• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Paul Klee : Making Visible à la Tate Modern

Paul Klee - Harmony of Northern Flora
Paul Klee – Harmony of Northern Flora 1927 – Zentrum Paul Klee, Bern

Figure tout à la fois radicale et joyeuse du Modernisme européen, Paul Klee (1879-1940) fut l’un des artistes les plus célèbres du Bauhaus. Son travail, complexe et intense, fait l’objet à partir du 16 octobre 2013 d’une grande exposition à la Tate Modern, la première exposition de cette ampleur consacrée à Klee au Royaume-Uni depuis plus d’une décennie. Questionnant sa réputation de rêveur solitaire, l’exposition vise à révéler la rigueur et le désir d’innovation qui animaient ses recherches et son travail.

Réunissant dessins colorés, aquarelles et peintures en provenance de collections du monde entier, The EY Exhibition – Paul Klee: Making Visible s’étend sur trois décennies de la carrière de l’artiste : son apparition à Munich dans les années 1910, ses années d’enseignement au Bauhaus dans les années 1920, et jusqu’à ses dernières œuvres réalisées à Berne au moment du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. L’exposition permet ainsi de réunir à nouveau des œuvres majeures que l’artiste créa, catalogua et exposa à des moments clefs de son existence. Aujourd’hui dispersées dans des collections publiques ou privées à travers le monde entier, l’exposition de la Tate Modern permet de réunir ses œuvres délicates et fragiles, souvent pour la première fois depuis leur création. Elle offre ainsi une opportunité unique de comprendre les idées et les innovations liées à ce travail.

Né en Suisse en 1879, Paul Klee débuta sa carrière en tant que musicien à la suite de ses parents, avant de se diriger rapidement vers des études de peinture à Munich et de rejoindre, en 1912, le Blau Reiter, un groupe d’artistes d’avant-garde animé par Kandinsky. The EY Exhibition – Paul Klee: Making Visible s’ouvre avec ses débuts sur la scène artistique au cours de la Première Guerre mondiale, une période où il peint notamment des patchworks abstraits et colorés. Les nombreuses innovations techniques que Klee expérimentera par la suite parcourent tout le long de l’exposition : le transfert d’huile qu’il utilise dans Ils mordent (1920), les dynamiques graduations colorées avec lesquelles il joue dans Fruit Mûr (1921), ou le pointillisme multicolore auquel il fait appel dans Mémoire d’un oiseau (1932).

Le cœur de l’exposition met particulièrement l’accent sur la décennie durant laquelle Paul Klee enseigna et travailla au Bauhaus. Les toiles abstraites qu’il produisit alors, telle la composition rythmique Feu dans la nuit (1929) lui valurent une renommée internationale à la fin des années 1920. Les années 30 devaient néanmoins apporter de radicaux changements, Klee se voyant démis de son nouveau poste de professeur par les nazis, le forçant à trouver refuge en Suisse avec sa famille alors même que ses œuvres, en Allemagne, étaient retirées des collections publiques et cataloguées en tant qu’« art dégénéré ». En dépit de la montée des périls politiques, de l’insécurité financière et d’une santé déclinante, la production artistique de Klee devint à cette époque plus prolifique encore. En clôture de l’exposition, The EY Exhibition – Paul Klee: Making Visible réunit à nouveau un ensemble d’œuvres montrées lors de sa dernière exposition, organisée juste avant sa disparition en 1940.

Bien que Klee considérait son art comme un processus de créativité spontanée, croissant de façon naturelle à l’image de sa fameuse citation sur le dessin où il s’agit de « prendre une ligne pour une promenade », Klee travailla, dans les faits, avec la plus grande rigueur. Il a notamment développé un système de catalogage personnel dans lequel il inscrivait de nombreuses de ses œuvres et il fut à l’origine d’importantes publications et de conférences sur la théorie des couleurs. En reprenant la catégorisation que Klee appliquait lui-même à ses œuvres, The EY Exhibition – Paul Klee: Making Visible offre ainsi une extraordinaire chance de les découvrir sous un jour nouveau et de comprendre quels étaient les véritables buts de l’artiste.

The EY Exhibition – Paul Klee: Making Visible a pour commissaire Matthew Gale, Head of Displays de la Tate Modern, et Flavia Frigeri, Commissaire Assistante. Un catalogue illustré publié par Tate Publishing accompagne l’exposition ainsi qu’un programme de conférences et d’évènements dans le musée.

Exposition du 16 Octobre 2013 au 9 Mars 2014
Tate Modern : www.tate.org.uk

Paul Klee (1879-1940) was one of the most renowned artists to work at the Bauhaus and was both a playful and a radical figure in European Modernism. His intense and intricate work will be the subject of a major new exhibition at Tate Modern from 16 October 2013, the UK’s first large-scale Klee exhibition for over a decade. Challenging his reputation as a solitary dreamer, it will reveal the innovation and rigour with which he created his work and presented it to the public.

Bringing together colourful drawings, watercolours and paintings from collections around the world, Paul Klee: Making Visible will span the three decades of his career: from his emergence in Munich in the 1910s, through his years of teaching at the Bauhaus in the 1920s, up to his final paintings made in Bern after the outbreak of the Second World War. The show will reunite important groups of work which the artist created, catalogued or exhibited together at these key moments in his life. Having since been dispersed across museums and private collections, Tate Modern will once again show these delicate works alongside each other, often for the first time since Klee did so himself, in a unique chance to explore his innovations and ideas.

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité