Rémi Chapeaublanc GODS & BEASTS à la VOZ’Galerie

Rémi Chapeaublanc

Rémi Chapeaublanc est connu pour la dimension humaine et engagée de son travail, et dont les œuvres épurées et emplies de force sont révélatrices d’une profonde sensibilité.

Créée et ouverte par Ivane Thieullent en juin 2011 à Boulogne-Billancourt, la VOZ’Galerie est connue pour son engagement dans la promotion de la cinquantaine d’artistes photographes qu’elle représente, défendant leur travail auprès des organisateurs de festivals, des institutions culturelles, de la presse et des éditeurs de livres d’art. Fidèle à sa politique artistique selon laquelle elle assure la promotion de la photographie d’auteur et le soutien aux artistes émergents, et cherchant à incarner le reflet de la diversité effervescente des écritures photographiques, elle donne, pour la rentrée de septembre prochain, carte blanche à Rémi Chapeaublanc, photographe autodidacte, connu pour la dimension humaine et engagée de son travail, et dont les œuvres épurées et emplies de force sont révélatrices d’une profonde sensibilité.

Rémi Chapeaublanc aime les autres. Il va ainsi à leur rencontre pour les découvrir, voyageant sans interprète et sans forcément connaître la langue des pays qu’il visite. Quelques gestes, des regards échangés et l’image lui suffisent pour établir un contact. Le photographe a ainsi traversé le Canada, la Norvège, le Burkina-Faso et le Népal. Pour sa dernière série Gods & Beasts de 2011, il a traversé en solitaire l’Europe et l’Asie jusqu’en Mongolie, nous permettant, grâce à de sublimes portraits des éleveurs nomades Kazakhs et de leurs animaux, de nous immiscer à l’intérieur de la yourte et à l’extérieur lorsque le jour tombe, mais toujours dans leur environnement naturel.

Bien qu’il travaille le numérique, Rémi Chapeaublanc ne retouche jamais ses photos dont le clair-obscur des portraits graves et singuliers fige les attitudes et renforce leur côté saisissant. Animaux et humains se côtoient, l’approche qu’en a réalisée l’artiste en étant la même, ce qui pousse le public à réfléchir sur les liens qui unissent ces deux espèces et le régime de valeurs que chacun leur accorde. Dans ces contrées, une relation archaïque et viscérale dans laquelle les jeux de domination équivoque questionnent. Qui ici, sont les dieux et qui sont les bêtes ? Ou plutôt, pour qui sont-ils des dieux, pour qui sont-ils des bêtes ? L’année suivante, en, 2012, l’artiste fait un aller retour en Mongolie sur les lieux de ses shooting photo, histoire de retrouver ceux qu’il avait rencontrés et de leur remettre en mains propres les photographies qu’il a prises d’eux…ça aussi, cela fait partie de la signature du photographe !

Cette exposition sera aussi l’occasion de faire découvrir le film « Portraits Kazakhs » (6’30), une présentation de six des personnages de la série photo dans l’environnement où Rémi Chapeaublanc les a rencontrés. Ce film a été co-réalisé en 2012 avec Mélanie FricheBigoroux et co-produit par BLAST Productions.

Rémi Chapeaublanc a été lu ambassadeur par plusieurs marques de renom dans le milieu de la photographie tel SONY, Profoto et, plus récemment, Manfrotto, qui l’accompagnent à chacun de ses voyages et le soutiennent dans ses projets photographiques. Depuis 2009, ses expositions tant personnelles que collectives se sont multipliées, ainsi que les prix qui ont récompensés son travail tel le Prix Coup de Chapeau, Lectures de Portfolio, Carré sur Seine en 2014, le premier prix de Photocollection et le prix du public des Nuits Photographiques.

Dates à retenir :
– 15 sept – VERNISSAGE DE « GODS & BEASTS » à 19h30 en présence de l’artiste
– 24 sept – CIRCUIT D’ART CONTEMPORAIN CARRÉ SUR SEINE Visite commentée des expositions des galeries Exit Art Contemporain, Green Flowers Art, Mondapart et à la VOZ’Galerie : « Gods & Beasts » par Rémi Chapeablanc 15h
– 11 oct – ÉCOUTEZ VOIR Projections-rencontres organisées par Carré sur Seine 19h30
– 08 nov – ÉCOUTEZ VOIR Projections-rencontres organisées par Carré sur Seine 19h30

Informations pratiques :

Who are you? - Portrait of a photographer

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Jean-Martial Estève

Jean-Martial Estève XXXIX états de siège

Jean-Martial Estève est un artiste, un vrai, de ceux qui créent avec leur cœur, ...