Robin « Le Parfum Imaginaire »

Robin

Les artistes phares des années 2000 défilent ensuite devant lui: Adele, Amy Winehouse, Arctic Monkeys, Coldplay, Gossip, Robbie Williams, The Killers, The White Stripes etc. Il réalise également les photos des pochettes de disques pour Mylène Farmer, Cali, Duffy, Thierry Amiel, Henri Salvador et les couvertures de livres de Léonard Cohen et Brigitte Fontaine.

Sa renommée dépassant les sphères musicales, Robin est contacté en 2003 par l’Hôtel de Crillon qui lui confie la modernisation de son image puis le tirage de photos de la Place de la Concorde afin d’orner les murs de ses suites. Dans la foulée, le Palais Rhoul, le Westin et d’autres hôtels feront appel à ses services.

En 2004, à son initiative, la série « Lift’in » s’intègre à l’émission musicale L’Album de la Semaine sur Canal+, et lui permet de réaliser plus de 150 clichés originaux d’ artistes invités, et révélant leur caractère en posant durant une minute chrono dans une même lumière et sur un monte charge. Trois expositions qui se succèderont de 2005 à 2009 rendront compte de ces cinq années de travail.

Le projet le plus personnel de l’artiste aura lieu en 2005 à la Somerset House de Londres, où Robin présente pour la première fois Saint Sébastien, projet auquel participent entre autres Agnès B., Thierry Henry, Youssou N’Dour, Chris Martin, Jane Birkin…

Initialement imaginé avec des portraits noir et blanc de « stars « posant dans la compassion du martyr Saint Sébastien, ce projet va s’amplifier et se développer en ayant recours à des « inconnus ». Robin livre avec cette exposition un travail très fort réalisant un parallèle entre l’image de ce martyr que l’on priait pour vaincre la peste médiévale et celle de la pandémie contemporaine qu’est le sida.

2011 est l’année de la rencontre de Robin avec d’une part le monde de la mode grâce à Jean-Paul Gaultier qui l’invite à venir photographier les coulisses de son défilé et également avec celui de la comédie musicale, réalisant la photo pour l’affiche de « Dracula, l’amour plus fort que la mort ».

L’année suivante, il s’intéresse au monde de la musique classique en collaborant avec Nathalie Manfrino et Roberto Alagna.

Nous le retrouvons aujourd’hui dans une réalisation beaucoup plus intimiste et personnelle, « Le Parfum Imaginaire » à travers laquelle il nous livre le portrait de jeunes hommes anonymes, dont il s’agit de la première séance photo pour certains. Réunis dans un calendrier, on les imagine déjà illustrant les plus prestigieux parfums des grandes Maisons, un instant de beauté, de grâce, un instant qui suspend le temps…

Le site de Robin :  http://www.robin-photo.com

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Elton John

Elton John « Once in a Lifetime » en Andorre

Petit territoire pyrénéen de seulement 468 kilomètres carrés, Andorre, paradis des amoureux de la ...

Canal

l’Eté du Canal avec Paris Plages à la Villette

Avis aux amateurs ou aux passionnés à la recherche de concerts ou de festivals ...

RecyLivreDays 2017

Les RecycLivreDays : les 9 et 10 septembre sur la Place de la République

Tout commence par « Le Joueur d’échecs » de Stefan Zweig. Enfant, David Lorrain ...