• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

PriMed, le Festival de la Méditerranée en images

Les populations du bassin méditerranéen connaissant à l’heure actuelle de profonds boulversements, ce festival qui prône le dialogue entre les peuples revêt cette année une importance des plus marquées comme l’a annoncé Hervé Michel son président : « Les populations du bassin méditerranéen vivent en ce moment une période de grands bouleversements. Après les révolutions, c’est l’apprentissage de la démocratie qui s’avère un exercice extrêmement délicat. Les changements ne se font pas sans heurts. Une incompréhension entre les peuples s’installe, la peur de l’autre, de celui qui est différent, refait surface. Plus que jamais, il est essentiel de prôner le dialogue entre les peuples. »

19 pays seront représentés : Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Italie, Grèce, Turquie, Liban, Italie, Espagne, Israël… et 29 œuvres seront en compétition parmi les 546 films reçus par le comité de sélection en provenance de 39 pays différents.

Les thématiques du PriMed 2014

Jeunesse et éducation : avec les «Enfants de l’ovale» marocains, les écoliers palestiniens et israéliens de «This is my land», ou la jeune bédouine «Samar», des regards différents sur une jeunesse méditerranéenne qui cherche à s’épanouir et à trouver sa place dans la société.

Conflits historiques : retour sur des instants clés de l’Histoire : les origines de la Grande Guerre avec «L’attentat de Sarajevo», la Guerre froide en Italie dans «Murge, The Cold War front», la Guerre de Bosnie à «Sarajevo, Des enfants dans la guerre», et le Coup d’Etat à Chypre dans «The division of Cyprus».

Islamisme : à travers les confessions d’un ex-enfant soldat du Hezbollah («The renegade»), et un décryptage de l’ascension des Frères Musulmans («La Confrérie, enquête sur les Frères Musulmans»).
• Luttes et révolutions : retour sur les Printemps arabes avec «Traqués» et les web-documentaires «Quand les caricaturistes esquissent les révolutions arabes» et «Sout El Shabab, La voix des jeunes», ou indignation sociale contre les répercussions de la crise en Italie («Dell’arte della guerra»), en Grèce («Le signal perdu de la démocratie») et en Espagne («No es una crisis»).

Femmes : destins de femmes méditerranéennes avec la Marocaine Khadija («La femme à la caméra»), la Jordanienne «Samar», ou les jeunes Turques du «Droit au baiser», qui luttent pour leurs droits et leur intégration sociale.

Migrations : deux points de vue sur la «forteresse Europe» avec «Two at the border» et «L’escale».

Musiques : le flamenco en Espagne dans «Children of flamenco», l’«Electro Chaabi» égyptienne, et la fresque musicale de «La contrebasse voyageuse en Méditerranée».

Une quarantaine de réalisateurs du monde entier évoqueront et interpréteront l’actualité dense des peuples et cultures du pourtour méditérranéen.

Toute la Méditerranée est concernée par cette sélection :

A la clôture du festival, treize prix seront remis par un jury composé de professionnels de l’audiovisuel et des médias sous la présidence de la figure emblématique de la littérature arabe qu’est Yasmina Khadra.

Cette édition 2014 a pour nouveauté la création d’un Prix du Public et l’ouverture à plus de 400 lycéens de la région de devenir jurés du festival pour décerner le Prix MPM Averroès Junior. Une semaine émaillée de multiples projections gratuites, de débats, de rencontres et de découvertes.

Informations pratiques

Primed 2014
Primed

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?