• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Quel travail ?! Manières de faire, manières de voir

 Ali Kazma
Automobile Factory (Video Still), 2012, © Ali Kazma

La photographie s’invente et se développe tandis que se confirme le mouvement d’industrialisation au XIXe siècle. Art dit mécanique, la photographie accompagne les regards sur le travail teintés d’idéologies qui définissent la place de ce dernier dans la société. Ainsi, les photographes ont aussi bien dénoncé les organisations inhumaines du travail qu’ils ont glorifié le corps des individus dans l’effort pour le progrès.

Comment le travail, alors qu’il change en profondeur, est-il perçu aujourd’hui en Occident ? Qu’en retiennent les artistes, comment conçoivent-ils leur propre travail artistique ? Qu’est-ce que produire, à quelles fins ?…

L’exposition Quel travail ?! Manières de faire, manières de voir présentée au Centre Photographique d’Ile-de-France rassemble des oeuvres d’artistes de plusieurs générations qui utilisent l’image photographique, vidéographique et l’installation.

Que les oeuvres en jeu s’intéressent aux gestes, aux relations, aux sujets, aux contextes, cette exposition collective questionne les changements ou permanences, la place de l’individu dans le monde du travail et ses représentations dans l’art aujourd’hui.

Avec des oeuvres de :
Caroline Bach, Laëtitia Badaut Haussmann, Jesus Alberto Benitez, Claire Chevrier, LaToya Ruby Frazier, Olivia Gay, Ilanit Illouz, Ali Kazma, Suzanne Lafont, Antoine Nessi, Julien Prévieux, Gilles Saussier, Allan Sekula, et Bruno Serralongue

  • Exposition jusqu’au 30 juin 2013

Centre Photographique d’Ile-de-France (CPIF)
Cour de la Ferme Briarde

  • 107 avenue de la République
  • 77 340 Pontault-Combault
  • www.cpif.net

 Ali Kazma présent aussi sur l’exposition « L’eau et les rêves » dans le cade de Normandie Impressioniste, l’Abbaye de Jumièges du 27 Avril au 31 Octobre 2013

L’exposition L’Eau et les Rêves propose une incursion dans l’univers photographique de grands contemporains. Avec l’eau – signature de l’impressionnisme – pour fil conducteur, L’Eau et les Rêves renoue avec les thèmes chers aux Impressionnistes : la lumière, le passage, le fluide, le reflet, la matière, l’intime… Ali Kazma, vidéaste, montre ici l’autre face de l’univers qui est le sien : photographies de paysages solitaires, immenses : la mer et le ciel avec à peine une trace humaine. La matière « eau » traitée par Kazma rejoint une réflexion de Bachelard :  » La matière se laisse valoriser en deux sens : dans le sens de l’approfondissement et dans le sens de l’essor. Dans le sens de l’approfondissement, elle apparaît comme insondable, comme un mystère. Dans le sens de l’essor, elle apparaît comme une force inépuisable, comme un miracle.  » Le « regard pensif » qu’Ali Kazma porte sur le monde nous propose à la fois le mystère et le miracle.

Autres artistes aussi présents: Christophe Campello, Bernard Descamps, Bernard Faucon, Alain Fleischer, Gilbert Garcin, Noa Gur, Ange Leccia, Nicola Lo Calzo, Barbara Luisi, Didier Massard, Joel Meyerowitz, Martine Mougin, Sarah N, Marie-Paule Nègre, Beatrice Pediconi, Bernard Plossu, Chris Quanta, Philippe Ramette, Gérard Rondeau, Georges Rousse, Paul Thorel, Patrick Tosani.

Abbaye de Jumièges

  • 24, rue Guillaume le Conquérant
  • 76480 Jumièges
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité