• Participez au sixMic Crowfunding !

Nicolas Deshoulières : Connaissez-vous la musique classique ? 

Nicolas Deshoulières

Suivez le tempo avec Nicolas Deshoulières !

56% des français écoutent de la musique classique de temps en temps et 13% de manière assidue. On a beau dire que ses vertus sont multiples, malgré son universalité et ses influences, la musique classique reste souvent assez méconnue. Et pourtant, lorsque l’on interroge les Français, 79% pensent que la musique classique rend zen, pour 46% elle rend heureux, 43% sont convaincus qu’elle élève l’âme, qu’elle réconforte, console et favorise la concentration pour 36%, et 31% lui attribue le rôle de faire aimer la vie.

Nicolas Deshoulières, pianiste, musicologue, professeur en histoire de la musique et en formation musicale dans plusieurs Conservatoires de la Ville de Paris, conscient que les détenteurs de ce savoir musical s’adressent en effet uniquement à un public très spécialisé ou averti, a imaginé les Conférences Musicales, des conférences thématiques, ouvertes à tous pour aborder de manière originale et ludique la musique classique.

Avant d’être un savoir prétendument réservé à une élite, la musique classique est synonyme d’émotion, de culture, d’histoire… Universelle, intemporelle, elle est La musique, la vraie, celle qui est à l’origine de toute inspiration. Nicolas Deshoulières est un musicologue engagé pour la démocratisation de la musique classique. Pour permettre au grand public, et en particulier aux publics non mélomanes et non avertis, de découvrir la musique dans un cadre culturel, il offre à travers ses Conférences Musicales, un concept innovant et ludique.

En associant à ses propos des illustrations iconographiques de qualité issues de la Bibliothèque Nationale de France et d’ouvrages musicologiques, et aussi des partitions, des animations vidéos ou encore des illustrations sonores enregistrées ou jouées par lui-même, Nicolas Deshoulières crée une proximité, une interactivité qui enchante les auditeurs, immergés ainsi dans la musique.

Nicolas Deshoulières

Nicolas Deshoulières (1)

« Je choisis des supports modernes, didactiques et dynamiques. Mon mode de communication est simple et je veille à expliquer chaque terme technique et spécifique lié à la musique. Toutefois, je ne me cantonne pas à un propos généraliste, j’introduis différents degrés de lecture et de subtilité, afin de permettre à tous les auditeurs, quelles que soient leurs connaissances, d’apprendre et de faire des découvertes, tout cela de manière ludique. » Explique Nicolas Deshoulières.

C’est la première fois en France qu’un musicologue propose une présentation historico-musicale par l’intermédiaire d’outils modernes parfaitement adaptés à un large public. Sur le choix des sujets abordés, Nicolas Deshoulières sait également faire preuve d’originalité et attiser la curiosité du public.

Savez-vous par exemple comment la musique symphonique de la fin du siècle romantique a nourri la musique de film de la première moitié du XXe siècle ? Les thématiques sont aussi nombreuses que variées ; Nicolas Deshoulières peut ainsi vous parler :

Du piano virtuose : un Pari(s) romantique

Supplantant le clavecin au XIXe siècle, le piano s’impose comme « l’instrument-roi ». Dès 1830, rebaptisée Pianopolis par la classe bourgeoise, la capitale française est le lieu où les pianistes se livrent corps et âme à de véritables duels. Liszt, Chopin, Mendelssohn rivaliseront d’inventivité afin de s’attirer les faveurs du Tout-Paris. Sous l’impulsion de pédagogues promouvant l’essor de la virtuosité, les instrumentistes créent de diaboliques machines de torture pour les doigts à découvrir…

Du duo d’amour sur la scène

L’expression du sentiment amoureux sur la scène de l’opéra est l’émotion qui a suscité le plus de créativité musicale. Traité tantôt avec sobriété et austérité par les compositeurs de l’époque baroque et tantôt avec épanchement et emphase durant l’ère romantique, le duo d’amour adopte différentes facettes. De Monteverdi à Verdi ou de Rameau à Gounod, l’amour se décline sous toutes ses nuances à l’opéra.

Liszt_Caricature

De la transcription de la nature en musique

Dès la période baroque, les musiciens s’inspirèrent de la nature et tentèrent de l’imiter : les célèbres concertos de Vivaldi témoignent parfaitement de l’engouement pour cette thématique. Plus tard, à l’ère classique, les compositeurs écrivirent une musique soucieuse de respecter le modèle naturel, mais c’est véritablement à l’époque romantique que les musiciens figurèrent au mieux la simplicité de la nature par de complexes pages pianistiques, lyriques ou symphoniques. Cette conférence est particulièrement adaptée au jeune public ; une occasion de (re)découvrir des petites/grandes œuvres musicales…

Mais également…

[vc_list icon= »dot » icon_color= »#dd9933″]
  • Histoire de l’opéra : naissance(s) et métamorphose du genre lyrique
  • Les grandes voix
  • L’âge d’or de la symphonie – les grands génies autrichiens : Haydn, Mozart et Beethoven
  • La sonate dans toutes ses formes
  • La musique française de Louis XIV à Louis XVI
  • L’évolution de l’orchestre du XVIIe siècle au XXe siècle
  • L’humour en musique
  • Histoire de la musique de film
  • Francis Poulenc : un compositeur « classique » du XXe siècle
  • Verdi : l’homme de tous les théâtres
  • Jean-Philippe Rameau, la lumière des Lumières
  • Giacomo Meyerbeer, le Roi du Grand opéra sous Louis-Philippe
  • Christoph Willibald Gluck, la Révolution musicale
  • L’académisme en musique
  • De l’orientalisme pictural à l’exotisme musical
  • Du fauvisme à l’impressionnisme musical
[/vc_list]

Nicolas Deshoulières

Nicolas Deshoulières (2)

Lauréat du Concours de professeur d’enseignement artistique des Conservatoires de Paris, Nicolas Deshoulières est actuellement professeur de formation musicale, de culture musicale et de piano dans les Conservatoires des  VIIe et VIIIe arrondissements de Paris. Il est également coordinateur de l’enseignement artistique périscolaire au Conservatoire du XVe arrondissement.

Il poursuit en parallèle des recherches musicologiques sur l’oeuvre critique et musicale d’un compositeur français wagnérien : Victorin Joncières 1839-1903 (thèse de doctorat à l’Université de Paris-Sorbonne). Il a participé à différentes missions de recherche, notamment dans le cadre du CNRS sur le répertoire de la symphonie en France au XIXe siècle, mais aussi dans le cadre de chantier de recherche, sur la base de données du Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française.

Les Conférences musicales de Nicolas Deshoulières peuvent être programmées dans les entreprises et organismes dans le cadre de séminaire, de conventions, de pause culturelle en entreprise ou d’action de mécénat. Il peut intervenir également auprès de centres culturels, d’associations, de bibliothèques, de conservatoires ou de musées… Contactez directement Nicolas Deshoulières, il saura vous faire une proposition sur mesure, mettant en regard des sujets divers et variés sur toute l’Histoire de la musique.

Les hauts-lieux de la musique dans le 9e arrondissement romantique

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Nina Attal

Nina Attal le 7 octobre au Divan du Monde

La première fois qu'on entend Nina Attal, on s'imagine une grande diva plantureuse, née ...

LEJ

LEJ bientôt en concert à Paris !

Prenez la première lettre des trois prénoms suivants : Lucie, Elisa et Juliette ; ...

Jazz à Toulon

Jazz à Toulon avec les grands noms du Jazz

Jazz à Toulon avec les grands noms du Jazz. Du 15 au 24 juillet ...