Puteaux met en lumière la Légufrulabélosophie de Chaix

Chaix

La ville de Puteaux accueille, du 8 mars au 4 avril prochains, une exposition originale au nom insolite : « Légufrulabelosophie ». De Légufrux, signifiant vitamines, Label, signifiant étiquette et Sophia : sagesse, la Légufrulabélophilie consiste à collectionner les étiquettes de fruits et de légumes.

Artiste inclassable, Chaix a ainsi inventé sa discipline: la Légufrulabélosophie, coquetterie littéraire et artistique, qui consiste à acquérir la sagesse via la collection d’étiquettes de fruits et légumes. Bien au-delà de ça, cette quête est devenue, pour l’artiste, une philosophie de vie à laquelle, il se consacre entièrement.

Ce Putéolien pratique la cueillette d’étiquettes depuis une quinzaine d’années. C’est en préparant, un jour, son jus d’orange, qu’il s’est intéressé à ces petites étiquettes, leurs couleurs, leurs formes, leurs variétés infinies. Il a alors commencé à les rassembler et à les coller sur une feuille de papier et petit à petit, son imaginaire a fait le reste.

Ici, nul besoin de peinture, ni de rechercher la couleur pure, les outils de Chaix sont avant tout le hasard de la vie, la patience et le travail. Avec quelques étiquettes, Chaix offre aux yeux, une oeuvre totalement inédite et unique qui surprend forcément le regard. Au premier abord, il est impossible de savoir avec quel matériau il a composé ses images, ses séries aux mille couleurs, ses tableaux aux formes parfois réalistes ou abstraites qui attirent immédiatement le regard.

La Légufrulabélosophie selon Chaix

(de Légufrux : vitamines ; Label : étiquette ; Sophia : sagesse)

Discipline visant à circonvenir la sagesse par le truchement d’une industrie à base d’étiquettes de fruits et d’étiquettes de légumes acquises de façon subreptice.

Assise sur les vertus cumulées du marketing agroalimentaire, du vol en série et de l’aspiration démiurgique, la légufrulabélosophie est une discipline exigeante. Nourrie de constance et de détermination, elle offre un dérivatif salutaire au kleptomane compulsif en même temps qu’elle ouvre un boulevard fertile à l’imagination du pèlerin dilettante.

Le credo bâtisseur, le modus operandi et les implications séditieuses de cette praxis border line font l’objet d’un manifeste romancé, explicitement intitulé Chaix et les étiquettes, opus primesautier n’ayant pas, à ce jour, rencontré son comité de lecture.

Le novice envisageant d’embrasser le sacerdoce légufrulabélosophique agira de façon judicieuse en survolant ce récit frappé au coin de l’expertise et de la bonne humeur, qu’il lui est loisible de s’approprier sans contrepartie d’aucune sorte en gagnant la page Présentation de chaix-et-les-etiquettes.com.

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité