• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Orange présente ses objectifs de partenaire numérique de la culture

Le secteur culturel suscite un engouement croissant du grand public. En dix ans, de 2002 à 2011, la fréquentation annuelle des Musées Nationaux est passée de 16,6 millions de visites à 28,5 millions, soit une progression de 71% (1). En 2012, près de 2 Français sur 3 ont visité un musée ou un site historique lors des 12 derniers mois. En parallèle de cet essor, les nouvelles technologies numériques ont révolutionné les pratiques culturelles et généré de nouvelles attentes de médiation auprès des publics, en particulier des plus jeunes. En amont de leur visite, sur place, ou après, ils sont aujourd’hui 16 millions de visiteurs à utiliser Internet (2). L’ordinateur ou le smartphone deviennent un réel atout pour accompagner et enrichir leur découverte du patrimoine. 74 % des Français jugent que les nouvelles technologies de l’information et de la communication favorisent de manière importante leur accès à la culture (3).

Cependant, seuls 24 % des musées et institutions culturelles disposaient d’une application mobile en 2011 (4) et, même si le taux de satisfaction global des visiteurs est élevé, les dispositifs de médiation sont souvent jugés insuffisants ou peu commodes (5).

Un des enjeux majeurs pour les institutions culturelles est donc de s’adapter et d’anticiper ces nouvelles attentes du public, en intégrant au mieux les nouvelles technologies numériques, sans dénaturer leur rôle de transmission du savoir.

Par ailleurs, au-delà d’être une formidable opportunité d’enrichissement de la visite, le numérique répond aux besoins réels des musées avec de vrais bénéfices pour le visiteur :

  • meilleure gestion des files d’attente,
  • établissement d’un lien direct entre le visiteur et le musée via les réseaux sociaux,
  • meilleure articulation entre les différentes étapes de la visite : préparation, expérience, post-visite.

1. Source : Direction générale des patrimoines : étude musées et public, bilan d’une décennie juin 2012
2. Source : Credoc, étude La visite des musées des expos et monuments, juin 2012
3. Source : Forum d’Avignon / BVA, Les Français et la culture numérique, novembre 2010
4. Source : Sondage bulky apps sur 100 musées français, mai 2011
5. Source : MCC – DPG – dpp, A l’écoute des visiteurs 2010, 2011

Lors d’une conférence de presse Orange nous a présenté et expliqué ses objectifs de partenaire numérique de la culture

Orange met en oeuvre, depuis plusieurs années, des projets qui associent culture et innovation technologique. Le groupe, véritable « coach digital », met le numérique au service de la culture et promeut de nouveaux usages. Pour Orange, c’est un moyen de rendre les bénéfices du numérique accessibles au plus grand nombre, axe majeur de sa démarche sociétale. C’est aussi un formidable terrain d’innovation et de recherche pour les Orange Labs qui travaillent en étroite collaboration avec les plus grands acteurs du secteur culturel.

Une démarche partenariale sur le long terme

Les projets menés par Orange dans la culture s’inscrivent dans une démarche de co-construction avec ses partenaires. Ainsi, l’application « Versailles Jardins », basée sur un moteur de Réalité Augmentée développé par Orange, est le fruit de plusieurs mois de travaux conjoints des équipes d’Orange et du Château de Versailles. Au Louvre-Lens, dont l’ouverture est prévue le 4 décembre prochain, les équipes du musée et les laboratoires d’Orange travaillent depuis près de 2 ans à des projets innovants de médiation muséale. Les technologies et le savoir-faire d’Orange au service de la culture Orange apporte ainsi son expertise dans les domaines suivants :

  • Réalité augmentée : une fonctionnalité qui permet un guidage ludique et interactif du visiteur. Implémentée en avance de phase par Orange en 2009 au Château de Versailles, elle se diffuse maintenant largement dans le secteur culturel et touristique.
  • NFC (Near Field Communication) : vraie rupture technologique, le sans contact transforme le téléphone mobile en objet interagissant avec son environnement. Au sein des musées, le NFC permet de fluidifier l’expérience de visite, de l’achat de billets (m-ticketing) au suivi d’un parcours guidé.
  • Ergonomie des applications mobiles et tablettes : actuellement, plus de 100 applications Orange sont disponibles dans les stores dans plus de 15 pays. Orange met cette expertise dans le développement d’applications multi-écrans au service des musées et des institutions culturelles.
  • Nouvelles interfaces immersives : Orange est aujourd’hui un acteur majeur des services audiovisuels à forte valeur ajoutée et propose une offre complète de services innovants qui ouvrent de nouvelles pistes de recherche pour la muséographie du XXIe siècle : interactivité, haute définition, 3D relief, interactions multi-utilisateurs, son spatialisé…
  • Transmedia : au-delà de l’innovation technologique, Orange contribue également à développer de nouveaux usages disruptifs via son transmedia Lab créé en juillet 2009. Le transmedia est une nouvelle forme de narration qui articule un univers narratif et ludique sur différents supports (TV, mobile, tablette, web, QR Code).

L’engagement d’Orange pour la culture s’articule autour de trois axes principaux :

  • l’enrichissement de l’expérience des visiteurs,
  • la préservation et la diffusion du patrimoine grâce au numérique,
  • et l’engagement dans la création artistique numérique.

Le numérique ouvre de nouvelles voies dans la création artistique. Orange est présent aux côtés des artistes en leur apportant savoir-faire et soutien technique. Ainsi, l’oeuvre « Valeurs croisées » de Samuel Bianchini, a vu le jour à l’issue de travaux communs entre l’artiste et les équipes R&D d’Orange. « UrbanMobs », cartographie des émotions populaires, a été exposée lors de la réouverture du Palais de Tokyo en avril dernier.

Faire de ses trajets quotidiens une oeuvre d’art avec Empreintes de mouvements (avril 2012)

L’empreinte de mouvement est un concept-design développé par des chercheurs et designers d’Orange qui a fait partie de l’exposition « Circuler. Quand vos mouvements façonnent les villes » à la Cité de l’architecture & du patrimoine d’avril à août 2012. Cette innovation permet d’aborder la géolocalisation sous un angle nouveau et constructif afin d’imaginer la ville de demain. En déterminant une zone géographique et une période de temps, un mouvement, tracé par le téléphone portable, donne lieu à une cartographie en 3D des déplacements de l’utilisateur : les endroits fréquentés apparaissent sous la forme de proéminences plus ou moins importantes, a contrario les zones peu ou pas explorées sont repérables par le manque de relief. Ce dispositif innovant et esthétique donne de nouvelles perspectives pour vivre la ville autrement, autorisant une prise de conscience de son rapport à l’espace et au temps de manière ludique et poétique.

Dès novembre 2012, les personnes détentrices d’un abonnement Orange pourront s’inscrire sur le site http://empreinte.orange.com pour demander à enregistrer leurs déplacements, puis à acheter l’empreinte de mouvement pour la recevoir à domicile. Cette expérimentation est menée en partenariat avec Sculpteo.com.

Promouvoir les talents de demain grâce au concours Push Your Art (lancement le 25 octobre 2012)

Orange et le Palais de Tokyo lancent un grand concours international de création, Push Your Art, visant à promouvoir la technologie numérique dans l’art contemporain. Chaque année, une technologie numérique sera mise en avant. Pour l’édition 2012-2013, lancée le 25 octobre 2012, le thème retenu est la 3D relief. Le jury sélectionnera d’abord 10 dossiers donnant ainsi la possibilité à ces participants de suivre une Master Class de 3 à 5 jours fin mars 2013 comprenant ateliers, rencontres et conférences. Le lauréat du concours sera exposé au Palais de Tokyo en septembre 2013, aux côtés d’un artiste confirmé qui aura produit une oeuvre de commande sur le même thème. Push Your Art permet de lier les nouvelles technologies et la création artistique, de mettre en avant le potentiel du numérique et de favoriser l’émergence de nouveaux talents. Toutes les infos sur www.pushyourart.com (ouverture du site le 25 octobre 2012)

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité