• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Ryuichi Fujisawa : SUMI no keshiki – le paysage de l’encre japonais

Ryuichi Fujisawa

Ryuichi Fujisawa exprime sa vision du monde unique en combinant des nuances subtiles de l’encre et les puissants coups de pinceau.

Diplômé de la Tokyo Kuwasawa Design School, Ryuichi Fujisawa a été, dans les années 70, le designer de mode très remarqué de nos grandes marques françaises, parmi lesquelles Givenchy, Chanel, Yves Saint Laurent et Lanvin.

Il a, parallèlement, pu découvrir l’art de vivre à la française, ce qui n’a pas manqué d’influencer considérablement sa sensibilité artistique et esthétique. C’est une fois de retour au Japon qu’il se passionne pour les arts traditionnels de la culture japonaise : le sadô (cérémonie du thé), le shodô (calligraphie), et s’en imprègne. Il a commencé à peindre il y a un peu plus de dix ans, exposant, l’année dernière, ses œuvres à Tôkyô et Kanazawa.

Le voici de retour dans la capitale française où, 35 ans après le designer, le public est impatient de découvrir Ryuichi Fujisawa, l’artiste peintre. La recherche artistique de l’artiste est imprégnée des concepts d’ « immobilité et mouvement » ou « Yin et Yang » qui puisent leurs racines dans la Chine ancienne ou dans la tradition culturelle du Japon.

Ryuichi Fujisawa, en conjuguant la subtilité des nuances de l’encre et ses coups de pinceaux, puissants et maitrisés, nous livre sa vision du monde, une vision unique qu’il transcrit sur du papier japonais raffiné washi et exprimée à l’aide de pinceaux en bambou fabriqués par des artisans spécialisés japonais ou chinois.

Dans le cadre de l’art à Paris, Ryuichi Fujisawa a, par ailleurs, collaboré avec l’équipe Hirota de la société BROAD EXPERT LCC, auteur des estampes des mangas dessinés par le mangaka Leiji Matsumoto, permettant à l’artiste d’exprimer l’esprit français tout en conférant à son travail une dynamique tout autant contemporaine que sensuelle.

Afin d’élargir les limites du sumi-e, l’art japonais de la peinture à l’encre, Ryuichi Fujisawa imprime ses images sur les kimonos avec une imprimante à jet d’encre. Un artiste au talent empli d’émotion à découvrir absolument.

SUMI no keshiki : Le paysage de l’encre Japonais
Exposition du 27 septembre au 3 octobre 2017

Jardin du Palais Royal
11 – 12 galerie de Montpensier
75001 Paris

https://www.facebook.com/events/136771610272945

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Fabrice Moireau

Fabrice Moireau, un aquarelliste in situ

En plus de sa vocation à promouvoir et protéger le patrimoine végétal, la Société ...

Florence Boré

Florence Boré de la peinture à la reliure

Atypique, originale et unique, sont les adjectifs qui personnalisent le mieux Florence Boré depuis ...

Jean-Claude Le Gouic

Jean-Claude Le Gouic « Les 70 fluorescents »

Tels les 70 petits livres contenus dans les Saintes Ecritures et qui constituent Le ...