Sacha van Dorssen « Sensibilité64 ASA, le Maroc »

Sacha Van Dorssen

De notoriété internationale, Sacha van Dorssen, dite Sacha, a fait l’objet de nombreuses expositions et d’une monographie aux éditions du Chêne en 2011. Etudiante à l’Académie des Beaux-arts Saint Joost de Breda en 1960, elle arrive à Paris quelques années plus tard où elle rencontre Peter Knapp, le directeur artistique de ELLE Magazine, qui lui commandera ses premières photos.

Commence alors une longue collaboration avec de nombreuses publications en France et à l’étranger, parmi lesquels Vogue et plusieurs de ses éditions étrangères, Vogue Hommes, Dépêche Mode, Linea Italiana, Harper’s Bazaar italien, GQ, ainsi que les éditions italiennes et américaines de Elle.

Sacha signe au début des années soixante-dix des sujets de mode dans des suppléments hebdomadaires tels que le Sunday Times Magazine, le Daily Telegraph Magazine ou Stern. En 1977, elle engage une étroite collaboration avec le mensuel Marie Claire qui va se poursuivre jusqu’en 1999. Parallèlement, elle signe les images des publications d’Hermès, Louis Vuitton et Yves Saint Laurent. Elle travaille également pour des agences de publicité comme Mafia, avec laquelle elle réalise des campagnes liées à la mode et à la beauté. Sacha contribue à plusieurs ouvrages de référence sur la mode, dont « Mariano Fortuny » en 1979, « Dior » en 1987 et « Old England » en 2002, parus aux éditions du Regard. Ces dernières années, elle a travaillé pour Agnès b. ainsi que le magazine Bloom auquel elle collabore depuis 1999.

Sacha demeure aussi humble et discrète que talentueuse et reconnue du milieu photographique mondial. Elle s’est attachée, dès les débuts de sa carrière, à profiter de la lumière naturelle, afin que ses sujets soient le plus naturels et harmonieux possible.

Lorsqu’elle découvre le Maroc au début des années soixante, le pays est loin d’être aussi touristique qu’il l’est aujourd’hui, et son authenticité pousse Sacha à s’installer à Marrakech. La simplicité des habitants, la magnificence des paysages et les variations infinies de cette lumière propre au Maroc, la fascinent et elle y réalisera de nombreux clichés empreints d’esthétisme et de naturel. Durant toute sa carrière, Sacha est motivée par « l’instant vérité », afin de faire de ses photos des œuvres non pas spectaculaires mais reflétant la vie telle qu’elle est.

La galerie Sit Down, dans le cadre du Mois de la Photo à Paris 2014, présente « Sensibilité64 ASA, le Maroc », une sélection d’images inédites de Sacha.

Cette exposition, dont les images ont été réalisées pour la plupart sur films Kodachrome -sensibilité 64 ASA, nous fait connaître une autre facette de cette grande photographe dont les tirages publiés dans les plus prestigieux magazines ont fait la renommée mondiale ; elle nous entraîne dans le Maroc authentique d’il y a quarante ans, perçu avec toutes les qualités artistiques de Sacha : sa rigueur, sa priorité sans cesse donnée à restituer le naturel des choses, de la vie, sans aucun artifice, tout simplement avec l’élégance innée de l’œil de cette talentueuse artiste.

Sacha Van Dorssen

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

artfactory

French Art Factory « Sublimes matières »

« Sublimes matières », cette nouvelle exposition, les trois artistes exposés nous entrainent dans ...

Roman Moriceau « DUST » à la galerie Derouillon

Connue pour son engagement et son soutien envers la jeune génération artistique de talent, ...

Generation-Awake

Devenez un Awakener : Concours de jeunes Designers organisé par la Commission européenne

La campagne de la Commission européenne intitulée «Generation awake» est axée, dans sa dernière ...