Pop Corn veut encourager la curiosité cinématographique des enfants

Pop Corn

Pop Corn s’est fixé pour mission d’encourager la curiosité cinématographique des enfants. C’est pour cela que chaque revue trimestrielle propose d’une part des histoires, celle d’un film, de son réalisateur ou d’un personnage, mais aussi des jeux à colorier, à déchiffrer, à mettre en scène, à découper, et des rubriques sur le cinéma afin que chaque enfant se crée ses propres repères.

Destinée aux enfants âgés de 8 à 12 ans, les plus grands, férus de cinéma, de graphisme et d’illustration, font également partie des lecteurs. Ce magazine, exigeant par son traitement novateur et son graphisme de haute qualité est désormais disponible sur Scopalto, le kiosque numérique des revues culturelles !

Les deux numéros téléchargeables sur le portail http://www.scopalto.com/revue/pop-corn sont consacrés à deux films cultes : Les Lumières de la ville et Jason et les argonautes.

Jason et les Argonautes

Visuels : Marie Hommage
Jason et les Argonautes est réalisé par Don Chaffey en 1963.
Derrière le décor
Jason a une destinée incroyable. À l’époque de notre héros, les hommes croient en des dieux qui sont des hommes et des femmes géants et immortels. Ils participent à leur destin. Selon les croyances, ces dieux anthropomorphes vivent sur la plus haute montagne de Grèce, le Mont Olympe. Au sommet, toujours caché par les nuages, se dresse un palais qui permet aux dieux d’observer le reste du monde.
Ray Harryhausen
Visuels : Juliette Chautemps
Ray Harryhausen est né en 1920 à Los Angeles, aux États Unis. Tout petit déjà, il est passionné par les dinosaures, les marionnettes et les univers fantastiques. Alors qu’il n’a que 5 ans, ses parents l’emmènent au cinéma voir Le Monde Perdu : il est émerveillé par les dinosaures qui bougent sur l’écran, comme s’ils étaient réels ! Il est aussi très marqué par le film King Kong, et ses effets spéciaux vraiment impressionnants.

City Lights

Visuels : Clara Corman
City Lights est réalisé par Charlie Chaplin en 1931

Derrière le décor
Au début des années 30, les progrès techniques permettent au cinéma de devenir parlant. En effet, jusque là, le cinéma était seulement muet : les dialogues étaient écrits sur des pancartes et les acteurs devaient faire de grands gestes pour se faire comprendre. Avec l’arrivée du cinéma parlant, le mime* va disparaître des écrans. Seulement voilà, Charlie Chaplin tient sa célébrité, en grande partie, du personnage de Charlot que l’on retrouve dans plusieurs de ses films. Et maintenant, il sait qu’il doit lui dire adieu. Alors il décide d’écrire un dernier film muet, dont Charlot sera le héros. Ce film, c’est City Lights.

Charlie Chaplin
Je suis né en 1889 à Londres, en Angleterre. Mes deux parents sont artistes de music-hall*. Avec mon frère Sidney et ma mère Hannah, nous vivons dans la pauvreté. À 21 ans, je pars aux États Unis, où je suis tout de suite très apprécié du public et des journalistes.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

petit robot aux éditions Frimousse

Petit Robot et U-B-R le nouveau voisin aux éditions Frimousse

Les 2 prochaines BD, à paraître en septembre aux éditions Frimousse sont "Petit Robot" ...

Clochette et la créature légendaire

La tranquillité de la Vallée des fées a été troublée suite au passage d’une ...