Rencontre avec Paul Ardenne et la Littorale #6 d’Anglet

Littorale - Paul Ardenne

Paul Ardenne commissaire de la Biennale internationale d’art contemporain d’Anglet-Côte basque « La Littorale« . 

Une biennale, c’est en fait toute une aventure, une mise en oeuvre de moyens, de personnes et d’espaces, qui, ensemble, le temps d’un instant, vont tenter de réaliser la meilleure des propositions artistiques pour le plus grand nombre.

La Biennale internationale d’art contemporain d’Anglet-Côte basque devenue dernièrement « La Littorale« , joue la carte du monumentale et du grandiose. Tout au long de ses superbes plages, mais aussi dans sa réserve naturelle, la ville d’Anglet a décidé d’aller vers ses administrés et ses visiteurs d’un jour ou d’une nuit, et de les emmener à la découverte de sculptures monumentales éphémères. Installées dans des espaces emblématiques : La Barre, le parc écologique Izadia, le front de mer et ses espaces verts ainsi que La Chambre d’Amour, La Littorale a aussi été créée pour ancrer géographiquement cet événement culturel au sein des populations de la côte basque et de ses alentours.

Pédagogique et s’adressant aussi aux élèves, le parcours est une initiation pour petits et grands quant à l’interrogation de la place de l’art dans la ville et dans la vie de chacun. Susciter la curiosité et le questionnement, faire participer et accompagner les Angloys comme les vacanciers dans une intelligente ballade à la fois ludique et joyeuse, tel a été le cahier des charges de cette manifestation.

Mais qui dit biennale internationale, dit artiste international, ce qui sous-entend une prise de risque plus importante mais aussi plus attractive, car mettre en oeuvre du monumental demande du savoir-faire et du savoir être, de la patience, de la volonté. Jouer avec de l’éphémère rajoute le piment essentiel à la création, au spectacle, de l’idée de la disparition de l’oeuvre du paysage où celle-ci a pris place et vu le jour.

Jongler avec le temps, jongler avec des créations, jongler avec de l’international, appelle à la décision, à celui, ou à celle qui va jouer l’élément fédérateur, le maître d »oeuvre, c’est à dire le commissaire d’exposition, le directeur artistique de l’ensemble de la biennale. Pour cette numéro 6, c’est Paul Ardenne qui a été retenu après un appel d’offre lancé par la ville d’Anglet.

Paul Ardenne est Agrégé d’Histoire, docteur en Histoire de l’art, maître de conférences à l’UFR Arts d’Amiens, mais aussi plein d’autres choses, comme écrivain, essayiste, biker, etc…. Rencontrer Paul Ardenne sur l’un de ses lieux de travail nous a donc donné envie d’aller à la rencontre de cet homme pas tout à fait comme les autres, un homme multi présent dans le monde de l’art et de la création, mais aussi de découvrir un peu plus son travail de commissaire d’exposition. Voici donc les images et les sons de cette incroyable biennale ouverte et sauvage tout à l’honneur de la ville d’Anglet. La Littorale#6 jusqu’au 2 novembre 2016.

Plus d’information sur : http://www.lalittorale.anglet.fr/

Le site de Paul Ardenne : https://paulardenne.wordpress.com/

Rencontre avec Paul Ardenne et la Littorale #6 d'Anglet en son et en images

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Michel Houellebecq

Houellebecq commissaire d’exposition au Palais de Tokyo en 2016

Baptisée "Rester vivant" et déployée sur 1.500 m2, l'exposition conçue par Michel Houellebecq mais ...

Roman d’un voyageur, KIM Yik-Yung et KIM Yeun-Kyung à la Cité de la céramique

Afin de célébrer les Années croisées France-Corée, la Cité de la céramique organise en ...

Courbet - Jean-Bernard Duvivier (1762-1837) Scène de déluge Vers 1815, huile sur toile Musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon © Besançon, musée des beaux-arts et d’archéologie, cl. Charles Choffet

De David à Courbet au Musée d’art Roger-Quilliot de Clermont-Ferrand

Profitant de la fermeture pour rénovation du musée des Beaux-Arts de Besançon, le MARQ ...