• Participez au sixMic Crowfunding !

Mise en pièces de Nina Leger

Nina Leger : Mise en pièces

« Elle le fait glisser dans sa bouche. Elle le laisse s’alourdir, prendre chaleur, ampleur et forme, pousser contre son palais, peser sur sa langue. Lèvres immobiles, infimes contractions intérieures : elle a ôté au geste sa frénésie. Elle pense aux fleurs de papier qui se déploient lorsque posées sur l’eau. Elle s’écarte et considère le sexe bandé. » extrait de  Mise en pièces de Nina Leger

« Elle construit un palais de mémoire qui, à mesure qu’il se peuple de sexes nouveaux, se complique de couloirs, d’annexes et de dépendances. Les portes y sont toujours plus nombreuses. Elle aurait pu prendre des photos et en faire collection, elle aurait pu tenir un carnet de comptes ou de croquis, utiliser comme support un tableur ou un journal intime, confier à d’autres ses souvenirs plus ou moins retouchés, elle aurait pu oublier – elle a préféré construire un palais ». De chambre en chambre, Jeanne rencontre des hommes. Elle verrouille des portes qui l’enferment avec des inconnus et les rouvre un peu plus tard, emportant avec elle le souvenir du sexe qu’elle a mis à nu, oubliant la personne. Imaginons une vie qui ne serait que sexuelle. Jeanne circule dans Paris et y trame une géographie fantasmatique. Parfois, elle tombe dans les filets qu’elle a elle-même tendus. Une romance à un personnage. Une romance d’aujourd’hui.

Née en 1988 à Antibes, Nina Leger vit aujourd’hui à Paris, après des séjours à Lyon et New York. Normalienne, elle est doctorante en esthétique à l’Université Paris-VIII, a collaboré à plusieurs expositions (Centre Pompidou – Paris, Musée des Beaux-arts de Lyon, MoMA), travaillé en bibliothèque et publié dans différentes revues (Ligeia, Hippocampe, Specimen). Passionnée par les sons, elle est co-fondatrice d’une webradio étudiante, Trensistor.

extrait de Mise en pièces de Nina Leger

Broché: 160 pages
Editeur : Gallimard
Collection : Blanche
Langue : Français
ISBN-10: 2070179664
ISBN-13: 978-2070179664
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

La fille du Ribatejo

Marie Myriam : La fille du Ribatejo

Paris, hiver 1963. Pour la première fois, Myriam Lopes, petite Portugaise née en Afrique ...

douceur angevine

Douleur angevine de Valérian Venet

Si vous n’avez pas encore acheté, voire choisi, votre roman de l’été, ou bien ...

David Lagercrantz

Millénium 4 « Ce qui ne me tue pas » accro ou pas accro ?

Millénium "Ce qui ne me tue pas" évoque l'Agence américaine de la sécurité nationale ...