Miles Hyman le temps suspendu…

Miles Hyman

Miles Hyman « le temps suspendu »
du 11 février au 18 juin 2017

Américain d’origine et diplômé en peinture puis en arts graphiques de la Wesleyan University, Miles Hyman est arrivé à Paris il y a un peu plus de trente ans où il a parfait son cycle d’études à l’École des beaux-Arts.

1987 marque le début de sa carrière d’illustrateur dans le magazine Lire, puis il se fait remarquer en publiant aux éditions Autrement, Eden et Futuropolis. Dessinateur surdoué, il crée les couvertures de nombreux livres aux éditions Denoël, Gallimard, Le Seuil, Simon & Schuster, Actes Sud, et bien d’autres, qui lui confient de nombreuses réalisations de couvertures de livres. Il est connu pour être l’illustrateur attitré de la collection Le Poulpe aux éditions de La Baleine.

Miles Hyman est un homme de son temps ; il est présent dans de nombreux supports de la presse magazine et montre régulièrement son talent dans la communication telle celle, entre autres, de Louis Vuitton, IBM et Canal+.

Miles Hyman, femme fatale

Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions dans des galeries d’art à travers le monde : Galerie Rohwedder et Galerie Medicis à Paris, Galerie Papiers Gras à Genève, Galerie Maeght à Barcelone et Galerie Michael à Beverly Hills, et le Palais de Tokyo de Paris l’a exposé en 1990.

Partageant sa vie entre Paris et Los Angeles, il collabore régulièrement dans la presse des deux côtés de l’Atlantique (Le Monde, Télérama, Libération, the New York Times, the New-Yorker Magazine…), on dit de lui qu’il est le plus français des dessinateurs américains !

Il met son talent à contribution dans la bande dessinée, le dessin de presse, la réalisation de guides touristiques, les affiches ou encore l’illustration de livres parmi lesquels de grands noms de la littérature comme John Dos Passos, et le magazine de graphisme américain Communication Arts lui a remis son prix annuel pour l’une des illustrations de Drawings, ouvrage monographique de référence paru en 2015 aux éditions Glénat.

Le musée de l’illustration jeunesse de Moulins lui consacre du 11 février prochain au 18 juin une inédite et très attendue rétrospective dont il dit lui-même :

« Avec le mij, nous souhaitons mettre en valeur les différentes disciplines dans lesquelles j’interviens (…) Cette rétrospective va très loin dans ma carrière puisqu’elle réunit mes premiers dessins des années 80 jusqu’à des œuvres réalisées l’automne dernier (…) Au premier coup d’œil, le visiteur pourra trouver mon travail très éclectique ».

Si Miles Hyman a toujours refusé d’être identifié à un seul genre, souhaitant « rester souple et ouvert à plein de styles », il est connu pour son goût du « polar » et de la ville :

« J’ai une attirance pour l’urbain, sa densité de détails, l’architecture (qu’il a d’ailleurs étudié), le foisonnement d’activités. C’est un théâtre propice qui me stimule. La ville est un acteur majeur de ma création même si je suis né à la campagne » admet-il.

Miles Hyman-Love letters and arsenic

Près de 200 œuvres originales, toutes issues d’une démarche artistique réfléchie et sensuelle, sont ainsi réunies au mij :

« Je connais le mij et la qualité de ses expositions. Je suis honoré d’être invité et ravi de pouvoir faire découvrir mon travail à d’autres publics », souligne l’illustrateur.

Fidèle à sa réputation, le musée a mis en place un parcours pédagogique adapté au jeune public et un catalogue de l’exposition est proposé à la vente.

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Michèle Iznardo

Un autre regard sur le monde ! Un Monde Fantasmagorique

Artiste-fondeur, Guillaume Couffignal a acquis une maîtrise parfaite dans l’accord de la forme et ...

Jean-Louis Germain

Jean-Louis Germain à la Sira le 30 juin

La vie de Jean-Louis Germain est jalonnée de dessins et de peintures. Né en ...

Wesley Meuris © Eric Tabuchi

Wesley Meuris et son Musée des futurs

Dédié à la vulgarisation des images du futur, le Musée des futurs de Wesley ...