• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Sadiq Khan, Myriam El Khomri, Marina et Noorullah, etc…dans la revue de presse

Sadiq Khan

 Sadiq Khan, Facebook, Myriam El Khomri, Marina et Noorullah, Obama à Flint, Valérie Pécresse, dans la presse aujourd’hui

Qui est Sadiq Khan, le candidat travailliste favori pour la mairie de Londres ?

Né en octobre 1970 dans une famille pakistanaise immigrée au Royaume-Uni, Sadiq Khan a grandi en logement social avec six frères et une sœur à Tooting, quartier populaire du sud de Londres. Régulièrement, le candidat rappelle que son père est chauffeur d’autobus, sa mère couturière, et qu’il a dormi jusqu’à l’âge de 24 ans dans un lit superposé à leur domicile. « Ma maman cousait des robes pour 50 pence pièce afin d’apporter de l’argent supplémentaire pour notre famille. C’était difficile, précaire et mal payé. » Une enfance qu’il aime rappeler à son rival Zac Goldsmith, fils d’un milliardaire et d’une aristocrate, diplômé du prestigieux collège Eton. Musulman, Sadiq Khan défend un islam ouvert et dénonce « toute forme d’extrémisme de façon très ferme ».  Le Royaume-Uni connaîtra vendredi le nom du nouveau maire de Londres. Les résultats sont attendus aux alentours de 17h (GMT). Les derniers sondages donnent une avance de plus de dix points au candidat travailliste à la mairie de Londres, Sadiq Khan, 45 ans, fils d’un chauffeur d’autobus pakistanais, sur son principal adversaire, le conservateur et fils de milliardaire Zac Goldsmith, 41 ans.

Des Américains portent plainte contre Facebook et son outil de reconnaissance faciale

Facebook a des ennuis judiciaires outre-Atlantique. La firme de Mark Zuckerberg va devoir répondre devant la justice en Californie d’accusations de collecte illégale de données privées d’utilisateurs. Les plaignants mettent en cause l’outil servant à identifier automatiquement les personnes figurant sur les photos publiées sur son réseau, une fonctionnalité polémique lancée par Facebook en 2010. Cet outil, qui suggère un nom en fonction d’une photo, repose sur un programme de reconnaissance faciale qui scanne les photos du réseau où des personnes sont déjà identifiées, afin de constituer des sortes de profils répertoriant des caractères géométriques du visage propres à chaque individu. Ces profils sont ensuite comparés aux nouveaux clichés mis en ligne pour proposer des identifications, comme l’explique Slate.fr.

Loi El Khomri : l’histoire secrète d’une ministre hors jeu

Devant les micros, c’est Myriam El Khomri qui est chargée de défendre la loi Travail. Mais depuis des semaines, les véritables instigateurs du projet de réforme s’appellent Manuel Valls et Emmanuel Macron. C’est même devenu une affaire personnelle pour le Premier ministre. Il avait été piqué au vif par Robert Badinter, ce dernier estimant que la loi ne verrait jamais le jour. Du coup, c’est Pierre-André Imbert, directeur de cabinet de Myriam El Khomri, qui est chargé de la tâche et qui traite parfois directement avec Matignon. La ministre du Travail ele-même ne le sait d’ailleurs pas toujours.

Stars du cinéma à Kaboul, demandeurs d’asile en France: une histoire afghane

Ils étaient des stars en Afghanistan, où le cinéma provoque la haine et la violence des plus conservateurs. Marina et Noorullah, menacés, vivotent désormais en France, où ils demandent l’asile. Leur destin mouvementé raconte leur pays, meurtri par trois décennies de guerre. Marina Golbahari, 24 ans aujourd’hui, n’en a que dix lorsqu’elle est repérée, fin 2001, dans Kaboul. Les talibans viennent d’être chassés du pouvoir par une coalition internationale. La petite vendeuse de magazines devient l’héroïne du film « Osama ». Elle qui a vu son père battu par les talibans joue une fillette grimée en garçon durant leur règne, quand le sexe féminin était banni des rues. Le long-métrage remporte un Golden Globe en 2004. Marina Golbahari, visage de madone au regard pétillant, est intronisée muse du septième art afghan. Elle enchaîne films et récompenses internationales. « Le cinéma, c’est ma vie, résume-t-elle. Dans un film, je peux tout dire sur mon peuple. » Noorullah Azizi, son mari, a, lui, passé son enfance au Pakistan, où deux millions d’Afghans vivent encore, fuyant leur pays en guerre depuis 1979. Noorullah, 28 ans, se souvient de sa jeunesse démunie, des nuits passées « sous une tente », de son travail d’ »ouvrier dans une usine de chaussures ». De retour à Kaboul, il fait mille métiers… jusqu’à devenir acteur de séries populaires.

Obama à Flint, terre de scandale sanitaire et d’injustices sociales

Cette petite ville du Michigan est devenue le symbole de l’absurdité d’un système mais aussi des injustices profondes de la société américaine: Barack Obama se rend mercredi à Flint secouée par un scandale sanitaire retentissant lié à la contamination de l’eau au plomb. La visite tardive du président américain – sa dénonciation de cette « terrible tragédie » remonte à janvier – vise à rencontrer les familles touchées et faire le point sur les efforts engagés dans ce dossier qui a aussi mis en lumière l’inquiétante et rapide dégradation des infrastructures dans nombre de zones urbaines des Etats-Unis. M. Obama s’exprimera devant un millier de personnes dans un lycée situé dans le nord de la ville, où l’écrasante majorité de la population est noire américaine. Mais, à six mois de l’élection présidentielle qui désignera son successeur, le déplacement dans cette ville, où les deux candidats démocrates Hillary Clinton et Bernie Sanders s’étaient retrouvés pour un débat début mars, a aussi une dimension politique évidente. Le président américain entend en particulier insister sur le rôle des agences fédérales sur les questions sanitaires et environnementales, point de contentieux avec ses adversaires politiques. « Il y un contraste saisissant avec certains candidats républicains qui estiment que les agences de protection de l’environnement ne devraient même pas exister », a souligné Josh Earnest, son porte-parole.

Valérie Pécresse (Présidente de la région IDF): «On a beaucoup subventionné à pertes des choses qui ne marchaient pas»

L’ancienne ministre l’assure, le numérique doit profiter à tous les Franciliens, et pas seulement «aux Bac +5». «Le numérique sert à rendre le pouvoir», affirme Valérie Pécresse, la président de la région Ile-de-France qui a pris ses fonctions en décembre 2015. Lors de son passage à la cérémonie des ACSEL’R qui récompensait les acteurs du numérique, les «disrupteurs du chômage». Mais vont-être les priorités de la région? Quelle sera son champ d’action réel, quand, des entrepreneurs français, comme Paul Duan, cèdent aux sirènes de la Silion Valley?

Source : francetv info, goodplanetinfo, frenchweb

Photo : http://www.sadiq.london/my_story

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

macron - sondage

Macron ! une démission qui a surpris les réseaux sociaux

Selon Visibrain, plateforme de veille des médias en ligne, la démission d’Emmanuel Macron de ...

Emmanuel Chaunu

Chaunu victime de la « diarrhée du Net »

En voulant rendre hommage au petit Aylan retrouvé mort sur une plage turque, le ...

oi El Khomri

la loi El Khomri qui en veut encore ?

Les députés avaient jusqu'à 17 heures hier pour déposer leurs amendements au projet de ...