Patrick Bar, Isabelle SERRO, et Sinawi Medine : Sauvetages en Méditerranée

Méditerranée - Sauvetages en Méditerranée

Sauvetages en Méditerranée : Patrick Bar, Isabelle Serro et Sinawi « Zen » Medine. Ces trois photoreporters ont embarqué en 2016 à bord de l’Aquarius, navire affrété par SOS MEDITERRANEE, pour venir en aide aux migrants en situation de détresse en Méditerranée. 

The Chata Gallery vous propose sur leur site : une nouvelle exposition  qui s’intitule « Sauvetages en Méditerranée »,  et qui réunit les photoreportages de Patrick Bar, Isabelle Serro et Sinawi « Zen » Medine. Ces trois photoreporters ont embarqué en 2016 à bord de l’Aquarius, navire affrété par SOS MEDITERRANEE, pour venir en aide aux migrants en situation de détresse en Méditerranée. La mer Méditerranée est en effet devenue la route migratoire la plus dangereuse au monde. Pour ces trois photoreporters, le travail à bord de l’Aquarius s’inscrivait dans une continuité de leurs reportages précédents. Patrick Bar, photographe freelance depuis 30 ans, a couvert les boat people vietnamiens dans les années 1980. Isabelle Serro a réalisé de nombreux reportages sur la jungle de Calais. Enfin, Sinawi « Zen » Medine se consacre à la photographie sociale, un travail qui témoigne de son parcours et de ses valeurs. Né en Erythrée, il a également dû fuir son pays pour des raisons politiques et après un parcours d’exil de plusieurs années (Soudan, Lybie), il s’est installé en France. Certains tirages sont proposés à la vente. Les bénéfices de ces ventes sont reversés à parts égales entre SOS MEDITERRANEE, le photographe et la galerie.

« Dans ces regards, il y a beaucoup de questions. Je vois à la fois de la peur et de la tranquillité. A bord de l’Aquarius, les réfugiés peuvent désormais se reposer et en même temps la crainte de l’avenir ne les quitte pas. Ils ne savent pas ce qu’ils vont devenir, comment ils vont faire pour retrouver leurs proches, leur famille. Comment y arriver ?  » Patrick Bar

« J’aime beaucoup les photos de main dans mes reportages parce qu’au même titre que les visages, je trouve que les mains parlent, racontent des histoires. Ces mains sous entendent tout ce qui s’est passé avant ce voyage. On est là sur le canot de sauvetage de SOS MEDITERRANEE, les rescapés savent qu’ils vont être embarqués sur l’Aquarius mais ils continuent à s’accrocher. Leur destin est à nouveau entre leurs mains. » Isabelle Serro

« Sur le bateau, une petite pièce est réservée aux femmes et enfants. Grâce au sauvetage opéré par l’Aquarius, la vie peut reprendre son cours. Il y a une grande fraternité sur le bateau, les enfants sont pris en charge par tout le monde, une sorte de famille élargie se crée » Sinawi « Zen » Medine

Photo : L’Aquarius, navire affrété par SOS MEDITERRANNEE, pour venir en aide en migrants en mer Méditerrannée. Crédits photos: Sinawi « Zen » Medine 

SOS MEDITERRANEE

SOS MEDITERRANEE est une association fondée en 2015 par un groupe de citoyens européens, décidés à agir face à la tragédie des naufrages à répétition en mer Méditerranée. Avec 3.771 morts en 2015 et plus de 4.700 en 2016, la Méditerranée est devenue la route migratoire la plus dangereuse au monde, l’axe Libye-Italie étant le plus meurtrier – 90% des décès enregistrés en 2016 l’ont été sur l’axe de la Méditerranée centrale. L’association est apolitique avec un seul impératif : sauver des vies en mer. Grâce à une mobilisation exceptionnelle de la société civile européenne, l’association a affrété un navire de 77 mètres, l’Aquarius, et a débuté les opérations de sauvetage fin février 2016 au large des côtes libyennes. En 9 mois d’opérations, cette dernière a secouru plus de 10 000 personnes d’abord aux côtés de Médecins du Monde puis aujourd’hui Médecins Sans Frontières, partenaire médical présent sur le navire pour l’accueil et le soin des rescapés à bord. Des photographes reporters sont venus à bord de l’Aquarius pour illustrer et témoigner de la situation des migrants en mer Méditerranée et de l’action de SOS MEDITERRANEE. Ce fut le cas de Patrick Bar, Sinawi Medine et Isabelle Serro, dont nous présentons ici le travail. Ils donnent un visage et une voix à tous ces hommes, ces femmes, ces enfants et leur permettent d’exister aux yeux du monde. www.sosmediterranee.fr .  1 journée en mer = 11 000 €

Photoreportages SOS MEDITERRANEE

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?