ministère de la Culture : 1 Milliard d’euros d’économies

Pour satisfaire à la loi des économies, le ministère de la Culture signe l’arrêt ou la fin de grands projets culturels. Au total, un milliard d’euros d’économies devrait arriver à être généré par le ministère de la Culture.

Aurélie Filippetti, dans un entretien donné au Monde, entend faire porter l’effort budgétaire sur « certains projets, annoncés avec légèreté et, pour l’essentiel, non budgétés par l’équipe Sarkozy ». L’Hôtel de Nevers pour la photographie (10M€), le Centre d’art pariétal Lascaux 4 (50M€)  ou encore la salle supplémentaire de la Comédie-Française (12M€), ne verront pas le jour.

Parmi les projets arrêtés, la tour Utrillo, à Clichy-Montfermeil (25M€), le Centre des réserves de Cergy (200M€). Le gouvernement va « répondre à l’urgence patrimoniale, a affirmé Aurélie Filippetti, mais l’idée d’un grand centre n’était pas financée et ne pourra pas l’être aujourd’hui ». La ministre n’a, en revanche, pas confirmé la baisse annoncée de 3% du budget de la culture en France, alors que François Hollande a annoncé dimanche soir, que hormis ceux de de l’Éducation, de la Sécurité et de la Justice, les ministères devraient se serrer la ceinture.

Mme Filippetti dit qu’il faut  « retravailler » la tour Utrillo, à Clichy-Montfermeil et veut le  « redimensionner avec les élus« .

Pour la photographie à Arles, le déménagement de l’Ecole de photographie aura lieu mais la seconde phase du projet « devra être réexaminée » .

Le Centre des réserves de Cergy, lui, « répondait au souci de protéger les réserves du Louvre, objectif auquel s’était greffé un projet beaucoup plus coûteux et plus long à mettre en place, porté par les élus, de centre de recherche et d’exposition ouvert au public, dit-elle. Nous allons répondre à l’urgence patrimoniale, mais l’idée d’un grand centre n’était pas financée et ne pourra pas l’être aujourd’hui« .

Pour l’hôtel de la Marine (50-80 M€), place de la Concorde, « tout est suspendu au calendrier du ministère de la Défense, qui doit d’abord quitter les lieux« . La ministre envisage aussi de « rééchelonner » les schémas directeurs de grands établissements comme le château de Versailles et le Grand Palais.

En revanche, les grands chantiers « véritablement lancés ou qui arrivent à maturation« , comme la Philharmonie de Paris, le Mucem (Musée des civilisations d’Europe et de Méditerranée de Marseille), les Archives nationales à Pierrefitte (prêtes à être inaugurées) ou le Musée Picasso à Paris, « seront achevés dans le rythme prévu ».

Autre source de dépenses : l’Unedic !

« Les deux dossiers ne sont pas comparables ! »  indique la Ministre  et dit aussi « Les artistes, et tout le secteur de la création, excellent et incarnent la compétitivité de notre territoire. Il est normal, pour un grand pays dont l’économie repose largement sur la culture, qu’il y ait un mécanisme d’indemnisation du chômage spécifique. »

Et conclut par « L’assurance-chômage pour les artistes et les techniciens du spectacle, ce n’est pas un système pour les privilégiés, mais pour des gens précaires. Il faudra cependant renforcer les contrôles et sanctionner les abus. « 

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité