• Participez au sixMic Crowfunding !

Portrait de la France ou comment François Boucq bat la campagne

Boucq- ou comment François Boucq bat la campagne

Portrait de la France est une bande dessinée éminemment politique. Une bande dessinée qui nettoie le regard que l’on porte sur la politique, qui secoue des certitudes et des habitudes et fait du rire une arme d’intelligence et de résistance. Ou comment François Boucq bat la campagne ! 

i comme innovant, inimitable et bientôt comme illustre et incontournable, voici i la dernière née des maisons d’édition ! « Présenter un état du monde en images et un état des lieux des images dans le monde. » telle est sa devise et sa ligne de conduite. L’équipe de i est hétéroclite, conjuguant plusieurs générations mais tous unis par la volonté de présenter au fil des mois et des parutions une nouvelle dynamique éditoriale à travers des autoportraits graphiques de grands dessinateurs actuels (Boucq, Rossi, Cabanes, etc.), de faire découvrir ou redécouvrir des auteurs étrangers (de Jacovitti à Angeli en passant par le premier prix Pulitzer de la bd) et d’amorcer de nouvelles tendances (en ré- unissant écrivains, artistes, journalistes, essayistes et dessinateurs) sous la direction de Jean Annestay, longtemps le collaborateur de Moebius et de nombreux grands noms de la bande dessinée (de Manara à Darrow en passant par Charlier ou Liberatore).

Afin de créer une ouverture vers des contenus nouveaux et des croisements de cultures différentes, des professionnels de l’édition, appartenant à d’autres secteurs que la bande dessinée, collaboreront dans le but de fournir un nouveau type de narration entremêlant les supports et les techniques plus adaptée à notre époque.

Pour leur premier titre, les éditions i ont choisi une bande dessinée de François Boucq, ancien Grand Prix d’Angoulême, connu pour son humour basé sur l’absurde et la dérision, et sa fine et grinçante observation du monde, croqué en dessins au style fouillé, touffu, contrastant avec un humour basé sur l’absurde et la dérision. Lillois de naissance, le dessin et les arts martiaux attirent beaucoup plus François Boucq que les études…Après un passage aux Beaux-Arts, il part à Paris montrer ses dessins humoristiques et se trouve très vite embauché par Le Point puis L’Expansion, Playboy, et Le Matin de Paris. Dès 1975, il entre dans le monde de la BD en travaillant pour la revue Mormoil, puis Pilote et Fluide glacial où il dessine encore ponctuellement ! On lui doit également les couvertures de nombreux San-Antonio pour lesquels ses dessins à l’humour décalé vont de paire avec les personnages créés par Frédéric Dard.

Ce sont ses histoires courtes publiées dans (À suivre) et rassemblées par la suite en albums (Les Pionniers de l’aventure humaine, Point de fuite pour les braves, La pédagogie du trottoir et La dérisoire effervescence des comprimés) qui le font connaître. François Boucq a collaboré avec Alejandro Jodorowsky, Yves Sente et avec Alcante. Il a réalisé les dessins pour une dizaine d’affiches pour les spectacles de son ami Yannick Hornez, clown de la troupe Cracra & Momo et a rendu compte du procès de l’Affaire du Carlton de Lille en réalisant des croquis d’audience pendant toute la durée de ce procès. Depuis plus d’un an, il accompagne la maison d’édition « Les éditions secrètes » dans leur développement en réalisant des couvertures régulièrement pour leurs ouvrages.

François Boucq n’est jamais resté figé dans un style unique ; il a évolué en fonction de ses histoires et de ses collaborateurs. Il nous livre avec son « Portrait de la France », une satire virulente et drôle de notre pays, véritable bouffée d’oxygène à la veille des prochaines élections présidentielles 2017 et en ces temps de morosité politique.

En huit chapitres, voici donc une grandiose histoire de bistrosophie animée par Jérôme Moucherot : Lepénite aiguë, dessous de la Mairie de Paris, poubelles du Carlton, augmentation du goût de la vie, rigolos sans frontière, investisseurs d’outre-espace, corps qui n’en font qu’à leurs têtes… Certes une BD politique mais qui change notre vision de la vie et du monde politique. Les Hollande, Le Pen, les « petites gens », Marianne sont là. Bien entendu mais Boucq les convoque pour mieux les renvoyer dos à dos car, à travers ces figures de l’air du temps, c’est le lieu commun, les discours préfabriqués que Boucq s’amuse à détricoter dans un truculent jeu de massacre.

Au-delà de cette immersion dans la bonne humeur et la rigolade, « Portrait de la France » est aussi une bande dessinée des plus élégantes : Aux planches en noir et blanc, répondent des dessins qui tendent vers l’aquarelle, flirtent avec des visions quasi-hallucinées servies par un art des couleurs et des formes qui couronne son rire sceptique. Vous avez dit « sociétal » ? Vous avez dit « Débat sur la bi-nationalité » ? « Mariage homosexuel », « insécurité », « crise de la démocratie », « refondation de l’école » ? Boucq ne fait pas la leçon. Boucq ne milite pas, il décortique et se moque d’une France en pleine mutation. Une lecture qui se fait remède et dont il est vivement conseillé d’abuser pour chasser la morosité hexagonale.

Broché: 152 pages
Editeur : Editions i
Collection : Traits
Langue : Français
ISBN-10: 2376500001
ISBN-13: 978-2376500001
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

FormentoFormento

Formento & Formento « Circumstances »

Formento & Formento photographient le désespoir de celles qui, anonymes ou mannequins professionnels, ont ...

Pierre Bonnard

Observations sur la peinture, les agendas de Pierre Bonnard

Pour la première fois l’ensemble des notes de Pierre Bonnard l’un des peintres les ...

Michelangelo - Obalk

le Michelangelo d’Obalk, le premier livre d’art en BD

Sculpteur, peintre, architecte, poète et urbaniste florentin de la Haute Renaissance, toutes les œuvres ...