• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Renaud Bargues « Salope » à la Galerie Nicolas Hugo

Renaud Bargues
Renaud Bargues – « Salope »

« Cet été, au détour de plusieurs galeries arlésiennes, je m’arrête comme immobile devant une série de dessins à l’encre de chine. Mes yeux explorent ces oeuvres sans pouvoir en démordre. Je comprends alors que je viens de vivre en direct mon premier coup de coeur. Cet artiste c’est Renaud Bargues. »

Le travail sur papier de Renaud Bargues est un acte automatique. Il réalise des séries à l’encre de chine en gardant, dans la majorité des cas, le même format. La page blanche n’est pas une crainte pour lui, avec sa plume et son tube d’encre de chine, il dispose sur l’espace de travail des lignes et des courbes qui assemblées forment des représentations figuratives ou schématiques. Ces dessins sont en noir et blanc, on peut même préciser que généralement le trait est noir sur fond blanc. Parfois, il lui arrive de créer le négatif. Là, le noir est dominant et renforce l’effet de mysticité, de gravité ou de profondeur de l’oeuvre.

Renaud n’a pas peur de l’image, il l’assume et la dénonce. Il peut lui arriver de dissimuler quelques mots en anglais ou en français comme pour s’adresser à un maximum de personnes, créant l’interactivité avec le spectateur.

Ses phrases courtes, qui font appel à l’esprit, reconditionnent la réalité et se servent des mots comme indices pour interpréter son oeuvre. Ici le dessin est une manière de s’exprimer sans pour autant s’enfermer sur lui même. Il ancre son oeuvre dans l’Histoire de l’Art en y faisant référence avec esprit et empli d’un dualisme entre son autonomie mais également le fait de voir ce qui a été fait.

Il puise dans les livres et les expositions, il reprend des éléments d’oeuvres comme la tranquillité et l’architecture à la David Hockney, le design épuré d’Eileen Grey, les objets attaqués et mal traités de Bertrand Lavier ou encore les mises en scène photographiques de Cindy Sherman. Il s’amuse, s’inspire également de la psychologie. Il se questionne sur ceux qui l’entourent et leurs actes Il multiplie les techniques, sur toile, l’artiste joue entre le contraste de la ligne noire qui symbolise et la couleur. Il utilise l’aquarelle et le feutre qu’il engage sur la toile comme des coulures plus ou moins maitrisables grâce à de l’eau vaporisée. On peut chercher un académisme de part l’action sur la toile tissée et l’intervention d’une technique. Le rôle de la couleur n’est pas classique, elle ne remplit pas la forme, mais au contraire, elle est semblable un voilage qui vient comme un écran brouillant le dessin initial. L’instantanéité dialogue avec la prise de temps pour un séchage et une retouche de l’oeuvre.

L’exposition « s a l * p e » a vu le jour grâce à la rencontre entre un jeune collectionneur et curateur, Steven Vandeporta, un galeriste Nicolas Hugo et l’artiste Renaud Bargues. Entre les murs de la Galerie Nicolas Hugo, les dessins et les toiles ont été choisis dans les dix dernières années de production de Renaud pour réaliser une exposition qui joue sur les antipodes. Elle fait intervenir la vision sexuelle, violente, gênante et intimiste dans laquelle le spectateur devient voyeur et curieux. Mais elle donne à voir également le passé de l’artiste, l’importance de l’image et la banalité du quotidien. Entre objets et animaux, architectures et mobiliers, paysages et personnages, France et Etats-Unis, blanc et couleurs, la pluridisciplinarité de l’artiste est mise à nu. Steven Vandeporta, co-curateur de l’exposition.

Renaud Bargues est né en 1980, il vit et travaille à Paris

« This summer, as I walked by several art galleries in Arles, I stood still in front of a serie of ink drawings. My eyes explored these works as I could not stop looking at them. At this time, I understood Renaud Bargues’ works were my first love at first sight. »

The « s a l * p e » show was born when Steven Vandeporta, a young collector and curator, Nicolas Hugo, a gallerist and Renaud Bargues, the artist met all together. In between walls of Galerie Nicolas Hugo, artworks were chosen in the past ten years of production of Renaud Bargues to set up an exhibition playing with opposites.

There is a sexual, violent, awkward and intimistic vision where the spectator becomes curious and voyeur, but you can also dive into the artist’s past, the importance of image and daily banality. From objects to animals, architecture and furniture, landscapes and characters, France and the USA, black, white and colours. The artist multidisciplinarity is stripped down. Steven Vandeporta, co-curator of this exhibition.

Renaud Bargues was born in 1980, he lives and works in Paris

  • Exposition du 6 Mars au 23 Mars 2014
  • Vernissage : jeudi 6 mars 2013 de 17H00 à 21H00

Galerie Nicolas Hugo

  • 60 rue Monsieur Le Prince
  • 75006 Paris
  • galerienicolashugo@gmail.com
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité