• Participez au sixMic Crowfunding !

Pour faire un bon petit chaperon au Théâtre Pixel

 un bon petit chaperon

Charles Perrault est un écrivain français né en 1628. Il est principalement connu pour avoir contribué à relancer le genre littéraire des contes de fées avec les fameux Contes de ma mère l’Oye ou Histoires et Contes du Temps Passé en 1697. Cet enthousiasme pour les contes permet à Charles Perrault de transmettre à travers ses mots l’univers légendaire et traditionnel des contes, en se réappropriant l’imaginaire médiéval, chevaleresque et courtois. On lui connaît les contes les plus lus et racontés encore aujourd’hui. Il a repris non pas des contes adressés à des enfants, mais des contes appartenant à une littérature orale. Il a réécrit l’histoire du Petit Chaperon Rouge, de Cendrillon dans des versions beaucoup moins terribles que celles des légendes d’antan. Charles Perrault transforme le récit et l’adapte à la société de son temps, ajoutant des éléments de temps à autre. On citera aussi La Barbe Bleue, Le Petit Poucet, La Belle au bois dormant, etc. On lui connaît d’autre collaboration au genre parodique avec L’Enéide Burlesque en 1648 ; Les Murs de Troie ou l’Origine du burlesque en 1649, et au genre galant avec Dialogue de l’Amour et de l’Amitié en 1660 et Le Miroir ou la Métamorphose d’Orante en1660. On peut encore ajouter Le Siècle de Louis le Grand en 1687 ou bien encore Parallèle des Anciens et des Modernes entre 1688 et 1692. Charles Perrault s’éteint au cours de l’an 1703.

Le Petit Chaperon Rouge

Le Petit Chaperon Rouge est un conte de la tradition populaire, qui a connu de nombreuses versions. Il s’agit à la base d’un récit pour enfant, mais qui contient des thèmes ayant trait à la sexualité et à la violence. Le conte oppose l’univers sécurisé du village aux dangers de la forêt. On retrouve trace de l’histoire dans la tradition orale de nombreux pays d’Europe, sous différentes versions, antérieures au XVIIe siècle.

La version écrite la plus ancienne est celle de Charles Perrault, parue dans les Contes de ma Mère l’Oye en 1697. Cette version sera plus moralisatrice que celles qui suivront. L’héroïne est une jeune fille bien élevée, la plus jolie du village, qui donne à un loup qu’elle rencontre dans la forêt les indications nécessaires pour trouver la maison de sa grand-mère. Ce dernier mange la vieille dame, tout en se cachant des bûcherons qui travaillent dans la forêt voisine. Il tend ensuite un piège au Petit Chaperon Rouge et finit par la manger. L’histoire originale s’arrête ainsi.

Au XIXe siècle, les frères Grimm sont à l’origine d’une version plus édulcorée, largement répandue : une petite fille traverse la forêt pour apporter une galette, un pot de beurre et de la confiture à sa grand-mère. En chemin, la fillette fait la rencontre d’un loup, qui la piège et la dévore elle et sa grand-mère. Un chasseur vient néanmoins pour les sauver en ouvrant le ventre du Loup. Le Petit Chaperon rouge et sa grand-mère en sortent ainsi saines et sauves.

Pour faire un bon petit chaperon

L’histoire : Charles Perrault est bien embêté, il a promis à sa nièce Marie-Jeanne de lui écrire une histoire pour son anniversaire, mais l’inspiration ne vient pas… Il se triture les méninges pour trouver les ingrédients nécessaires à l’élaboration d’un conte « qui fait peur », aidé d’un accessoiriste facétieux. Ce qu’il imagine se joue alors sous les yeux du spectateur, se transforme et s’améliore malgré un loup récalcitrant qui ne veut pas faire ce que l’auteur lui demande. C’est finalement Marie-Jeanne qui lui soufflera les clés de l’histoire du Petit Chaperon rouge. « Pour faire un bon petit chaperon » est une pièce à la fois drôle et pédagogique qui nous fait découvrir l’histoire du Petit Chaperon et les codes du conte et du théâtre.

  • Auteur: Romain Drac et Christian Jolibois
  • Mise en scène: Séverine Lesno assisté de Laetitia Grimaldi.
  • Avec : Pierre Yves Agin, Laëtitia Grimaldi, Anthony Légal, Séverine Lesno
  • Création musicale: Frédérick Heuripeau et Victorien Rami
  • Décor: Victoria Lacombe
  • Costumes: Julien Laborie
  • Durée du spectacle: 45 min
  • Du 8 mars au 27 avril, les samedis et dimanches a 15h00
  • Du mercredi au dimanche a 15h00 pendant les vacances de Paques
  • Spectacle jeune public

Théâtre Pixel

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité