• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Marie Devois signe « La jeune fille au marteau »

la jeune fille au marteau

Si vous êtes amateur de polars et d’art, vous connaissez sans aucun doute la collection « Art Noir », la seule consacrée aux thrillers dont l’action évolue dans le monde artistique. Certains auteurs y traitent de peintres assassinés, d’autres de tableaux dérobés, chacun dans l’époque et le style de son choix, mais tous avec pour point commun une énigme originale, toute en finesse et en astuces.

Marie Devois, professeur de droit pénal, y fait ainsi paraître son deuxième opus, « La jeune fille au marteau », qu’elle consacre à l’enquête menée autour du célèbre tableau disparu de Diego Velázquez L’Expulsion des Morisques.

L’auteur nous promène dans l’univers de l’Espagne du siècle d’or, où Inés, après des études en art et en droit, travaille dans un cabinet d’avocats dont la clientèle est composée de collectionneurs d’œuvres d’art. Mais son rêve est de devenir commissaire priseur, et elle se passionne ainsi pour les catalogues de ventes aux enchères d’oeuvres d’art. C’est dans l’un d’eux qu’elle découvre qu’une toile d’Ambrosio Fernandez sera mise en vente à Hendaye.
Malgré un concurrent, Inès obtiendra les enchères pour un prix raisonnable.

Ne comptez pas sur nous pour vous dévoiler l’intrigue ; sachez simplement qu’elle est soutenue et drôlement bien ficelée, meurtre, enlèvements, séquestrations et intrigues se succédant tout au long de ce roman aux multiples rebondissements.

Marie Devois signe ici son sixième roman policier, construisant son enquête avec le célèbre peintre Vélasquez pour toile de fond.

A mettre dans sa valise pour être sur de passer de bonnes vacances !

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Prix de Nice

21e édition du prix Nice Baie des Anges

Le prix sera remis à Akli Tadjer, par Christian Estrosi, Maire de la Ville ...

sylvie bourgeois

Sylvie Bourgeois « J’aime ton mari »

J'(…) ton mari Emma, mathématicienne au CNRS, vilain petit canard de sa famille, préférant ...

nicole esterolle

La bouffonnerie de l’art contemporain

Afin de paraître tendance et branché, il faut admirer, respecter et s’incliner, (ou faire ...