• Participez au sixMic Crowfunding !

Promenades artistiques en Île-de-France avec le taxi tram : Toutes les expositions à visiter cet été !

Un samedi par mois, le taxi tram vous invite à des promenades artistiques en Île-de-France à chaque fois différentes. Vous aurez l’occasion de partir à la découverte des lieux d’art contemporain membres du réseau Tram et de partager de véritables instants privilégiés avec les artistes exposés, les commissaires d’exposition ou encore l’équipe du lieu visité.

  • Tarif : 6€ / personne comprenant le déplacement en autocar, l’entrée et la visite des expositions.
  • Les repas éventuels sont à la charge des participants.
  • Effectif maximum : 45 personnes.
  • Renseignements au 01 53 34 64 43

Toutes les expositions à visiter cet été !

Galerie municipale Jean-Colletx

bleu Jusqu’au 1er juillet

« Novembre à Vitry »

Carole Manaranche et Laurence Papouin – Lauréates 2011

Deux artistes primées lors du Prix de peinture Novembre à Vitry, deux propositions artistiques qui mettent la peinture à l’honneur tout en la rapprochant de la sculpture. Ambigüité, trompe-l’œil, combinaison, confrontation, les œuvres de Carole Manaranche et de Laurence Papouin se rejoignent par la recherche de la forme : toiles soumises à l’apesanteur pour l’une, objets récupérés qui investissent le champ de l’art pour l’autre.

Photo : Carole Manaranche, Combinaison 1, 2011. 189 x 143 x 50 cm -Eléments de meuble, cagettes en plastique, peinture à l’huile. Collection « Novembre à Vitry », ville de Vitry-sur-Seine.

La Maréchalerie – centre d’art contemporain

Micro Onde, centre d’art contemporain de l’Onde

bleu Jusqu’au 1er juillet

« Ever living ORNEMENT »

Co-commissariat : Sophie Auger, Valérie Knochel et Jeanne Quéheillard

L’exposition ever living ORNEMENT organisée conjointement par Micro Onde le centre d’art de l’Onde et La Maréchalerie – centre d’art contemporain de l’énsa-v aborde l’ornement en tant qu’expérience d’un phénomène toujours actif et vivant dans la création contemporaine de l’art et de l’architecture. Parallèlement, huit artistes sont invités à investir les villes de Vélizy et Versailles pour Balades en Yvelines sur le thème de l’ornement.

Photo : Epistrophy #1, 2008. Polished stainless steel. 150 x 150 x 100 cm.

Abbaye de Maubuisson

bleu Vernissage le mardi 3 juillet à 18h

Navette depuis Paris, sur inscription. Départ à 16h45 place de l’Etoile.

Vincent Lamouroux, « Néguentropie »

Jusqu’au 19 novembre

Vincent Lamouroux invite le spectateur à une déambulation métaphysique dans un environnement où le temps semble suspendu. Des masses de sable informes envahissent l’espace : autant de résidus potentiels faisant référence à l’érosion naturelle de l’abbaye, à la ruine de l’édifice en son sein. Le sable est également là, afin d’unifier les lieux, il sert de liant aux autres éléments qui composent le paysage créé : une coquille fossilisée et un ballon captif.

Photo : Portrait de Vincent Lamouroux, abbaye de Maubuisson, 2012. Photo : Catherine Brossais © CGVO, 2012.

cneai =

bleu Vernissage le jeudi 5 juillet à 18h

« TINTENFISH »

Avec : Kasia Fudakowski, Carla Scott Fullerton, Jérémie Gindre

Jusqu’au 13 juillet

Chert et Motto présentent Tintenfisch, une exposition conçue dans le cadre de leur participation commune à l’édition 2012 de Berlin-Paris. Accueillis par le Cneai, la librairie et la galerie berlinoises se concentrent sur la production d’éditions limitées et de publications d’artistes. Le titre de l’exposition renvoie au principal médium utilisé – l’encre – et au lieu – la maison flottante accueillant des résidences d’artistes sur la Seine. « Tintenfisch » évoque le poulpe qui projete un nuage d’encre pour se protéger.

Photo : Jérémie Gindre – Entrance to Cavern – India ink on paper – 2012 © Galerie Chert.

Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

bleu Ouverture le mardi 10 juillet

Joël Bartolomeo, « Double You « 

Commissaire : François Michaud

Jusqu’au 23 septembre

Le MAM présente plusieurs vidéos de Joël Bartolomeo, autour d’un œuvre de la collection Le Chat qui dort. Dans un environnement spécifique conçu par l’artiste, le visiteur pourra ainsi découvrir La Tarte au citron, Les expériences du Palais de la Découverte et La Guêpe. A l’occasion de Paris et Création, l’exposition se prolonge dans les vitrines des galeries Lafayette avec  deux vidéos de l’artiste de la série intitulée Petites scènes de la vie ordinaire.

Photo : Joël Bartolomeo Le chat qui dort, 1992 vidéo 3’35’’ © Joël Bartolomeo.

Beaux-arts de Paris, l’école nationale supérieurex

bleu Jusqu’au 13 juillet

« Géographies nomades »

Galeries d’exposition du quai Malaquais

Commissaire : Chantal Pontbriand

L’École nationale supérieure des beaux-arts présente chaque année une exposition collective des jeunes artistes ayant obtenu le diplôme national supérieur d’arts plastiques avec les félicitations du jury. En 2011, 27 artistes ont été félicités :

Dimitri Afanasenko, Félix Albert, Fanny Béguery, Agathe Benoit, Lina Ben Rejeb, Camille Blatrix, Noémie Boulon, Laure Bréaud, Suzie Cuvelier, Adrian Dan, Dorothée Davoise, Pierre Derrien, Arnaud Dezoteux, François Diridollou, David Douard, Elsa Fauconnet, Sullivan Goba-Blé, Marc Herblin, Guillaume Krattinger, Hugo Kriegel, Antoine Nessi, Chloé Quenum, Anafaia Supico, Pauline Tamisier, Vlad & Alina Turco et Anne-Charlotte Yver.

Le jury du diplôme était composé de Chantal Pontbriand, présidente, Renaud Auguste-Dormeuil (artiste), Dominique Gonzalez-Foerster (artiste), Florence Lazar (artiste), Guillaume Le Gall (maître de conférences en Histoire de l’art contemporain). Chaque artiste présentera des œuvres nouvelles, conçues spécialement pour l’occasion ou un choix de pièces du diplôme. L’exposition révèlera la diversité et le foisonnement des pratiques enseignées à l’École nationale supérieure des beaux-arts à travers des techniques aussi variées que la photographie, la vidéo, la sculpture, l’installation ou la peinture.

Synesthésie

bleu Jusqu’au 13 juillet

« LMQTP*x« 

Colas Baillieul & Sophie Barbaux – Les Rudologistes associés, Eric Chauvier, Baptist Coelho, Saraswati Gramich, HeHe, Éric Maillet, Thierry Payet

Commissariat : Anne-Marie Morice, Cécile Bourne-Farrell

La manifestation LMQTP*, troisième édition, invite huit artistes à dialoguer à travers leurs univers, leurs objets et leurs pratiques : plasticiens, paysagiste, écrivain, cartographe, anthropologue, designers, webartiste, urbaniste… créent des formes murales, sculpturales, installations, sonores, visuelles, végétales, urbaines… En augmentant les cadres perceptifs habituels de l’exposition, l’art s’insère dans un environnement hétérogène et participe de son imaginaire.

* Le Mai Qui Te Plaît

Photo : Image du monde © Éric Maillet (1995).

YGREC ENSAPC

bleu Jusqu’au 13 juillet

« D’échec en échec sans perdre son enthousiasme »

Ava Carrère, Alexandre Gérard, Stéphanie Lagarde, Yann Vanderme

« No Sport » – Programmation de performances

Double You, Alexandre Gerard, Nicolas Puyjalon, Céline Ahond, Feriel Boushaki, Mathilde Chenin, Sophie Chérot, Violaine Lochu, Gloria Maso, Sébastien Rémy, Amélie Deschamps

Commissaire Sophie Lapalu

L’exposition – qui tire son nom d’une phrase légendaire de Winston Churchill « Le secret de la réussite, c’est d’aller d’échec en échec, sans perdre son enthousiasme » – et la programmation de performances No Sport s’attachent à faire de l’échec un principe moteur de la création et de la réception esthétique, et à ne pas distinguer la constitution d’un objet ou d’une exposition de son exécution et de sa perception, conjuguant l’expérience esthétique à celle de la vie.

Photo : Solo, Stéphanie Lagarde, 2009

Centre Photographique d’Île-de-France

bleu Jusqu’au 15 juillet

Vincent Debanne, « No exaggeration »

L’exposition personnelle de Vincent Debanne au Centre Photographique d’Île-de-France rassemblera les dernières séries de l’artiste qui ont en commun d’explorer notre cadre de vie contemporain dans sa dimension sociale et politique, à l’aune d’une fine connaissance de l’histoire visuelle et par un savant recours au montage numérique.

Photo : Vincent Debanne, Série Battleship, 2012. © V. Debanne.

Les églises, centre d’art contemporain de la ville de chelles

bleu Jusqu’au 15 juillet

Soraya Rhofir, « FLASH-SOCIETY, Les courtiers de la lumière »

Le travail de Soraya Rhofir se nourrit d’une consommation quotidienne du spectacle télévisuel, d’icônes tombées en désuétude, de stratégies illusionnistes et d’artifices décoratifs. L’artiste amalgame des suggestions de présentation précaire avec des sources historiques et culturelles, mythiques et antiques. FLASH-SOCIETY, Les courtiers de la lumière est une installation produite in situ qui mêle des esthétiques éclatées au sein des églises.

Photo : Soraya Rhofir, « FLASH-SOCIETY, Les courtiers de la lumière », 2012. Courtesy de l’artiste

Maison des Arts de Malakoff

bleu Jusqu’au 15 juillet

« Usages et convivialité »

Commissaire : Aude Cartier

L’exposition réunit une vingtaine d’artistes et interroge les « usages et convivialité » autour de trois axes. La question du paysage urbain ou familier voire intime, comme par exemple la ville et ses non pratiques. Un deuxième pose l’idée de la temporalité dans la question de l’usage ; et dans laquelle l’artiste dans sa pratique même invite le regardeur à devenir actif et participe à l’appropriation et l’évolution de l’œuvre. Parallèlement une série d’actions mettent à l’épreuve la convivialité de la maison des arts, pique-nique, banquets, nuit de pleine lune…

Photo : Maison des Arts © Maison des Arts.

Beaux-arts de Paris, l’école nationale supérieurex

bleu Jusqu’au 20 juillet

Michel François, « Le Trait commun »

Cabinet des dessins Jean Bonna, Palais des études

Cette exposition est l’occasion de découvrir pour la première fois un aspect plus intime de la démarche de Michel François, consacrée au processus de création, à la gestation d’une œuvre, en mettant en valeur la diversité des médiums et des supports : l’objet brûlé utilisé comme crayon, l’installation apparentée à une sculpture, les vidéos articulées autour de la photographie.

Bétonsalon

bleuJusqu’au 21 juillet

« Tropicomania : la vie sociale des plantes »

Une proposition de Mélanie Bouteloup et Anna Colin, assistées de Flora Katz

Commissaires scientifiques : Françoise Vergès et Serge Volper

Avec : Hendrick Danckerts, Édouard Bouët-Willaumez, Germaine Krull, André Lassoudière, Lois Weinberger, Amos Gitaï, Claire Pentecost, Dan Peterman, Dominique Juhé-Beaulaton, Mark Dion, Maria Thereza Alves, Otobong Nkanga, Yo-Yo Gonthier, Pablo Bronstein, Marie Preston

Tropicomania : la vie sociale des plantes propose de retracer l’itinéraire de quelques plantes tropicales telles que la banane, l’ananas et l’hévéa, de leur milieu d’origine à notre supermarché local. En empruntant les concepts de ‘vie sociale’ ou de ‘biographie culturelle’ des objets aux anthropologues Arjun Appadurai et Igor Kopytoff, l’exposition s’attache plus particulièrement à cartographier les tenants et aboutissants socio-économiques, culturels et politiques de la circulation de la plante tropicale depuis la fin du XVIe siècle à nos jours.

Photo : Jardin Colonial, années 1910 – expédition de plantes en « caisses de Ward », destinés aux jardins d’essai de Bingerville (Côte d’Ivoire), Sor (Sénégal), Papetee (Tahiti).

© Bibliothèque historique du Cirad.

Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson

bleu Jusqu’au 22 juillet x

« Plus de croissance : un capitalisme idéal… »

Michel Blazy, Maxime Bondu, Mark Boulos, Blanca Casas Brullet, Charlie Jeffery, Toril Johannessen, Dan Peterman, Gustav Metzger, Thorsten Streichardt, Simon Starling, Superflex, Lois Weinberger.

Commissaire : Julie Pellegrin

À l’heure où la crise économique et écologique devient mondiale, peut-on encore croire à une croissance illimitée ? Une quinzaine d’artistes internationaux explore l’ambivalence de cette notion et la met précisément en crise en lui opposant aliénation, dépense improductive et entropie.

Photo : Charlie Jeffery, The Office of Imaginary Landscape, 2012.

Maison d’art Bernard Anthoniozx

bleu Jusqu’au 22 juillet

« La Fabrique des films », pointligneplan

La Fabrique des films envisage de rendre visible le contretype des films. Comment naît un film ? Quelle écriture, quelles images, quelles voix rendent compte du projet ? Mais aussi quelles sont les fausses pistes, les idées abandonnées, les collaborations impossibles ? Chacun des 18 artistes invités par pointligneplan revient sur sa pratique pour en élucider un des mouvements, ressaisissant un fragment de film passé ou à venir afin d’en révéler le cheminement, les traces et le devenir.

Photo : Testimonies © Alain Declercq. Courtesy de l’artiste et de la galerie Loevenbruck.

Le Plateau – Fonds régional d’art contemporain Île-de-France

bleu Jusqu’au 29 juilletx

« Le Mont Fuji n’existe pas »

James Lee Byars, Lenka Clayton & Michael Crowe, Hamish Fulton, Julien Gasc et Bruno Persat, Mark Geffriaud, Chitti Kasemkitvatana, Yuki Kimura, Benoît Maire, Pratchaya Phinthong, The Play, Chloé Quenum, Shimabuku.

Commissaires: Elodie Royer et Yoann Gourmel

L’exposition réunit des artistes qui privilégient un rapport à l’œuvre comme processus, expérience vécue et partagée laissant place à une multitude d’appropriations et interprétations. Un art discret, échappant à toute ostentation au profit d’actions menées dans le quotidien au-delà de leur représentation, voire de leur exposition. Sans finalité, l’œuvre d’art y est alors partout et nulle part à la fois, dans son objet, son expérience, son souvenir.

Photo : The Play, IE, 1972 Courtesy The Play

Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

bleu Jusqu’au 19 août

Kader Attia,x

« Construire, déconstruire, reconstruire : le corps utopique »

Commissaire : Jessica Castex

Kader Attia présente un accrochage autour de La piste d’atterrissage (2003). Ce diaporama décrit l’univers intime de transsexuels algériens exilés à Paris qui construisent une identité nouvelle en se réappropriant leur corps et une culture. Postulant que le corps est la première architecture, l’artiste articule sa proposition autour de l’idée de réparation et choisit de faire dialoguer cette projection avec des collages mêlant architectures modernes, vernaculaires et utopiques.

Photo : carreaux de plâtre cassés © Kader Attia, 2012.

Palais de Tokyo

bleu Jusqu’au 26 août

La Triennale 2012, « Intense Proximité »

Commissaire Général : Okwui Enwezor.

Commissaire associés : Mélanie Bouteloup / Abdellah Karroum / Emilie Renard / Claire Staebler

La troisième édition de La Triennale (anciennement Force de l’Art) investit les espaces du Palais de Tokyo et de sept lieux associés. L’étroite collaboration entre ces différentes structures et le Palais de Tokyo est à l’origine d’un espace d’échange et de débat unique en son genre, qui permet à la manifestation d’envisager, à travers le concept d’Intense Proximité, ce que cela signifie de créer aujourd’hui dans le contexte d’une scène artistique française mondialisée et diversifiée.

Photo : Vue de l’exposition « La Triennale, Intense proximité » (20.04.12 – 26.08.12), Palais de Tokyo (Paris).

Palais de Tokyo

bleu Jusqu’au 3 septembre

Les Modules – Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent

Clémence Torrès, « Dans le vide l’horizon disparaît »x

Le Pavillon Neuflize obc avec la participation de Laëtitia Badaut Haussmann, Oliver Beer, Fouad Bouchoucha, Eglé Budvytyté, Onejoon Che, Anthea Hamilton, Egija Inzule, Hélène Meisel, Noé Soulier, Oriol Vilanova.

+ Fernando Ortega, une production Sam Art Projects.

Alain Sechas, « Sans cimaise et sans pantalon »

Après la réouverture du Palais de Tokyo agrandi, la programmation des espaces accessibles gratuitement se renouvelle : une nouvelle salve de modules consacrés aux jeunes artistes permet de découvrir le dynamisme, la vitalité et l’éclectisme de la scène artistique contemporaine ainsi que des projets spéciaux confiés à des artistes de renommée internationale qui réinventent le rapport à l’espace d’exposition et aux chefs d’œuvres des collections nationales.

Photo : Vue de l’exposition de Clémence Torres « Dans le Vide L’Horizon Disparaît » dans les cadres des Modules Fondation Pierre Bergé- Yves Saint Laurent. 15.06.12 – 03.09.12. Photo : Aurélien Mole.

Espace culturel Louis Vuitton

bleu Jusqu’au 16 septembre

« Turbulences »

Commissaires : David Rosenberg et Pierre Sterckx

Traversée par des flux constants, cette exposition rassemble les œuvres de onze artistes internationaux explorant, par le biais d’esthétiques variées, l’art de jouer avec la turbulence. Loin des fracas menaçants du chaos total, les œuvres présentées fonctionnent à l’instar de « turbines » génératrices de processus, de structures et de formes en devenir. L’ordre et le désordre étroitement mêlés créent un champ fécond et dynamique.

Photo : Petroc Sesti. Literal Form (Forme littérale). 2012. Fluide optique, polymère aérospatial, turbine et socle en acier inoxydable. 230  x  110  x  110 cm. Courtesy / Copyright : l’artiste.

 

MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne

bleu Jusqu’au 23 septembrex

« Situation(s) »

[48°47’34 » N / 2°23’14 » E]

Johanna Billing, Jakob Gautel, Clarisse Hahn, Matthieu Laurette, Marcello Maloberti, Melanie Manchot, Aleksandra Mir, Frédéric Naucziciel, Marylène Negro, Tsuneko Taniuchi.

Commissaire : Frank Lamy

L’exposition réunit les œuvres de dix artistes dont le travail repose, notamment, sur le hiatus espace intime/espace public. Au travers d’œuvres évolutives, performatives et collaboratives, c’est d’identité(s) et de représentation(s) de soi dont il sera question. D’identités en mouvement, en recherche, en construction. Entre apparition et disparition, camouflage et funambulisme, il est question de communauté, de visibilité, de genres, de sexe social, de colonialisme, de luttes, de centre et de périphérie.

Photo : Marcello Maloberti, The Ants Struggle on the Snow, 2009. Performance à Performa 09, New York. Courtesy of Performa et l’artiste. Photo © Gisella Sorrentino

La maison rouge, fondation antoine de galbert

bleu Jusqu’au 23 septembre

x

Louis Soutter, « Le tremblement de la modernité »

L’oeuvre prolifique de Louis Soutter (1871-1942), au tournant de deux siècles, porte en elle les signes précurseurs d’une modernité. L’exposition rassemble plus de 200 travaux sur papier et présente les différentes étapes de l’oeuvre de l’artiste, depuis la période de jeunesse, à celle dite « maniériste » très peu connue, en passant par les cahiers et les livres illustrés, jusqu’aux célèbres « peintures au doigt ».

Photo : Louis Soutter Le colis froid, 1938. © Lausanne, Musée cantonal des Beaux-Arts
Didier Vermeiren, « Sculptures-photographies « 

Didier Vermeiren est avant tout sculpteur. Depuis la fin des années 70, il mène une réflexion sur la question du socle et de son rapport à l’oeuvre. Il escamote la sculpture pour lui laisser la part belle. Vermeiren retourne, multiplie, superpose, inverse, joue des positifs et des négatifs… et dé­cline tous les matériaux traditionnels de la sculpture. À la maison rouge, l’artiste à l’oeil affuté, regarde l’espace et choisit deux ensembles pour les deux salles qui se font face sur des niveaux différents.

Photo : Vue d’exposition © Marc Domage.
Luka Fineisen, « Fluide parfait »

Chaque année, l’association des amis de la maison rouge choisit et produit une oeuvre pour le Patio.

Pour l’été 2012, c’est la jeune artiste allemande, Luka Fineisen qui a été sélectionnée.

cneai =x

bleu Jusqu’au 30 septembre

Yona Friedman, « Musée sans Bâtiment »

Commissaire : Sylvie Boulanger

Yona Friedman installe trois œuvres monumentales dans le périmètre du centre d’art. Légères, irrégulières et ouvertes, elles illustrent de façon contemporaine les « utopies réalisables », fondatrices de la pensée de

l’artiste. Ces structures aérées ont ainsi la qualité de formaliser des espaces improbables. En tant que plateforme publique, ces « musées » sont des espaces ouverts à l’échange sur l’idée d’oeuvre d’art installée dans l’espace public.

Photo : Yona Friedman – Le musée de rue – Photomontage – 2012.

Palais de Tokyo

bleu Jusqu’au 31 décembre

« Les interventions sur le bâtiment »

Jean-Michel Alberola, Peter Buggenhout, Ulla von Brandenburg, Laurent Derobert, Vincent Ganivet, Christian Marclay, Julien Salaud

Les fenêtres, grands escaliers, murs principaux, agorax, coupoles, grands couloirs, signalétique, sont investis par les artistes et rendent visibles dès l’extérieur du bâtiment, l’activité, la présence inspirante, l’intensité des interventions majeures des artistes.

Ces commandes sont renouvelées tous les 12 à 18 mois et font l’objet de consultations des divers groupes entourant le Palais.

Photo : Vincent Ganivet, Ronds de fumée, 2008, Courtesy de l’artiste et de la Galerie Yvon Lambert (Paris). Vue de l’exposition « Débordé », 07.12.07 – 03.01.08, Palais de Tokyo (Paris). Photo Palais de Tokyo.

Agenda / Rencontres /// Juillet
Dimanche 1er 11h
Espace culturel Louis Vuitton
« Parcours dansés » dans l’exposition « Turbulences ».
14h-18h
MAC / VAL
« Micro-événement n°42 / Mariages, dans le jardin d’été »

performance de Tsuneko Taniuchi. Gratuit.

16h
MAC / VAL
« Centre(s) de gravité », visite inventée par Nacira Guénif suivie d’une visite inventée par Marc Augé.
Mardi 3 juillet 19h30
Maison des Arts
« Photographies du dimanche, 1. L’Ennui au musée. », conférence de Pierre Vialle. A l’occasion de la deuxième nuit de pleine lune dans le cadre de l’exposition « Usages et Convivialité ».
20h30
Maison des Arts
« Paper work » Performance d’Audrey Martin et Jae Ho Youn. A l’occasion de la deuxième nuit de pleine lune dans le cadre de l’exposition « Usages et Convivialité ».
Du Mardi 3 au samedi 7 10h-12h et 14h-16h
MAC / VAL
« Chorale, Encyclopédie de la parole ». Récital en public le samedi 7 juillet, 16h.
Mercredi 4 14h30-17h00
Espace culturel Louis Vuitton
Atelier de dessin Jeunes Publics (7 à 12 ans).
16h
la maison rouge
La petite visite pour les enfants de 6 ans.
19h
la maison rouge
Table-ronde modérée par Barbara Safarova autour de Louis Soutter.
Jeudi 5 19h
la maison rouge
Visite de l’exposition Louis Soutter par Julie Borgeaud, commissaire.
19h30
Le Plateau, Frac Île-de-France
Performance : Christophe Fiat « Le Cri de Godzilla ».
Samedi 7 13h à 16h
Bétonsalon
Jardin d’Agronomie Tropicale – Pique-nique tropical commenté par Serge Volper, responsable de la bibliothèque historique du Cirad. Apportez les fruits tropicaux de votre choix, pour une dégustation conviviale !
Samedi 7 A la tombée de la nuit
Maison des Arts
Cinéma plein air et hors les murs. Projection des « Demoiselles de Rochefort », film de Jacques Demy dans le cadre des 50 ans de la Cité Stalingrad-PVC en partenariat avec le théâtre 71, scène nationale de Malakoff.
Samedis 7, 14, 21 et 28 15h30
abbaye de Maubuisson
Visites commentées de l’exposition « Néguentropie » de Vincent Lamouroux – Gratuit sur présentation du billet d’entrée.
Dimanche 8 11h
Espace culturel Louis Vuitton
« Parcours dansés » dans l’exposition « Turbulences ».
Lundi 9 18h
L’Antenne, Frac Île-de-France
Vernissage de la vitrine de Virginie Barré.
Lundi 9 et mardi 10 de 10h à 12h et de 14h à 16h30
L’Antenne, Frac Île-de-France
Stage de pratique artistique avec Virginie Barré pour les 6/8ans – Stage gratuit – Inscription obligatoire.
Du 9 juillet au 4 août
MAM
Paris & Création aux Galeries Lafayette deux vidéos de Joël Bartolomeo, « Le Jeudi de l’Ascension », « La fourmi ».
Du mardi 10 au samedi 14 10h-17h
MAC / VAL
« Legendary ! Hip Hop Vogue, Baltimore » avec Frédéric Nauczyciel et un collectif de danseurs de Baltimore (USA). Performance / Restitution le 14 juillet à 17h (répétition de 11h à 16h).
Mardi 10 14h30
abbaye de Maubuisson
Sortie culturelle, visite de l’exposition « Plus de croissance », à la Ferme du Buisson. Départ en mini-bus à 13h de l’abbaye ou rendez-vous sur place à 14h30.
Mercredi 11 10h00-12h00
Espace culturel Louis Vuitton
Atelier de peinture Jeunes Publics (4 à 6 ans).
Mercredi 11 et jeudi 12 de 10h à 12h et de 14h à 16h30
L’Antenne, Frac Île-de-France
Stage de pratique artistique avec Virginie Barré pour les 9/12ans – Stage gratuit – Inscription obligatoire.
Vendredi 13 19h
YGREC ENSAPC
Projection : « 33% » film de Federico Anastasi sur une idée de Yann Vanderme ; « Zone de trébuchement », vidéo d’Alexandre Gerard.
Dimanche 22 11h
Espace culturel Louis Vuitton
« Parcours dansés » dans l’exposition « Turbulences ».
15h30
abbaye de Maubuisson
Visites commentées du patrimoine historique de l’abbaye de Maubuisson – Gratuit sur présentation du billet d’entrée.
Agenda / Rencontres /// Août
Samedis 4, 11, 18 et 25 15h30
abbaye de Maubuisson
Visites commentées de l’exposition « Néguentropie » de Vincent Lamouroux – Gratuit sur présentation du billet d’entrée.
Vendredi 17 10h à 17h
abbaye de Maubuisson
Parc de l’abbaye de Maubuisson, Tournoi de « Cosmoball », œuvre participative de l’artiste Melik Ohanian. Gratuit sur inscription.
Dimanche 19 15h30
abbaye de Maubuisson
Visites commentées du patrimoine historique de l’abbaye de Maubuisson – Gratuit sur présentation du billet d’entrée.
Du mardi 28 au vendredi 31 10h-18h
MAC / VAL
« Collectif Jambes », par l’Amicale de production, avec Sébastien Vial et Julien Fournet et consorts.
Mercredi 29 14h30-17h00
Espace culturel Louis Vuitton
Atelier Jeunes Publics avec l’artiste Elias Crespin (7 à 12 ans).
Du Mercredi 29 au vendredi 31 9h30 à 17h
abbaye de Maubuisson
Stage de contes « Paroles d’enfants à Maubuisson » – pour les 6-12 ans – 30 euros pour les 3 jours, prévoir pique-nique et goûter.
Jusqu’au dimanche 16 septembre
MAC / VAL
Carte blanche à la revue « Monstre » qui expérimente un programme éditorial original pendant toute la durée de l’exposition « Situation(s) », dans l’espace de la librairie.

Le Réseau tram bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Drac Ile-de-France et de la Région Ile-de-France.

Tags:

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Guermantes

19ème exposition de Peinture et Sculpture de Guermantes

Le samedi 22 et dimanche 23 novembre se déroulera la 19ème exposition de peinture ...

Europalia

« Indomania » et « Corps de l’Inde » au festival Europalia.india

Pour sa 24ème édition, le festival Europalia (Bruxelles) a l’Inde pour pays invité en ...

Georges Dorignac

Georges Dorignac (1879-1925) « Dessins rouges et noirs »

Léon-Georges Dorignac a été attiré par l’art dès son plus jeune âge, intégrant à ...