• Participez au sixMic Crowfunding !

RANKIN « A Little More Rankin » chez A.galerie

Rankin

John Rankin Waddell – dont le nom d’artiste est simplement Rankin – est un photographe britannique spécialisé dans la mode, le portrait et le nu. Son travail, profondément ancré dans la culture moderne, se distingue notamment par une approche libre, audacieuse et souvent transgressive.

Rankin est né à Glasgow en 1966. Il délaisse rapidement un cursus de comptabilité à Brighton pour étudier la photographie au London College of Communication (LCC). C’est à cette époque qu’il fait la connaissance de Jefferson Hack. Une rencontre fondamentale puisque les deux hommes, en 1991, créent Dazed & Confused, un magazine mensuel devenu culte dont la vocation première est de promouvoir des artistes émergents dans les domaines de la mode, du design, de la photographie et de l’écriture.

Dazed & Confused confère rapidement à Rankin une reconnaissance importante dans le monde de la mode et de l’art contemporain. Débute alors une carrière de photographe qui l’amène à explorer une large palette de sujets et d’univers distincts.

Rankin signe les campagnes de nombreuses grandes marques – dont Boss, Nokia, Nike et Swatch -, et des couvertures pour des magazines internationalement célèbres tels que Elle, Harpers Bazaar, Esquire, le VogueAllemand, Rolling Stone, GQ et Citizen K. En 2007, il offre ses services à l’association Women’s Aid pour la campagne choc What’s it going to take, dénonçant les violences domestiques faites aux femmes.

Rankin est une véritable icône de la photographie moderne et incarne à lui seul une certaine idée de l’innovation, de l’expérimentation et du transgressif. En tant qu’éditeur de magazines, il est aussi reconnu comme un prescripteur de premier ordre dans les domaines artistiques et culturels, et comme un fervent découvreur de talents.

Style

D’un point de vue artistique, Rankin s’est distingué en exposant le corps féminin, masculin ou androgyne avec une approche malicieuse, décomplexée et souvent transgressive. Sa photographie reflète son goût pour l’excentricité, l’audace, les innovations techniques (je suis devenu fasciné par la transformation via la technologie qui est apparue autour de la photographie), et plus généralement tout ce qui questionne les conventions culturelles et esthétiques, le travail de Rankin étant profondément associé à l’avant-garde et à l’expérimentation artistique.

Quant à son approche du portrait, elle se dessine en partie dans ces quelques mots de l’artiste : L’objectif est toujours de présenter le sujet sous un angle positif, cependant, ce n’est pas qu’une question d’esthétique. J’aime voir au-delà de cela. Parfois je vais voir quelque chose chez les modèles qu’ils ne semblent pas avoir remarquée à propos d’eux-mêmes. L’excentricité consiste à les encourager à aller plus loin dans ce sens.

  • Exposition du 24 février 2014 au  19 avril 2014

A. galerie

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité