• Participez au sixMic Crowfunding !

Rieko KOGA ichi go ichi é à la galerie NIivet-Cazon

Rieko KOGA
Voyage – 1 [ 2012 ] Broderie à la main sur lin 22.5cm x 30cm
Malgré la grande distance entre Tokyo et Paris, environ 9730 kilomètres, j’ai pu vous rencontrer ici. C’est comme un miracle. Un fil invisible mais très solide m’aurait entraînée ici de toute façon. Je rembobine ce fil, fil de la rencontre et du souvenir. J’ai réalisé mes oeuvres avec ce fil.
Selon une vieille croyance japonaise que je partage toujours, les points de couture ont un pouvoir magique.
J’ai appris au Japon l’existence du tissu de prières. Je me suis aperçue que coudre est un acte spirituel . Les vêtements que me faisait ma mère quand j’étais petite fille me couvraient toujours de son grand amour. Et leurs points de couture sur leur dos me protégeaient contre l’angoisse et la peur.
Une douleur … Quand je pique mon aiguille dans le tissu, Je superpose à cette douleur la blessure au cœur de quelqu’un . Je soigne cette plaie avec mes gestes, avec mon aiguille.
Je voudrais coudre un tissu magique pour celui qui m’attend et protéger son cœur avec mes points de couture.
Noire, la couleur de mes yeux et de mes cheveux.
Blanc, Vide, Rien.
Cet instant est vanité, Cette rencontre est unique et nécessaire.
Car un fil immaculé m’a guidée jusqu’ici pour vous rencontrer. Rieko KOGA décembre 2012 , Paris.

Proverbe japonais « ichi go ichi é « 
Le moment où je suis avec vous et cet instant présent sont, l’un et l’autre, uniques. De tels moments n’arrivent qu’une seule fois dans une vie, ils ne reviennent jamais. On ne sait pas si on pourra se revoir encore une fois. Il se peut que ce soit la première et la dernière fois… Voilà pourquoi il faut pleinement apprécier cet instant, cette rencontre, qu’il faut précieusement accueillir cette occasion. Chérir chaque rencontre car elle est toujours unique.

Rieko KOGA
Née en 1971 à Tokyo
Diplômée du Bunka Fashion college de Tokyo [ 1990 – 1993 ] , poursuit ses études à Fashion Forum [ 1993 – 1994 ] à Paris , stage chez Miller et Bertaux en 1994 à Paris . 1996 , elle retourne à Tokyo où elle démarre sa création . 2004, retour à Paris où elle vit et travaille toujours . Elle exprime son univers avec du fil et une aiguille spontanément …

  • Exposition du 17 janvier au 15 février 2013

galerie nivet-carzon

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Véronique Barrillot - Basquiat vs Basquiat autoportrait

Véronique Barrillot : Double Vision à la Coupole de Dijon

L’exposition Double Vision de Véronique Barrillot est une série de toiles inédites articulées autour du syndrome ...

Frank Perrin

L’Empire des signes de Frank Perrin

Frank Perrin est un infatigable créateur qui crée encore et toujours plus, qui fait ...