela exerce sur les enfants se formule différemment selon les âges et le rapport à l’œuvre. Les plus petits ont parfois des difficultés à distinguer le vrai du faux, tandis que les plus grands aiment se plonger dans des univers virtuels. Un virtuel qui vient d’ailleurs perturber et complexifier le rapport entre réalité et fiction et renouveler la création. Il nourrit l’écriture autant qu’il s’en inspire. Dans les romans, les albums ou les contes… la littérature jeunesse convoque inlassablement l’imaginaire.

En quoi la fiction éclaire-t-elle la réalité? De quelle manière l’auteur ou l’artiste déforme-t-il la réalité pour créer? Comment les jeunes lecteurs perçoivent-ils les subtilités entre fiction et réalité? Autant de pistes de réflexion à prolonger au Salon.

Parmi les temps forts :

La scène littéraire
Fort du succès de l’an dernier, la scène littéraire abritera des formes de rencontres facilitant l’accès du jeune public au texte: lectures, rencontres croisées d’auteurs… traversée des différents genres se succèderont pour des explorations littéraires à la fois intimes et spectaculaires.

La scène graphique
Cet espace dédié à l’image invite le jeune public à découvrir comment la narration s’enrichit du dessin et de toutes formes d’illustration pour faire naître un jeu entre le texte et l’image et proposer plusieurs niveaux de lecture. Lectures dessinées, défis graphiques, concerts de BD, leçons de dessin donneront à voir la création graphique sous toutes ses facettes.

La scène vocale
Contes, pièces de théâtre, poésies, la littérature jeunesse se donne en spectacle sur la scène vocale. Aujourd’hui, l’édition jeunesse renouvelle aussi sa production et s’appuie sur les évolutions techniques et numériques pour renouveler le genre du livre audio et élargir les publics, notamment en direction des plus jeunes.

La scène transmédia
La transmédialité et l’hybridation des supports ouvrent de nouvelles formes de création qui inspirent et s’inspirent de la littérature jeunesse. Sur la scène transmédia, un panorama de ce nouveau champ des possibles sera à tester sur place, à travers 3 outils numériques créés par le Salon : la Biblio-connection, Popapp et le Juke-box ados numérique (cf. p.47-49). Des rencontres, performances et projections, notamment autour de l’adaptation d’oeuvres en séries et films d’animation et d’une web TV Mon OEil présentée par le service éducatif du Centre Georges Pompidou mettront également en évidence l’évolution des formes de créations littéraires permises par les écritures transmédia.

Le Salon célèbrera les 150 ans d'Alice au pays des merveilles

Classique de la littérature jeunesse à l’immense popularité si l’on en juge par le nombre considérable d’adaptations: livres illustrés, dessins animés, films… Alice au pays des merveilles ne cesse de fasciner toutes les générations. Des clins d’œil lui sont faits par la culture pop le lapin blanc de Matrix, un clip de Gwen Stefani, une chanson de Tom Waits…

Rédigée par Lewis Carroll, professeur de mathématiques à l’université d’Oxford, spécialiste de logique, pour une enfant nommée Alice Liddell, à qui il voue une amitié particulière, Alice au pays des merveilles traite de la quête d’identité du personnage et déploie des scènes aussi absurdes que poétiques, oscillant entre le conte et le rêve, et peuplées de personnages étranges et inquiétants. L’œuvre déroutante, excentrique, inondée de jeux de mots intraduisibles sera mise en valeur dans l’exposition Wonderland. Des premiers illustrateurs, Lewis Carroll lui-même et John Tenniel à cinq illustrateurs contemporains Rebecca Dautremer, Chiara Carrer, Anthony Browne, Benjamin Lacombe et Gilles Bachelet, partageront leur vision moderne de ce classique ;
Dans l’espace central, une installation multimédia et de réalité augmentée, complétée par des extraits d’Alice lus par l’éditrice et romancière Véronique Ovaldé, sera à découvrir pour faire écho à cette frontière entre fiction et réalité, qui est la thématique du Salon.

Les Pépites du Salon

La remise des «Pépites» est un moment très attendu de la rentrée littéraire de l’édition jeunesse, ces prix ayant une dimension nationale et prouvant de la qualité artistique et littéraire de cet art : Album, BD/Manga, Roman adolescent européen, Documentaire/livre d’Art, Création numérique, Adaptation en Série d’animation et Livre Audio.
Les Pépites 2015 seront décernées par un jury composé de journalistes, bibliothécaires et libraires et auront pour parrains :

Olivier Tallec, dessinateur virtuose qui aligne près d’une centaine de livres de jeunesse et de BD pour adultes, dont le succès ne se limite pas à la France. Artiste tout terrain, il pratique aussi le dessin de presse pour des journaux et magazines parmi les plus prestigieux. Son style, immédiatement identifiable, offre un regard sensible et plein d’humour sur ses contemporains.

Anne-Laure Bondoux, l’écriture est, depuis son enfance, une véritable passion. Ses romans, pour la plupart publiés chez des éditeurs jeunesse, offrent des univers très variés : voyages initiatiques, aventure, western, science-fiction ou mélo qui sont autant appréciés par des ados, que par de jeunes adultes et des adultes moins jeunes. Ses romans largement traduits ont obtenu de nombreux prix, parmi lesquels le Grand Prix SGDL du roman jeunesse 2015.

Comme chaque année, des ateliers d’illustration, des rencontres d’auteurs, dédicaces, lectures, séances de films d’animation, visites guidées, parcours littéraires sont également proposés au publics individuels, groupes scolaires et centres de loisirs, et une grande scène littéraire propose divers événements de grande ampleur avec des lectures musicales, des interviews d’auteurs, des défis graphiques, des leçons de dessin, des lectures, etc.

Salon du livre de jeunesse 2015
© Éric Garault pour le Salon 2014
John Tenniel
John Tenniel – Le Lièvre

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité