ouverture à Paris avec une exposition de Masahide Otani d’un nouvel espace « cortex athletico »

Masahide Otani
Vue de l’exposition de Masahide Otani, Figures du vide – Photo : Florent Larronde – Courtesy cortex athletico

Le 15 février dernier, la galerie d’art contemporain bordelaise cortex athletico a ouvert un nouvel espace à Paris, dans un ancien atelier de photographe de 110 m2, à quelques pas du Centre Pompidou. Après avoir développé avec succès la structure depuis 2003 et défendu avec ferveur une jeune génération d’artistes aujourd’hui reconnue, son fondateur et directeur Thomas Bernard est venu chercher, au sein de cette dynamique plateforme que représente Paris, de la vitesse, du frottement et de la circulation.

Le nouveau lieu a été inauguré par une exposition de sculptures et dessins du jeune artiste japonais Masahide Otani, intitulée « Figures du vide » et présentée jusqu’au 30 mars. Au printemps, il accueillera des oeuvres de Benoît Maire, lauréat du Prix Fondation d’entreprise Ricard en 2010. De début juin à fin juillet, les galeries de Bordeaux et Paris présenteront simultanément une exposition exceptionnelle de l’artiste allemand Rolf Julius (1939-2011), pionnier dans le domaine de la sculpture sonore.

CORTEX ATHLETICO HISTOIRE D’UNE STRUCTURE DÉDIÉE À L’ART CONTEMPORAIN

cortex athletico a été créée fin 2003 par Thomas Bernard, sous forme d’association. En 2006, la structure change de statut et devient une galerie. Elle participe alors à Liste à Bâle, puis à la Fiac, ainsi qu’à de nombreuses autres foires : Armory Show (New York), Artissima (Turin), Art Brussels, Art Forum (Berlin), Loop (Barcelone)… En 2007, Andreas Fogarasi remporte le Lion d’Or à la Biennale de Venise. En 2008, la galerie déménage dans un espace de 1000 m2 en face du CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux. En 2010, cortex athletico fait son entrée à Art Basel. Angel Vergara représente le Pavillon belge à la Biennale de Venise en 2011. Cette même année, la galerie investit un second lieu, ouvert sur rendez-vous. Le nouvel espace à Paris est inauguré le 15 février 2013. cortex athletico est membre du comité des galeries d’art.

L’outil spécifique que la galerie a développé depuis dix ans lui permet aujourd’hui de pouvoir accompagner de nombreux projets à travers un système d’ateliers, de production, de « show-room », de cartes blanches faites à des commissaires, et tout format autorisant la mise en vitesse d’une proposition artistique. La galerie, en tant que structure, est au service d’une démarche, et le lieu, en tant que terrain, est synonyme d’expérience. Ceci permet de développer des projets hors les murs et d’accueillir des propositions extérieures. Selon cette idée de ne pas être contraint par ses murs, sa localisation et son calendrier, la galerie déploie régulièrement des propositions à l’étranger, sous la forme d’expositions courtes. Dans le grand espace ouvert en 2008, elle présente douze expositions par an, et plus de vingt événements se sont concrétisés en collaboration avec d’autres structures et festivals artistiques. Une salle de projection a également été construite. Entre 2009 et 2012, la galerie a ainsi accueilli un programme vidéo intitulé China Girl, une sélection d’oeuvres d’artistes internationaux autant émergents qu’historiques proposée par Marie Canet. En 2012, un espace permanent dédié aux archives de Rolf Julius est ouvert (consultable sur demande).

EXPOSITIONS À VENIR

Benoît Maire, Le fruit est défendu – du 6 avril au 25 mai

Première monographie de l’artiste à Paris, ce projet est pensé en résonance à Weapon, importante exposition personnelle qui lui est consacrée à la David Roberts Art Foundation à Londres, du 15 mars au 11 mai. Se développant sur différents médiums – de la peinture au collage, en passant par la sculpture, le film ou le livre – le travail de Benoît Maire (né en 1978) s’appréhende globalement comme une tentative de donner forme à des systèmes esthétiques singuliers. L’artiste manipule concepts, références artistiques ou littéraires pour finalement interroger la valeur affective d’une théorie. Son oeuvre, qui ne cesse de se réarticuler, se nourrit d’un dialogue permanent avec d’autres artistes, philosophes voire personnages fictifs.

Rolf Julius, Landscapes – Bordeaux, du 4 juin au 27 juillet / Paris, du 6 juin au 27 juillet

Disparu en 2011, l’artiste allemand Rolf Julius (né en 1939) est une figure majeure du Sound art. Modeste et poétique, son oeuvre, apparue à la fin des années 1970, se situe à la croisée de la sculpture et de la musique. Elle crée « un espace musical avec des images et un espace imagé avec la musique », dans un rapport étroit avec la nature et le monde. L’exposition Landscapes, qui se tiendra simultanément à Bordeaux et Paris, présentera une série de pièces importantes qui ont attrait au paysage et à son abstraction.

Galerie cortex athletico

 

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité